Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Accessoires Couture des poupettes Sacs

Des cadeaux pour l’anniversaire de la maîtresse

J’ai toujours trouvé très sympa les articles des blogueuses qui font des cadeaux fait maison pour la maîtresse d’école de leurs mouflets.. Fanfreluche et moi nous nous sommes aussi lancées dans des projets couture pour l’anniversaire de notre « maitresse d’école » à nous.. Ben oui on va toujours à l’école!!! Pas vous?!

Fanfreluche voulait aller chez « Papa pique et maman coud » pour voir leurs jolis coupons. Elle y a trouvé un joli tissu, genre motifs wax, pour faire un totebag, avec un tissu de doublure blanc avec des étoiles. Je me suis dit que je pourrais utiliser la même combinaison de tissus mais pour faire une pochette Ipad. La maitresse fouille toujours dans son grand sac pour trouver son Ipad et se fait souvent des frayeurs quand elle ne le trouve pas… Il n’y avait malheureusement qu’un seul coupon de ce tissu mais il était disponible en coton enduit. J’ai cédé à un élan d’inconscience…

Set brodé

Je sentais que la pochette Ipad avait un fort potentiel « casse-gueule », donc en solution de « back up », j’ai brodé un grand set que j’avais en stock, acheté il y a longtemps, à la Coudrerie (du temps de M. Ober). J’avais à l’époque trouvé le dessin superbe, ces femmes qui s’échinent dans les champs.

Set, dessin de La Coudrerie

Pour la technique de broderie, rien de révolutionnaire, l’essentiel est fait au point de tige dans ce magnifique coton perlé changeant (avec du mouliné assorti pour les visages et le corps des personnages). Ça détend tellement qu’on pourrait en broder des kilomètres. J’ai quand même rempli les feuilles et les petits épis de blé, qui forment des petits dessins aux quatre coins du motif principal, au point de mouche rapproché. Là encore rien de bien méchant mais c’est plus difficile de broder régulièrement quand le motif est gros.

Set, dessin de la Couderie

Pour les épis de blé j’ai choisi un point avec plus de relief, le point de Palestrina ou de double nœud. Il est très simple à faire et je trouve qu’il a un rendu magnifique.

# Set brodé, dessin la Couderie

Le set a été brodé dans les temps, mais je voulais quand même tenter cette pochette Ipad.

Pochette Ipad

# Tissu papa pique et maman coudJ’ai pas mal tergiversé sur ce projet. Il y a pas mal de tuto sur ce type de pochette mais rien qui correspondent vraiment à ce que je voulais faire. J’avais dans l’idée une pochette avec rabat et surtout une bandoulière. C’est finalement les videos de Couture Madalena qui m’ont permis de voir les montages pour différents types de sacs, dont un qui correspondait tout à fait à mes attentes. J’ai adapté les dimensions à l’Ipad et modifié la finition du rabat. Voilà les fournitures de départ: coton enduit, cotonnade pour la doublure, système de fermeture façon cartable, déniché à la mercerie du bain aux plantes, une jolie lanière en simili-cuir (inconscience doublée d’intrépidité!) pour la bandoulière, achetée à la Droguerie et de l’entoilage résille de Nantes.

J’avais vu les mises en garde pour la couture du coton enduit, mais (même pas peur) j’ai assemblé le corps de la pochette. J’ai ensuite cousu le rabat et à l’étape de la surpiqûre, vraiment nécessaire pour une jolie finition, j’ai compris toute l’ampleur de mon inconscience… La machine a patiné et fait des touts petits points bien moches.. J’ai décousu la surpiqûre qui a laissé de vilains trous dans le tissu.

Changement de plan, j’abandonne le coton enduit. Après avoir fouillé dans mes boîtes à la recherche d’un coton adapté, j’ai trouvé ce joli petit coupon, probablement acheté chez Tognissi, parfait pour le projet. Le nouveau tissu étant très féminin, je me suis dit que les fermetures de type cartable seraient un peu trop sport, j’ai donc acheté à la mercerie du bain aux plantes de jolies pressions, de toute façon je ne les sentais pas trop ces fermetures cartables (trop peur de faire un trou irréparable dans le tissu).

Mais même là, j’ai fait des bourdes! J’ai assemblé ensemble, la bouche en cœur, le corps de la pochette avec la doublure (la doublure étant de surcroit à l’envers mais à ce stade je ne l’avais même pas vu). Au moment de couper les pièces pour le rabat, je me trouve en rade d’entoilage.. On est dimanche et le projet doit être fini pour le jeudi.. J’ai fini par trouver un reste d’entoilage un peu plus épais, tant pis ça devra faire l’affaire.. Le rabat cette fois-ci ne pose pas de problème mais le tissu de doublure est très transparent et on voit tout le crantage à l’envers. Moche, moche, moche!! Je replonge dans mes boîtes en tissu et je trouve un petit coupon de coton bleu marine, qui se marie très bien. Une fois tout décousu, je suis enfin parvenue au stade du montage final de la pochette. J’ai alors essayé d’épingler la sangle en simili, impossible.. trop épais.. Une bande du tissu repliée, façon biais, et deux surpiqûres plus tard, la pochette est enfin montée.. Ouf!!! Bon je vous passe le temps passé (et les larmes de désespoir!!) à coudre les pressions..

La pochette a le mérite d’avoir été terminée et au bout du compte j’en suis assez satisfaite après toutes ces péripéties.. Et la maîtresse a aimé!!

Tote bag

Coucou ici Fanfreluche.

Bon, ma contribution a été plutôt standard, car ces derniers temps, pour ne pas dire ces dernières années, je suis inscrite au championnat des tote bag. Un anniversaire, un cadeau à faire et Fanfreluche dégaine le tote bag. Vite fait, bien fait (pas de fausse modestie ici, s’il vous plaît !). Alors, ça manque un peu de fantaisie, me direz-vous, mais d’un autre côté, d’ici que je parte à la retraite, mon entourage pourra organiser non pas une cousinade, mais une « tote bag-ade » ! Tous ces petits sacs colorés se retrouveront et échangeront leurs impressions. Je crois que ça pourrait être rigolo.

Enfin, trêve de déconnade, juste quelques lignes pour vous parler de mon sempiternel modèle de tote bag pliable – et réversible si souhaité, déjà maintes fois réalisé à partir du super tutoriel de Télito. Aucune difficulté dans la réalisation. Nathalie vous a déjà expliqué mon choix de tissu et j’ai trouvé un bouton approprié dans mon stock.

La maîtresse a bien aimé son petit sac pliable, mais comme à l’habitude, j’ai rêvé et oublié de prendre une photo de la séance de oooh et de aaahh. Donc juste quelques vues purement « techniques » du nouveau tote bag qui a rejoint la Grande Famille. Et pour couronner le tout, j’ai oublié de photographier la doublure ! Vraiment, il y a du laisser aller. 

Et voilà, je vous salue, avant de repasser le flambeau à Nathalie.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bon fin de week-end, pour ce qu’il en reste!!

Fanfreluche et Nathalie

 

 

8 Comment

      1. Maintenant il serait grand temps qu’on se fasse pour nous des totebags.. D’ailleurs nous avons craqué il n’y pas si longtemps pour ce type de projets.. mm.. Bon on on devait juste s’empêcher mutuellement d’acheter du wax!! une petite cotonnade ça ne compte (presque) pas!!!

  1. Bendidon, ma pauvre Nathalie, quand ça veut pas, ça veut pas !
    Heureusement, tout est bien qui finit bien et le résultat est très sympa.
    Pour le tissu enduit et simili cuir, tu peux essayer un pied à double entraînement ou (pas testé mais moins cher) un pied à rouleau. Sinon, il y en a qui réussissent très bien avec un bout de scotch collé sous le pied ou un pied teflon. Dans tous les cas, allonger largement le point.

    Et joli tote-bag ! Simplicité, efficacité !

    1. Merci beaucoup!! J’ai un pied double entrainement mais il est très large et pas idéal pour faire des surpiqûres surtout au bord. J’essaierai à l’occasion ton truc du scotch, ça m’intrigue. J’avais bien allongé le point mais la machine ne voulait pas et a patiné!! Au bout du compte, j’ai largement préféré le tissu fleuri en coton, comme quoi rien n’arrive pas hasard.. mm.. enfin presque!!

  2. Que de péripéties mais vous avez vaincue (enfin surtout Nathalie). J’aime beaucoup le tissu de secours presque plus que le premier! En tout cas vos cadeaux sont très chouettes et la broderie me laisse sans voix tellement je suis admirative.

  3. Merci beaucoup!! oui moi aussi je préfère de loin ce tissu de « secours ».. Et la « maitresse » a aimé tous ses cadeaux alors rien que ça c’est un grand plaisir!! Ma broderie est toute simple, le point de tige c’est presque le point mousse du tricot (ou plutôt le jersey parce que je n’aime pas le point mousse). On peut en faire des kilomètres sans se poser de questions!! Moins stressant que certains plans couture foireux!!

  4. Bravo pour tous ces jolis cadeaux. J’aime tout particulièrement la broderie. J’avais une grand grand tante que je n’ai pas connu qui brodait à merveille et dont je garde précieusement quelques uns des ouvrages, donnés par ma mère. Félicitations pour ce beau travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *