Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Jupe Fait main n°447
Couture des poupettes Jupes

Jupes à volants, à consommer sans modération…

Ah les petites jupes gourmandes qui sentent bon l’été. Quoi chez vous aussi il fait moche puis chaud puis à nouveau moche?!!! Ça ne fait rien, on se rattrape avec un imprimé estival, quelques volants par-ci, au besoin une paire de collants. Et tout de suite, on se sent (presque) en été…

Jupe à volants, à la pistache

Cette jupe est partie d’un modèle vu dans la revue Fait mains : jupe portefeuille (histoire de se réconcilier avec cette technique !!) avec un grand volant qui fait tout le tour de la jupe. Le modèle réalisé est assez quelconque, avec un motif chargé qui cache tout le travail de construction de la jupe. Le schéma de la jupe est beaucoup plus éloquent.

Jupe à volants Fait main n° 447

Proposée en tissu chaîne et trame fluide (viscose), j’ai souhaité une adaptation en maille. J’ai commencé par décalquer le patron qui s’est avéré bien trop large, bien trop long et pas assez couvrant sur les cuisses… La longueur finie est donnée pour 98 cm avec un grand risque de marcher dessus quand on ne fait qu’1,60 m. Le point de départ a donc été mon patron de la jupe en maille (réalisé pour la jupe Carmencita), qui a été coupé en trois panneaux pour reprendre la structure du modèle d’origine. La croisure de la jupe a été élargie pour éviter qu’elle ne s’ouvre trop haut en marchant, voire en étant assise. La forme des volants a été gardée, ils ont juste été un peu raccourcis pour s’adapter aux dimensions de mon patron de jupe. Le travail de repatronage s’est avéré assez technique, le montage cependant paraissait simple… mmmm…

Le tissu choisi est un jersey de viscose (il cartonne pas mal au lavage), déniché à la « caverne alsacienne ». J’ai choisi ce tissu en raison du métrage important dont je disposais. Mine de rien, les volants sont très gourmands en tissu. La coupe a été rendue délicate par le fait que les motifs n’étaient pas imprimés dans le sens du droit fil mais un peu décalés, en diagonale. Nous avons donc triché un peu sur le droit de fil pour privilégier le côté visuel et graphique du tissu.

Avant de se lancer dans l’élaboration de cette jupe, nous avons beaucoup discuté des finitions du volant, en profitant de l’expérience de la Prof qui avait réalisé un modèle similaire de la même revue, en taille enfant. Nous avons fait des essais en roulotté et en point wave (disponible sur certains modèles de surjeteuse), avec une combinaison de fils mousse couleur pistache / turquoise, exactement dans les tons des motifs du tissu. Finalement j’ai choisi le pistache en point roulotté pour mettre en valeur cette couleur du tissu. Mon tissu étant également chargé dans ses motifs, la Prof a également suggéré un passepoil blanc, entre la jupe et le volant de façon à bien les démarquer et de rendre le volant plus visible.

La première étape de montage a été la couture latérale des panneaux de la jupe devant sur le dos. Puis nous avons coupé un long biais blanc dans un de mes jerseys, en guise de passepoil. Il a été entoilé sur sa moitié et plié en deux. S’en est suivi un looooooong travail de placement  du passepoil sur tout le pourtour de la jupe, et de couture à la main pour éviter tout gondolage. Ensuite, les volants ont été coupés en deux pièces, avec une couture milieu dos et finis avec un roulotté pistache.

Le plus dur restait à faire : froncer le volant. Déjà les fronces c’est pénible à faire mais sur du jersey c’est galère parce que souvent les fils cassent. Vu la loooongue dimension du volant, j’ai réalisé plusieurs séries de fils de fronces, de cran à cran, pour ne pas avoir à tirer sur toute la longueur et m’exposer inévitablement à des cassures de fils. Je me suis retrouvée avec une multitude de fils, ce qui a entraîné un moment de panique… Dans le calme de mon atelier, j’ai repris tout ce travail de fourmi et j’ai ensuite bâti à la main.. ouf…

Le montage de la jupe proposé par la revue est de superposer les deux panneaux avant et de coudre la ceinture, en laissant donc la jupe devant entièrement ouverte. Après un rapide essayage, nous avons conclu au nom de la décence ( !) qu’il était nécessaire de coudre au moins le haut des deux panneaux, pratiquement jusqu’à leur point d’intersection (couture quasi invisible en zigzag large à l’intérieur du passepoil). Ensuite la ceinture a été constituée d’un rectangle plié en deux, avec insertion d’un élastique gros grain.

Au final, je suis assez satisfaite de cette jupe qui est très agréable à porter. Au départ, c’était plus un exercice de style mais si je suis bien dedans, c’est tout bénef!!

Les jupes gourmandes

Ces jupes ont été cousues il y a quelque temps déjà, vu la facilité et le patron déjà utilisé (ici et ), je ne les avais pas présentées individuellement. Elles ont été cousues dans le même tissu que j’adore, avec des motifs naïfs de fruits. C’est un tissu également déniché à la « caverne alsacienne ».

La première est une simple jupe avec basque et un rajout de dentelle rouge, sur le haut et le bas de la basque.

La seconde a été réalisée sur le modèle de la jupe asymétrique Carmencita, avec un petit ruban en velours rouge au niveau du volant.

 

Allez pour finir quelques fleurs pour se croire déjà en été… Bon week-end!

Nathalie

16 Comment

  1. Quel travail cette jupe, mais quelle récompense : elle est vraiment très jolie. Je suis comme toi, je n’aime pas beaucoup faire des fronces. Par contre j’aime beaucoup la forme et l’imprimé. Super sympa les jupes à volants. L’été peut venir définitivement, tu es pourvue.

    1. Merci beaucoup pour ce joli compliment!! Je ne suis pas sûre de vouloir la refaire à cause des fronces mais je ne regrette pas le temps passé et les sueurs froides!!! Oui là on en est plein dans les grosses chaleurs…

  2. Bravo pour cette ronde de jupettes ! Et surtout pour la splendide jupe pistachée. Comme j’ai peu suivi les étapes de sa réalisation, j’avoue que je suis bluffée. C’est beaucoup de travail, mais le résultat est top. Elle fait un peu jupe gitane. J’adore.

    1. Ben oui pendant que tu étais en vacances moi j’ai bossé comme une malade .. pour finir cette jupe!!!! J’avoue que j’aime aussi beaucoup le résultat! et merci pour les jolies photos y compris celles plus casse-cou que je n’ai pas montrées….

  3. Bravo! Les jupes te vont à merveille et sont une vraie réussite! Un atout indéniable pour les chaleurs de la semaine prochaine.

    1. Il n’était pas trop fuyant ce jersey malgré la présence de viscose.. Il s’est même bien comporté je dois dire!! C’est surtout les fronces qui ont été pénibles à cause des dimensions du tour de la jupe. Merci beaucoup!!

    1. Merci beaucoup!! J’avoue ne pas être du tout branchée mode, je préfère suivre mes envies aussi bien dans les modèles que dans les couleurs!! Mais si en plus j’ai tout bon!!!!

  4. Te voilà bien équipée pour l’été, qui, je l’espère, ne sera pas une succession de canicules. J’aime beaucoup la forme de la jupe à la pistache. Les détails sympas comme le passepoil et le bas roulotté me plaisent particulièrement. Bravo.

    1. Merci beaucoup Anne-Marie. Oui ces détails font tout le charme de cette jupe et m’ont permis de me familiariser avec de nouvelles techniques.. Pour ce qui est du temps, je pense qu’on est parti pour des températures à yoyo, un coup on crève de chaud, un coup on ressort les petites laines, comme ce matin..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *