Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Milano hippocampe Stoffenbestellen
Couture des poupettes Robes

La dolce vita, en hippocampe

Il est des tissus qui attirent immédiatement.. Cela a été le cas de ce splendide tissu en raison de ses motifs hippocampes. Tout m’a plu dans ce tissu, les motifs et les couleurs dans les verts et bleus, très marins. Il s’agit d’un jersey Milano à panneaux, acheté lors du dernier marché des Hollandais et toujours disponible sur le site néerlandais de Stoffenbestellen. Chaque panneau comprend deux motifs entiers, d’1,50 sur 95 centimètres. Pour réaliser une robe un panneau aurait suffit mais je voulais des manches donc j’ai pris deux panneaux. Il est composé à 72% de viscose, avec 25% de polyamide et 3% d’élasthanne. J’ai un peu de doutes sur sa teneur en viscose. Il ne cartonne pas du tout au lavage. Je suppose plutôt qu’il y a plus de polyamide vu sa réaction à la chaleur et à la transpiration.. mmm…

Milano hippocampe Stoffenbestellen

Au vu du motif de ce tissu, un patronage simple s’imposait. Ici c’est le tissu qui est privilégié et qui donne tout son cachet à la robe. Je suis donc partie sur mon patron de robe de base maille, maintes fois utilisé (ici et ). Compte tenu du fond blanc, la Prof a fortement déconseillé d’utiliser du papier carbone. On sait maintenant que sur des tissus blancs le tracé au papier carbone ne part pas bien et risque de se voir par transparence sur l’endroit. Elle a également déconseillé d’utiliser des feutres lavables. J’ai donc redécalqué mon patron sans les marges de couture, de manière à pouvoir bâtir tous les contours et emplacements des pinces. Travail très laborieux pour un projet simple au départ!! Le soir même j’ai quand même fait un test sur une chute et j’ai pu constater que le feutre lavable disparaissait complètement au lavage. Cela a facilité le travail de retouches par la suite.

Milano hippocampe Stoffenbestellen

Pour ce qui est du placement, l’hippocampe du dos a été décalé pour éviter une symétrie dos / devant. Une manche a été coupée dans le tissu blanc et l’autre avec des petits hippocampes. Ce milano est assez épais et moins élastique que nos jersey habituels. Le patronage de la robe a ainsi été corrigé pour tenir compte de l’élasticité. Des retouches ont été apportées uniquement sur le devant et l’emmanchure a été refaite. Non seulement j’ai des épaules de nageuses est-allemandes mais en plus fortement asymétriques (d’où l’intérêt du tichirte, oui je sais j’insiste!!). Sur le premier essayage, le dos était assez large.

La couture du milano se fait à la machine à coudre et pas à la surjeteuse. Toutes les marges de couture sont surjetées, coutures ouvertes comme pour du chaine et trame. J’ai pas mal galéré pour obtenir les bons réglages de tension sur ma machine à coudre. Je suis partie des réglages que je fais habituellement pour le jersey mais les points sautaient. J’ai tout désenfilé même résultat.. J’ai même installé le pied à double entrainement, pas plus de succès.. En désespoir de cause, j’ai quand même consulté le manuel de la machine qui indique qu’en cas de points qui sautent c’est l’aiguille qui est inadaptée. J’ai donc changé mon aiguille jersey pour une aiguille strecht, et j’ai pris du 90 et là, ô miracle, tout est rentré dans l’ordre.

Pour les finitions de la robe, j’ai utilisé la recouvreuse qui a fait nettement moins d’histoire que la machine à coudre. J’ai veillé au préalable à mettre des aiguilles 90. Compte tenu de l’épaisseur du tissu, une bande d’encolure est déconseillée pour le Milano. J’ai donc fait un simple ourlet. Par transparence, on voyait les marges de couture des épaules, la Prof avait donc conseillé de de tout rabattre sur l’arrière. Pour l’ourlet de l’encolure cela s’est avéré difficile du fait de la surépaisseur engendrée, j’ai donc dû ouvrir les marges de couture des épaules pour avoir un meilleur rendu. Mais on voit toujours en transparence les marges de couture des emmanchures (et le soutif!). Fanfreluche m’a conseillé de tout recouper drastiquement, sans surjeter. mmmm… oui je sais ça fait mal.

Un beau tissu mais pénible. C’est une robe demi saison, ce tissu tient vraiment chaud… Bon comme vous avez pu le voir, on a cherché tous les points d’eau avec Fanfreluche pour rester dans le thème et se rafraichir.. J’avoue que j’aurais bien trempé les pieds dans ces belles fontaines, façon Dolce vita!!

Rien de tel qu’une belle fontaine quand il fait si chaud…

Fontaine Janus à Strasbourg

Très bon week-end

Nathalie

10 Comment

  1. Alors tu as coupé les f…. marges de couture ? Tu peux y aller sans risque, le milano ne s’effiloche pas. J’aime beaucoup ta robe hippocampe. Les couleurs sont fraîches, même si le tissu l’est moins. J’avoue ne pas avoir eu de problème de couture pour les panneaux « bretzel » et « trèfle » que j’ai utilisés. En revanche, pour la robe « no name », le tissu s’est troué. Donc, qualité inégale.

    1. Nan je n’ai pas encore fait!! d’autres priorités dans l’immédiat..ça c’est sûr le tissu n’est pas « frais »!! A ce compte là j’aurais pu faire des manches longues!!!!

    1. Merci de ton gentil message.. Je ne saurais pas dire pourquoi on ne peut pas coudre le milano à la surjeteuse, je suppose que c’est lié à l’élasticité moindre du milano par rapport au jersey. Chaque fois que j’ai eu à coudre du milano la Prof m’a dit que cela se faisait à la machine à coudre.. Et moi je suis disciplinée .. pour ça!!

  2. Trop délire cette robe dans ce tissu ! J’aime beaucoup ! (mais j’avoue que je ne porterais pas, je suis malheureusement beaucoup trop basique)
    C’est dingue comme une histoire de type d’aiguille peut être importante.

  3. Elle est très basique et classique dans sa forme!! l’excentricité c’est les motifs!!! Allez faut sortir des sentiers battus surtout qu’on se donne du mal à coudre certaines pièce, autant que ce soit fun comme résultat!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *