Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Couture des poupettes Vestes - manteaux

Interprétation camouflage d’une veste « Aventure des Toiles »

L’hiver dernier à l’occasion du marché aux tissus des Hollandais, ma serial piqueuse avait mis la main sur un tissu camouflage sweat-shirt. Ce tissu était resté en attente d’un projet adéquat. C’est en voyant un homme porter une veste classique en tissu camouflage que le déclic s’est fait. D’autant qu’une petite veste de la marque « Aventure des Toiles » trainait dans sa garde-robe, en tissu sweat-shirt.

Premier défi technique: la copie du patron de la veste. Grâce à l’aide de la prof à la patience à toute épreuve (et qui voit tout), la veste a été décortiquée et mise à plat sur le papier.. Voici le modèle d’origine. Deux modifications essentielles ont été décidées immédiatement: la veste a été rallongée d’au moins 5 centimètres et nous n’avons pas suivi le montage à cru des coutures (sans rentré). D’autres modifications ont été faites en cours de montage pour des raisons pratiques ou esthétiques.

Deuxième défi technique: la coupe du tissu dans de la maille c’est quelque chose… « Nous » avons décidé de prendre le tissu dans l’autre sens, pour plus d’élasticité et pour un effet visuel du motif camouflage pris dans l’autre sens. Certaines pièces ont été inversées cette fois pour un rendu visuel (l’incrustation latérale, le haut du dos et le col).

Troisième défi technique: l’assemblage de la veste à la surjeteuse, grande première pour ma serial piqueuse… Le montage du dos: fastoche, par contre sur le devant il y a des petites « subtilités » techniques dont une incrustation latérale (qui contient une pince), prise de tête ne serait-ce qu’à bâtir. Là, la prof aux doigts de fée a pris la main, ouf… Je me suis contentée de renforcer la couture à la machine à coudre, sur ses conseils. Bon y avait qu’à suivre le tracé sur quelques centimètres.

20170107_164219Autre subtilité technique et pas des moindre: l’assemblage du devant combinant la parementure et le col tailleur en une seule opération. Le col et les parementures de devant ont été préalablement entoilées, ce qui donne encore plus de tenue à ce tissu déjà assez lourd.

Ensuite tout est question d’ordre et de précision surtout pour le col. Une fois toutes ces parties bien assemblées (à grand renfort de crans, de doigté et d’épingles) après ça va tout seul… Bon j’avoue, la couture à la surjeteuse de cette partie s’est faite en apnée, comme le dit si bien ma Fanfreluche… Bravo en tout cas pour la technique de la prof!! Pas sûr que je puisse le refaire toute seule… J’ai déjà des incertitudes sur l’ordre suivi pour assembler tout ça… En tout cas la finition est parfaite, endroit comme envers et les parties s’emboitent parfaitement comme par magie..

 

20170107_171448Encore un assemblage en apnée: la couture de la parementure d’ourlet, indispensable au vu de cette finition en pointe de la veste. Préalablement entoilée, elle a été montée cette fois-ci à la machine à coudre, avec une aiguille spécial jersey. J’ai hésité entre une finition à cru (version trash) qui aurait présenté l’avantage de moins d’épaisseur, ou classique. J’ai préféré privilégier le côté classique de la finition, le tissu apporte suffisamment la touche trash, et cela aurait été dommage avec toutes ces finitions soignées, de finir l’ourlet sur une note trash..

La parmenture de l »ourlet est préalablement assemblée de chaque côté sur les parmentures devant de la veste et ensuite on ferme le tout et on assemble à l’envers. Y a plus qu’a retourner et bien faire ressortir les pointes.. oui je sais faut aussi bien dégarnir…

J’ai décidé de zapper les poches qui auraient à mon sens dissimulé le montage de la partie avant et rendu moins visible les différences de sens du tissu. Je trouve que sur la veste d’origine les poches et le motif très chargé du tissu cachent le montage de la veste.

La touche finale: les boutons… Là gros dilemme, tenter des boutonnières sur ce genre de tissu extensible, doublé d’un tissu entoilé? Les essais sur des chutes n’ont pas été très concluants..  Donc virées à notre mercerie préférée pour trouver une alternative, des brandebourg.. Finalement (là je fais court mais tout cet exercice a pris des plombes!!) ce sont des « anciens » brandebourg en métal que je destinais à la jupe écossaise (oui oui on en reparlera d’ici peu) qui ont été choisis. La pose a demandé beaucoup de précisions pour déterminer l’emplacement des pièces de part et d’autre, et pour les fixer avant de coudre, elles ont été tout simplement scotchées… Merci à la prof aux idées inventives!!! Et j’aurai appris à coudre des boutons à la machine..  Voilà le résultat final d’un projet qui m’aura appris beaucoup et dont je suis assez fière, sisi..

20170126_205506

Et voilà la veste portée

Falbala

7 Comment

  1. Cette petite veste est un concentré de défis techniques et, au final, une vraie merveille. Je peux en attester, car je l’ai vue portée. On fera des photos la semaine prochaine.
    Tu peux en être fière. Bravo.

  2. Et même si le tissu camouflage est plutôt réservé à des vêtements informes, cette veste est très classe et révèle des structures de couture ajustée.
    Bravo pour le travail effectué et pour le descriptif des différentes étapes
    Bon week end, le temps se radoucit enfin

  3. Merci beaucoup!! J’adore l’idée de détourner le camouflage en un vêtement plus classique et féminin!! Le tissu est génial et d’un confort total… Le « boutonnage » a été la partie la plus pénible à terminer mais au bout du compte je suis assez contente du résultat!!

  4. J’en avais entendu parler et elle l’a fait!!!!! C’est une pièce originale à l’image de sa réalisatrice!!! J’ai un coup de coeur pour le boutonnage et je suis sure que cette veste fera un effet boeuf sur sa propriétaire!!!

  5. Merci beaucoup pour vos commentaires de soutien!!! Même tatie Onemei qui a fait la grimace quand elle a vu le tissu camouflage a craqué sur le boutonnage… Bon Fanfreluche opération photos demain!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *