Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Couture des poupettes Robes

« Comme ce rouge me plait »

Non je n’ai pas viré ma cuti.. Je suis toujours une grande fan du vert mais le rouge s’est imposé au détour d’un camouflage. Il y a quelques temps je me suis lancée dans un projet hasardeux: une robe en jersey avec découpes princesse. Pour compliquer le tout, j’avais décidé d’utiliser deux jerseys. Malheureusement l’un d’entre eux était fluide et l’autre pas.. Il s’agissait d’un jersey assez ferme, camouflage multicolore avec du rouge et un jersey de viscose rouge, à ma décharge le seul uni que j’ai pu trouver..

Et tandis que j’essayais de monter ma robe, ce morceau de Palatine « Comme ce rouge me plait » jouait à tue-tête!! J’en profite pour ouvrir une petite parenthèse pour vous faire découvrir un groupe français indépendant qui vient de sortir son premier album « Grand paon de nuit », de la folk cajun langoureuse et chaloupée avec des morceaux en français et d’autres en anglais, et des paroles assez inattendues.. Je suis complètement tombée sous le charme d’un de leur morceau qui passait à la radio « Bâton rouge » (décidément!) et depuis l’album figure dans les écoutes préférées de l’atelier couture.

En écoutant donc Palatine qui ne cessait de me dire « Comme ce rouge me plait » je me disais que c’était un signe que ma robe serait une réussite!! La chanson avait beau être pleine de bonnes intentions, elle n’a pas permis de garantir le succès de cette robe.. Un vrai désastre! Toute dépitée, j’ai apportée la robe bâtie en cours. La Prof a retravaillé le patron et mis ses épingles magiques mais je ne suis toujours pas convaincue!! Le projet mijote pour le moment et pas sûr qu’il aboutisse à moins que je trouve un tissu uni rouge plus adapté..

Je suis donc restée sur ma faim avec ce rouge camouflage. Fort heureusement j’en avais un autre morceau assez similaire mais je n’ai pas trouvé d’uni rouge, de texture et couleur semblables. Tant qu’à faire, ne pas refaire les mêmes erreurs n’est-ce pas?! Fanfreluche a eu la gentillesse de me donner du bord côte rouge dont la couleur va à merveille.

Vendredi soir dans la voiture, Fip passait un concert privé de Palatine.. Décidément ce rouge me poursuivait et il fallait que je m’y remette.. J’ai remis Palatine en boucle et cette fois-ci j’ai fait simple, j’ai repris le schéma suivi pour la robe Graffiti: robe de base raccourcie et bande d’ourlet pour la bas de la robe.

J’ai tout de même improvisé pour les manches. Les journées se rafraichissant (enfin bon pas vraiment aujourd’hui!) et dans la perspective de l’automne, j’avais envie de manches trois quart. Je me suis inspirée de la seule manche longue en maille (tube) que j’ai retrouvée, de forme raglan, J’ai fait un mix (technique de la Prof qui fonctionne en général assez bien!!) pour garder la tête de manche correspondant à l’emmanchure de ma robe et adapter la longueur de la manche raglan. Les bracelets de manche sont un peu plus longs que sur la robe Graffiti, j’ai utilisé en fait les chutes de la bande d’ourlet. Ça fait une longueur de manche qui hésite entre le 3/4 et le 9/10e mais comme dirait Fanfreluches, c’est du parti pris et ça me va!!

Et décidément ce rouge me plait!

Très bonne soirée

Falbala

27 Comment

  1. Superbe article et idem pour la robe. Je suis vraiment fan de ce modèle. Pour ce qui de l’autre robe, il faut qu’on se mettre en chasse d’un tissu adapté à ton autre camouflage, pour la terminer. Comme ce rouge me plaît !!!

    1. Merci beaucoup et aussi pour la virée photo devant Arte.. Oui on a fait un peu intello cette fois entre Fip, Arte et les groupes indie… Alors t’as écouté??!
      oh oui la prochaine « échéance » chasse aux tissues et pour bientôt….

  2. D’habitude, je ne suis pas fan des motifs camouflage, mais là, j’adore ta robe. Ces petites touches de rouge, ainsi que le bord-côte rouge, ça change tout ; super idée !
    Je ne connais pas Palatine, je vais écouter ça dès que j’aurai un moment tranquille.
    L’homme-girafe de Balkenhol, il est à Strasbourg ? Il y a une dizaine d’années, j’ai découvert que cet artiste travaille, entre autres, à Meisenthal, petit village des Vosges du Nord voisin de celui où j’ai passé mon enfance… L’été 2011, il a exposé à la halle verrière du Centre international d’art verrier de Meisenthal, né sur la friche de la verrerie où avaient travaillé des générations d’hommes et de femmes de mon village d’enfance (comme mon père…). J’avais fait un petit reportage sur mon blog (https://leblogdemarie.fr/2011/07/17/stephan-balkenhol-a-meisenthal-3/) si ça te dit.
    Vos jolies cousettes à toutes deux me donnent une furieuse envie de me remettre sérieusement à la couture, après un été pas très productif.

    1. Merci!! Moi je sui une inconditionnelle du camouflage mais je recherche de plus en plus des tissus qui sortent un peu de l’ordinaire, et histoire de ne pas avoir l’air de sortir d’un dépôt de surplus militaire, j’aime bien féminiser ces tissus.
      L’homme girafe a apparemment été commandé par Arte et la ville de Strasbourg. il est absolument génial!! Merci pour ton reportage que je me suis empressée d’aller voir sur ton blog.

  3. Se camoufler derrière un homme-girafe, quelle idée …. géniale, ….. l’esprit jungle, girafe camouflage, laisse tomber trop compliqué pour moi comme dirait mon Homme ….. bon plus sérieux, elle est tellement belle ou plutôt originale ta robe que ce tissu, j’en deviens envieuse, et alors les touches de rouge, très très ingénieux. La longueur des manches je valide à 100%, ça complète parfaitement le style « sport-chic ». Palatine t’a bien inspirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *