De l’art de faire des boutonnières…

# Burda septembre 2009, n° 117, modèle 125

Je ne me suis pas laissée découragée par mes déboires de boutonnières sur ma petite jupe trapèze (ici). J’avais très envie de refaire ce modèle qui me plait beaucoup mais j’avoue avoir réfléchi à comment améliorer le travail des boutonnières. J’avais deux tissus que je voulais utiliser pour refaire cette jupe.

Pour la première version, j’ai suivi une stratégie « d’évitement »… J’ai triché en clair!!! J’ai repris mon patron pour fermer la croisure (au pli) et j’ai cousu une fermeture à glissière dans la couture de côté. Bon je ne suis pas certaine d’y gagner au change parce que je déteste encore plus coudre les zips mais le montage s’est plutôt bien passé et c’est beaucoup plus rapide en terme de placement. Pour parfaire ma tricherie, j’ai cousu des boutons avec une surpiqûre de part et d’autre à l’emplacement de la croisure initiale.

L’avantage est que j’ai pu utiliser des boutons du diamètre que je voulais, un peu plus grands que sur ceux de la première jupe trapèze. Ils proviennent du stock du Fil amant, ce sont des boutons anciens que j’aime tout particulièrement, je trouve que leur couleur irisée se marie bien avec les teintes du tissu.

# Burda septembre 2009, n° 117, modèle 125

Le tissu quant à lui est un recyclage d’anciens rideaux. Les rideaux ont été donnés à une cops de couture, Christine qui, pour remercier sa généreuse donatrice lui a cousu un manteau dedans. Je ne l’ai pas vu mais je suis sûre que le résultat est top! Christine a donné de grands restes de ce tissu à notre prof Marie et j’en ai récupéré un morceau dans la foulée. Marie a cousu un superbe pantalon que j’adore. Le voilà: elle est pas canon notre Prof??

Et j’aime bien le rendu de ce tissu sur la jupe. J’ai essayé de placer les motifs et du coup j’ai privilégié certaines couleurs pour les passants de ceinture, en alternant vert sur rose. Bon à combiner en terme de couleurs, ce n’est pas évident mais le noir marche assez bien, le rose n’est pas ce qui remplit ma garde-robe et le vert est assez spécial et pas du tout .. kaki…

# Burda septembre 2009, n° 117, modèle 125

Ah le plaisir de me revoir debout, sans béquille ni vis dans la hanche.. Ben oui depuis que j’ai commencé à écrire cet article, j’ai fait une stupide mais surtout méchante chute avec fracture du col du fémur.. Pas top mais je vais essayer de profiter de cet immobilisme forcé pour faire de la broderie ou du tricot. Mon jules m’a confisqué le PC du bureau pour éviter que je bosse, je n’ai droit qu’aux loisirs.. Bon ne lui dites pas mais j’ai aussi fini par le retrouver..

Pour ma seconde version donc, j’ai refait la jupe à l’identique en espérant que cette fois ma machine soit plus coopérative sur les boutonnières. Et cette fois-ci ô miracle ma machine n’a pas fait sa chieuse. Non seulement le test sur une chute était nickel, mais ça on le sait ça marche toujours sur la chute, mais la machine a enchaîné les boutonnières avec un parcours sans faute.

# Burda septembre 2009, n° 117, modèle 125

J’ai utilisé quelques astuces. Question matériel, un outil indispensable est la plaque stabilisatrice pour le pied boutonnière. C’est une simple plaque en métal qui vient s’emboîter sur le pied pour les boutonnières et à l’intérieur de laquelle on glisse le tissu pour qu’il soit mieux entraîné par la machine. Cette plaque fait vraiment des miracles pour les tissus difficiles, qu’ils soient très fins, glissants ou épais.

Mais d’autres facteurs sont à prendre en ligne de compte. Sur ma première jupe je l’avais utilisée sans grand succès… Il faut baisser impérativement baisser la tension du fil. Sur ma machine j’ai utilisé les réglages pour coudre du jersey il me semble. Je ne les ai plus en tête et mes notes dans l’atelier de couture restent un peu inaccessibles pour le moment. Je n’ai pas osé lancé monsieur dans le fouillis actuel de la pièce couture pour récupérer mes notes. Il a déjà dû s’occuper du linge hier soir et je dois avouer que je me suis bien bidonné. Au moins ça m’a fait passer un bon moment..

Le fil entre aussi en ligne de compte. Plus le fil est gros plus la machine va ronchonner et va risquer de foirer la boutonnière. Un conseil qui m’avait été donné était d’utiliser du fil spécial pour les machines brodeuses. J’ai retrouvé une bobine dans mon stock dont les couleurs allait parfaitement avec cette jupe. C’est du fil de coton à broder très fin, de la marque Anchor, mais je ne fais pas de pub pour cette marque là. Je suis sûre qu’il y a d’autres marques qui font tout aussi bien l’affaire.

# Plaque stabilisatrice pour boutonnière

Enfin, une fois le programme de boutonnière sélectionné il ne faut plus toucher à rien, juste lancer le programme. Les vérifications de positionnement de l’aiguille qui m’ont été fatales, sont à faire avant de lancer le programme. Un bisou également à la machine après chaque boutonnière bien réalisée, bon c’est loin d’être scientifique mais ça ne fait pas de mal..

# Plaque stabilisatrice pour boutonnière

Le tissu est une récente acquisition de la caverne alsacienne. C’est un sergé un peu plus rigide que celui de ma première jupe. Les boutons anciens proviennent du stock du Fil amant, une véritable caverne d’Ali Baba notamment pour les boutons. La couture de ces boutons m’a donné un peu de fil à retordre mais une fois compris comment bien positionner le bouton et faire les premiers points après ça va tout seul.

Là aussi ce tissu n’est pas évident à combiner, le rose n’est toujours pas ma tasse de thé et le kaki n’est pas très prononcé… Les deux tissus froissent bien comme on peut le voir. Bon je vous avoue que le repassage est la dernière de mes préoccupations en ce moment!!

Mais elle est très bien adaptée au petit engin de chantier!!!

# Burda septembre 2009, n° 117, modèle 125

Cette jupe doublée et avec une paire de collants peut aussi faire l’affaire en hiver.. Les tenues d’hiver ne vont pas être pour tout de suite malheureusement et puis j’ai toujours une cape sur les bras.. J’ai encore une robe à vous montrer. J’ai procrastiné à mort pour ne pas faire l’article mais vu que j’ai du temps maintenant il va falloir que je m’y mette.

A très bientôt et faites attention où vous mettez les pieds..

Nathalie

Comments

    1. Merci Sylvia!! Elles ont été cousues y a quelques temps déjà..
      La chute a été vraiment stupide, je me suis pris les pieds dans le cordon d’alimentation du PC, ajouté à cela un petit rebord au sol et les mains pleines qui n’ont pas amorti la chute et je me suis étalée comme une grosse crêpe sur le côté.. Comme quoi le télétravail c’est parfois dangereux… Merci de tes bons vœux et j’espère que la situation s’améliore chez toi. Grosses bises

  1. la naïveté de Jules nous aura permis de voir toutes ces petites merveilles !
    je compatis à ton malheur, le col du fémur c’est vraiment pas cool !
    Un grand merci pour la plaque stabilisatrice, je ne connaissais pas vraiment et je vois que c’est très utile !
    Quel modèle de machine as – tu ?

    1. Merci beaucoup la Poule…
      J’ai une Janome. J’ai regardé sur Internet et apparemment ce type de pièce existe aussi pour les Elna. Cela me paraît assez standard pour ce qui est de la fixation sur le pied boutonnière donc cela devrait pouvoir marcher avec d’autres marques de machines mais à vérifier. En tout cas ça aide bien pour les tissus difficiles.

  2. Tes jupes font envie… j’ai justement craqué pour un p’tit bout de tissu à mon dernier passage chez Mondial Tissus (et il est temps que je couse quelque chose de plus stimulant que des masques pour tous les amis…). Tu as quelle marque de MAC ? J’ai un chouette pied boutonnière pour ma Bernina, mais je n’ai rien vu concernant une plaque stabilisatrice.
    Une chute pendant le télétravail, c’est vraiment pas de chance… Profites-en pour te laisser dorloter et faire des choses que tu aimes !

    1. Merci beaucoup Marie. Les jupes sont certes plus stimulantes à coudre que des masques!!! Je te souhaite de faire de très belles cousettes!! Ma machine est une Janome. J’ai toujours eu cet accessoire même sur mon premier modèle très basique de janome. J’ai pas mal de lectures en retard et je vais lancer mon jules dans une opération de spéléologie dans mon atelier pour qu’il m’apporte de quoi tricoter et broder sinon je vais devenir dingue…

  3. Rho la la la … faut arrêter les cascades !
    Je te souhaite un prompt rétablissement afin que ces jolies jupes sortent visiter le monde un de ces 4 !
    & le coup du bisou à la mac … ça va me faire la journée je pense !!!! Alors merci !

    1. Oui là pendant un temps je vais y aller mollo sur les cascades et roulades. Ma vitesse de béquillage est de toute façon très limitée d’autant que j’ai des obstacles partout dans la maison et un chien un peu brutal et curieux, il a voulu jouer avec mes béquilles et s’est fait copieusement enguirlander!!
      La musique joue un rôle aussi, j’ai des morceaux fétiches pour les parties difficiles. Mais là sur les boutonnières, j’ai tout coupé, silence complet et je dois dire que le bisou a marché à chaque fois. Elle était peut-être tout simplement en mal d’affection ma petite machine.. Bonne journée à toi!!

  4. Ma pauvre, j’espère que tu vas vite pouvoir gambader (et monter jusqu’à ton atelier couture).
    Merci pour les trucs pour les boutonnières. J’ai cette fameuse plaque stabilisatrice (je ne l’avais pas sur mon ancienne MAC), je m’y intéresserai de plus près pour mes prochaines boutonnières.
    Et tes jupes sont très chouettes, c’est vrai que ce modèle est sympa avec ses passants originaux.

    1. Pour le moment j’avoue que les escaliers chez moi me font un peu peur. Ils sont assez raides et ils tournent bien. Sur l’un des escaliers je n’ai même pas de rambarde donc pour le moment j’y vais mollo. J’ai envoyé mon jules ce soir dans l’atelier couture fouiller dans mon stock de laine et il est redescendu tout fier avec plein de trésors dans les bras!!
      Merci pour mes jupettes!!!

  5. Un joli duo de jupes, à porter dès que tu pourras gambader (bon repos, et bonne récupération!!!). J’aime bien les passants, originaux en effet. Et… tu risques de devoir coudre un top rose pour aller avec ces deux coquettes!

  6. Oh ma pauvre… Tellement désolée pour toi… Mais effectivement, c’est le moment de te mettre au tricot, au crochet et à la broderie! En tout cas, si je ne suis pas fan du tissu de la première des deux jupes, j’adore la deuxième! Et je n’ai pas de problème de boutonnière sur ma machine qui est est pourtant une moyenne gamme. Bon rétablissement!

    1. Merci beaucoup.. J’ai encore un bon petit stock de laine. Faut que je réfléchisse maintenant à quoi tricoter.. Je me traine toujours un chemin de table de Noël à broder que je n’arrive pas à finir.. ce serait l’occasion d’autant que Noël finira par arriver assez vite..
      C’est curieux j’aurais pensé que la première jupe serait plus passe partout, bon c’est vrai que le tissu est assez « marqué ». J’aime beaucoup aussi la camouflage rose.. Qu’est-ce que tu as comme machine à coudre?

  7. Nathalie en jupe trapèze sur ses deux jambes ! Qui aurait cru, quand nous avons fait ces photos que tu serais aussi handicapée quelques semaines plus tard ! On est peu de choses ma bonne dame… Alors faut-il que je t’achète un jersey à Paris ?

  8. Je te souhaite de retrouver bien vite ton autonomie…
    J’aime beaucoup ce style de jupes qui se portent en toutes saisons. Je ne connaissais pas cette plaque stabilisatrice, j’ai une brother, et apparemment, elle n’est vendue qu’avec le pied.

  9. pas de chance pour la chute qui va te bloquer à l’immobilité pour un bout de temps. Je vois que tu as déjà plein de projets pour t’occuper durant cette période.
    Les jupes sont vraiment superbes. J’aime beaucoup le deuxième modèle.
    Bon rétablissement.

  10. Oh je suis désolée pour toi ! J’espère que tu te remettras vite de cette mauvaise chute !
    Je comprends maintenant pourquoi tu veux te mettre à la broderie…
    J’aime toujours autant cette jupe ! Elle me fait penser à la jupe Rosari de Pauline Alice que je voudrais me coudre pour cet hiver.
    Je note aussi le bisou à la machine pour l’étape des boutonnières ! Moi je l’encourage…;)

    1. Merci beaucoup Céline!! Le bisou a très certainement été un encouragement apprécié par ma machine!! J’ai hâte de voir ta réalisation de Rosari. Cette jupe m’avait aussi tapé dans l’œil!! C’est vrai qu’elle est très sympa..
      J’ai déjà commandé deux bouquins de broderie grâce à un de tes derniers articles. Pour le moment je tricote, mais c’est bien de pouvoir alterner les plaisirs.. Très bonne journée à toi.

  11. oh quelle pouasse de se casser les os comme ça ! te voilà bien handicapée et privée de tes jolies jupes sans doute. J’ espère au moins que tu ne souffres pas et que cet accident a été considéré comme un accident de travail.
    Il y a un moment que je n’ai pas réessayé de faire des boutonnières, la dernière fois elles ont été faites à l’ancienne, à la main comme lorsque j’avais une machine singer à pédales ……………
    En attendant, patience et bonne humeur !

    1. Oui là je n’ai pas trop le choix question tenues vestimentaires, c’est pyjama et jogging!!!
      C’est aussi une bonne technique de faire les boutonnières à la main..
      Merci de ton gentil message, ça fait du bien au moral..

  12. Bonjour Falbala, j’espère que tu te remets bien de ta fracture. Le gros ennui de l’immobilité, outre les désagréments quotidiens, c’est le fait qu’on se démuscle et qu’il faut ensuite rééduquer tout ça. Merci pour les trucs concernant les boutonnières. J’aime beaucoup le tissu du pantalon et de la 1ère jupe. Bravo pour tout ce travail et prends soin de toi.

    1. Merci beaucoup Anne-Marie. Oui je sais que la rééducation sera pénible mais tout ce que je souhaite dans l’immédiat est que cette fracture se consolide bien.. Après on verra, chaque problème en son temps!!!

  13. Ah les boutonnières , c’est le truc qui me donne des sueurs froides quand je dois les coudre sur un ouvrage fin ou épais . Perso j’utilise en plus de tes astuces un petit morceau de stabilisant pour broderie juste sous la boutonnière ( je garde mes chutes quand je fais une broderie machine) et cela permet d’avoir une belle boutonnière.
    Bon courage pour ta convalescence, ce n’est jamais agréable d’être immobilisée encore plus quand on a l’habitude d’être active comme toi .

    1. Merci pour le truc du stabilisant broderie.. Je tenterai à l’occasion. Merci beaucoup pour tes mots de réconfort. Je commence à prendre mes nouvelles marques et j’occupe mes mains (et la tête!) avec un projet tricot en ce moment.

Leave us a Message