Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Couture des poupettes Pantalons - shorts

Au cours du fil: l’atelier pantalon

La Prof aux bons tuyaux nous a organisé un atelier pantalon à Colmar, chez sa comparse Régine, Au cours du fil. Nous avions eu l’occasion de faire la connaissance de Régine, lors de nos (més)aventures de l’atelier lingerie. Inutile de vous dire que Fanfreluche et moi étions emballées à l’idée de retrouver Régine, pour découvrir son atelier à Colmar et nous lancer dans le patronage du pantalon. L’avantage est que cela limite les retouches et permet d’obtenir une fourche parfaitement adaptée à sa morphologie. Celles qui ont expérimenté des patrons de pantalons, savent que les retouches sont très difficiles sur un pantalon. Dès qu’on rectifie un défaut on en crée un autre du même coup..

La prise de mesures n’est pas énorme: tour de taille, tour de hanches, tour de cuisses, longueur. A partir de ces données, nous avons pu tracer le patron de base, de forme droite avec taille haute et poches cavalières. Ensuite, Régine a déterminé la hauteur de taille en fonction de nos desiderata. Elle nous a concocté un  support de cours, avec schéma et explications des mesures à calculer et à intégrer sur le patron. Une fois la construction terminée, nous avons reproduit le patron du dos et du devant ainsi que des poches. Cela nous a bien rempli la matinée.

Pause déjeuner très conviviale sur la terrasse, très joliment aménagée par notre hôte..

Nous avons sélectionné nos tissus avec les conseils de Régine et coupé. Régine ne fait pas de toile donc on passe directement aux choses sérieuses.. Bon, entre nous, qui fait des toiles, même les plus cartésiennes s’en passent n’est-ce pas?!! Elle nous a fait une démonstration du montage de la braguette, ça a l’air tellement facile entre les mains des pros!!! Et puis nous avons attaqué nos pantalons, l’objectif étant de les coudre, braguette incluse, afin de faire un premier essayage et d’éventuelles retouches. Les finitions devaient se faire sous le contrôle de la Prof qui commence à comprendre les pantalons..

Le pantalon de Fanfreluche

Pour commencer, laissez-moi vous dire combien j’étais ravie de cet atelier pantalon. Un grand merci à Régine d’avoir partagé ses connaissances avec nous et bien sûr aussi à notre Prof, qui est toujours là pour nous conseiller et nous aider.

Cela faisait longtemps que j’avais envie de me coudre un pantalon – voire DES pantalons – à mes mesures, parce que j’ai beaucoup de difficultés à trouver dans le commerce des pantalons qui, à la fois, me plaisent et me vont. Le prêt à porter n’est pas taillé pour moi et même si les nouveaux tissus stretch sont plus confortables, très souvent ça tiraille par ci, par là, ça moustache et ça plisse.

Régine nous a promis de remédier à ces problèmes.

Nous avons fait le tracé du patron de base à partir de la méthode de Régine sur papier de soie. Puis, nous avons retracé le patron sur film plastique (plus souple et tout et tout – je vous en ai déjà parlé ici) et apporté nos modifications en fonction de certains détails (!?) morphologiques et de nos souhaits spécifiques. J’ai fait le choix d’un pantalon plutôt taille basse, avec les poches cavalières et des jambes droites. Le patron de base une fois redessiné selon ces souhaits, nous nous sommes aperçues qu’il me fallait une pièce dos beaucoup plus haute que le devant. C’est certes étrange à regarder sur le patron, mais une fois porté, c’est parfaitement équilibré. Comme quoi le rendu en 3D est bien différent du dessin à plat.

Nous avons coupé le pantalon (et je dis bien NOUS, car je me suis un peu débattue avec mon tissu à motifs et les Profs m’ont aidée pour gagner du temps).

Un détail intéressant de la poche cavalière que nous avons réalisée est le fait qu’elle se prolonge jusqu’au milieu devant et qu’elle est prise dans la couture de la braguette. De cette façon la poche est bien stabilisée et, en fonction du tissu choisi, cette poche « empiècement » assure un certain maintien du bidon. Dans mon cas, c’est un voile de coton très fin, donc niveau maintien c’est pas ça.

Dès le premier essayage, j’ai vu que le seyant au niveau du postérieur ET du devant allait être top. Certes, le premier jet était un peu large, mais retouches posées et faites, le résultat m’a beaucoup plu.

A ce stade, il me reste à poser la ceinture et les passants. Il faut également reporter les dernières retouches (essentiellement pour reprendre en largeur) sur le patron, afin que je puisse coudre les pantalons suivants presque les yeux fermés. Je dis presque, parce que la confection de la braguette reste encore un peu vague dans mon esprit. Mais je suis sûre qu’à force de répéter l’exercice, ça va rentrer.

[Une semaine plus tard, je reprends le cours de cet article…]

Comme je vous l’annonçais, j’ai progressé avec la pose de la ceinture et en voici quelques photos. La ceinture est en deux pièces réunies au milieu dos et intègre une pince (de 2cm de large pour moi). Ensuite la ceinture a été posée endroit contre endroit avec le bord supérieur du pantalon et piquée à 1 cm de marge de couture, en prenant en sandwich les 7 passants de ceinture. Après cela, les passants ont été surpiqués sur le corps du pantalon, à 0,5 cm de la ceinture.

Puis, la ceinture est repliée en deux dans sa longueur et repliée aux deux extrémités, pour former les angles où seront posés boutonnière et bouton. Enfin, la ceinture est surpiquée sur tout le pourtour. Les passants, repliés sur 1 cm au bord supérieur de la ceinture, sont surpiqués en même temps et ainsi fixés sur le pantalon.

Dans l’ensemble c’est plutôt bien réussi, mis à part au niveau de la couture milieu dos et de la pince. Il y a un surplus de tissu que je n’ai pas réussi à gérer bien comme il faut. J’ai eu beau défaire et refaire, pas moyen de faire mieux.

J’ai trouvé un très joli bouton qui est un rappel parfait du motif du pantalon. C’est un petit trésor que j’avais récupéré d’un vieux pantalon qui a été jeté. Il a trouvé une nouvelle vocation. Je vous montre. En revanche, grosse galère pour la boutonnière. Compte tenu des différences d’épaisseurs de tissu de la ceinture, ma machine à coudre a refusé de faire la boutonnière automatique. Donc, c’est la méthode bricolage avec le point zigzag qui a été utilisée.

 

Le pantalon de Falbala

J’ai choisi un tissu jeans moyennement  épais (parfait pour la demi saison) déniché à la caverne alsacienne l’été dernier, avec un chouia d’élasthanne. Ce tissu a de légères rayures et Régine a joué sur ce motif. Le pantalon a bien sûr été coupé dans le droit fil (rayures verticales) tandis que la ceinture a été coupé dans l’autre sens et thermocollée. Les poches cavalières ont été faites dans le même tissu jean.

Montage express de la braguette avec Régine! (côté droit version femme). Pour se faciliter le travail, la surpiqure finale sur l’endroit se coud en deux temps: d’abord la partie en ligne droite, parallèle à la fermeture à glissière, et ensuite l’arrondi où il faut bien prendre toutes les pièces pour tout fixer ensemble.

A l’essayage, le pantalon était un peu large au niveau de la taille et des cuisses. Régine a posé les modifications et nous avons fait les changements en cours avec la Prof, sur le tissu et le patron. Nous avons ensuite monté la ceinture et les passants. A noter que la ceinture a une couture (avec une petite pince) milieu dos pour faciliter l’élargissement en cas de besoin. Elle est étroite et droite (3 cm fini). On peut voir les étapes de montage sur les photos. J’ai un peu foiré le placement de la ceinture parce que je me suis un peu perdue dans les marges de couture !!

et la dernière étape, bouton jean et boutonnière

Cette journée a été bien remplie dans la bonne humeur aussi bien côté élèves que Profs!! Nous avons passé un très bon moment et au moins nous sommes reparties avec un bon patron de pantalon pour les prochaines réalisations..

Épilogue

Quelques photos des pantalons terminés, avec shooting combiné:

Les pantalons de Régine sont connus pour faire de belles fesses, pas mal non pour des premières réalisations?

Ce fut une expérience très riche et nous avons beaucoup appris. D’autres tissus attendent à présent d’être transformés en pantalon et vous serez bien sûr les premiers/premières informé(e)s !

Grosses bises et bonne fin de week-end.

Les Serial Piqueuses

 

 

 

 

 

 

15 Comment

  1. J’ai lu cet article avec grand intérêt. J’ai moi même cousu 4 pantalons assez récemment (3 pour moi et 1 pour Monsieur) et c’est très sympa d’arriver au bout de ce vêtement assez difficile. J’ai utilisé chaque fois des tissus avec un peu d’élasthane; c’est quand même plus confortable. Vos pantalons sont très réussis. Bravo !!! vraiment !!! … (dit la fille qui sait le travail que ça donne)

    1. Merci beaucoup Anne Marie. En effet, je trouve que le pantalon est une science à part. J’avais d’ailleurs admiré sur ton site le pantalon que tu as réalisé pour ton mari. Ça c’est encore une étape bien supérieure de l’exercice. Nous n’en sommes pas là…

    2. Merci beaucoup.. Jusqu’à présent je n’ai fait que deux pantalons chaque fois avec élasthanne mais le prochain (qui attend depuis un certain temps) est sans. Il est basé sur une copie d’un de mes pantalons que nous allons reprendre au vu du patron de Régine. J’espère que ce sera un mix gagnant! Bravo pour tes réalisations y compris celle pour monsieur..

  2. Et bien quel compte rendu complet Mesdames, vous avez titillé ma curiosité au plus haut point, et comme Anne Marie j’ai lu avec grand intérêt. Ca donne envie de rencontrer Régine …., vous avez en sa compagnie réalisé de super pantalons qui vous vont parfaitement, et j’ose imagine rue la suite ne tardera pas. Je confirme, vos futs vous font d beaux popotins ….

    1. Ah oui ! Régine c’est la pro du fut ! ☺ Avec son patron de base et les conseils avisés de notre Prof, cela ouvre plus largement le champ des possibles. En tout cas pour moi qui ai du mal à trouver un pantalon qui mette mes formes en valeur, c’est top.

  3. Bravo les filles ! Vos jeans sont au top ! C’est bien quand on peut travailler en équipe et profiter de bons conseils. Je rêve de me faire des pantalons mais seule, dans ma caverne, je n’ose pas me lancer…
    Bonne semaine à toutes les deux

    1. Ah oui. Moi j’ai prévu du jaune moutarde, du kaki (eh oui, Falbala déteint un peu sur moi), et du bleu marine. Je vais essayer de varier un peu les formes. Mais pour l’instant quelques jours de détente dans les Vosges.

  4. Merci à toutes pour vos gentils commentaires. Et si le cœur vous en dit, vous avez les coordonnées de Régine. L’Alsace est une belle région, certes caniculaire en ce moment, mais ce serait l’occasion d’y faire un tour… Nos derniers achats ont été orientés vers du tissu pantalon et j’espère que nous en feront un bon usage avec ce patron sur mesure. Affaire probablement à suivre

  5. Bravo pour ces deux pantalons très réussis ! C’est super, maintenant vous avez vos pantalons de base, à décliner dans différents tissus. En plus, vous l’avez cousu super vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *