Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Couture des poupettes Robes

La robe caméléon, mi-ange, mi-démon

J’avais craqué pour ce tissu sweat caméléon lors de l’Aiguille en fête, au stand du Petit lapin rouge. L’idée bien sûr était d’en faire un sweat. Puis devant ma table de coupe, je me suis dit que ça ferait une chouette robe Maëlle (version déjà réalisée ici) à condition de le combiner avec un uni pour les manches, trop de caméléons tue le caméléon… J’ai commencé par sortir tous mes jerseys (gloups! oui il y en a encore un bon stock.. mais très peu d’unis) et je suis tombée sur un jersey vert anis acheté à Karlsruhe lors du Nadelwelt. Ils étaient fait pour s’entendre..

Un bon plan donc, un patron déjà testé et réussi, deux tissus qui roucoulent ensemble.. Une affaire qui roule en somme!!! Ah oui mais la différence de texture et d’élasticité tu y as réfléchi un peu avant de te lancer dans ce projet, m’a dit le petit ange perché sur mon épaule… On s’en fiche, a répondu le petit diable perché sur l’autre épaule, pense à cette belle robe Maëlle que tu pourrais faire en un tour de main, tu vas épater la Prof et toutes tes copines!!… mmmm… péché d’arrogance!

Le petit diable a pris le dessus.. Pour dissiper mes derniers doutes, il m’a dit: fait comme la Prof qui maitrise le jersey, laisse un peu plus de marge de couture pour le tissu sweat et ne prends pas la manche retouchée, rappelle toi de tes déboires avec les cactus… Une fois les pièces coupées, il m’a dit: allez fonce, couds direct à la surjeteuse, cette robe va être magnifique et tellement rapide à faire!!! encore un péché d’arrogance!!

Une fois cousue, la robe s’est avérée montgolfière, les manches beaucoup trop larges, bref un ratage total certes fait très rapidement!!! On voit bien les paquets de la manche.. Face à cette situation, deux problèmes supplémentaires: d’une part le tissu caméléon est en rupture de stock (évidemment depuis que j’ai terminé la robe, il est à nouveau dispo!!) et il me restait très peu de tissu vert uni, juste de quoi refaire des manches, donc il ne fallait pas se rater…

J’ai  chassé le petit démon et pris mon courage à deux mains.  J’ai démonté laborieusement une première manche que j’ai recoupée (en guise de test) en utilisant cette fois le patron de manche modifié. J’ai également repris les côtés de la robe (pratiquement 6 cm au total quand même). C’était un peu mieux mais la manche était cette fois un peu trop serrée, comme pour le cactus… J’ai laissé un peu mijoter et puis je suis revenue à ma table de coupe. J’ai démonté la deuxième manche et j’ai recoupé mes manches dans le reste de jersey en rajoutant 0,5 cm de chaque côté pour donner un peu plus d’ampleur sur l’épaule, et en laissant par précaution une bonne marge de couture.. J’ai bâti, essayé, sans grande conviction… J’ai ramené le tout, un peu dépitée, au cours de couture vendredi et la Prof auréolée de son savoir (mmmm…) a pris les choses en mains.

Pour résorber l’excédent de tissu au niveau de l’emmanchure, une petite pince a été réalisée dans le tissu sweat, tellement discrète qu’on ne la voit pratiquement pas avec le motif du tissu. La manche a été laissée telle qu’elle et les retouches latérales un peu ajustées sur un coté pour finir de symétriser la robe. Eu égard à la différence d’élasticité des deux tissus, la Prof m’a fait coudre une bande de laminette sur l’encolure (uniquement sur le jersey vert anis) pour éviter que l’encolure baille et se déforme à la longue.

Les finitions ont été faites à la recouvreuse. La couture d’encolure n’est pas terrible mais je ne la refais pas, je crains que le jersey marque si je découds. J’ai également fini les ourlets de poignet à la recouvreuse. Le résultat est pas trop mal mais les raccords de couture laissent encore à désirer, tant pis.. Sans doute le prix à payer de tant d’arrogances..

J’ai surpris mon « petit » loustic en flagrant délit de reniflage intempestif… Il voulait peut-être attraper les caméléons…

Au final, j’ai utilisé deux tissus du stock dont un complètement. J’ai retenu ma leçon, toujours bâtir et essayer avant de surjeter surtout pour des combinaisons de tissus différents…. Et oui je réfléchirai d’abord à l’élasticité avant de me lancer à corps perdu dans un projet!!! L’idée de faire un moulage de la manche raglan, proposée par la Prof, me ravit!!

Aujourd’hui, la robe caméléon a exploré le parc de l’Orangerie, par cette belle journée printanière, un brin kamikaze et casse-cou… La robe est tellement confortable qu’on peut escalader des bancs sans problème ou des rochers (non elle ne fait pas maillot de bain!)

Il y a d’autres bestioles étranges dans ce parc…

 

Allez pour finir quelques belles vues de ce joli parc

Très bonne soirée

Falbala

21 Comment

  1. Très jolie, joyeuse et printanière cette petite robe en jersey. J’ai ai mis une en ligne pour ma part avec des flamants roses mais je n’ai pas été aussi soigneuse…
    Bonne soirée

    1. Merci beaucoup!!! Je viens de voir ta robe, elle est très fun aussi avec de jolis motifs et je ne vois pas en quoi elle est moins soigneuse!! ça fait du bien le retour du printemps…

  2. Magnifique photo du parc. .. merci aussi pour ce beau duel.. qui m’arrive assez souvent.. avec le côté « evil » assumer…qui marche assez. . Tout de même. ..MDR
    Super robe. . J adore ces caméléons ainsi que la ténacité à la réaliser. ..

    1. Les petits démons sont tenaces faut dire, et doués pour nous tenter!!! Je promets de résister davantage la prochaine fois….. Ces tissus du Petit lapin rouge auront été difficiles à apprivoiser, mais ils sont tellement beaux, moi aussi j’adore ces caméléons. Il m’en reste encore un bout, faut que je vois si je peux en faire quelque chose…

  3. Alors, toutes les bestioles étaient de sortie aujourd’hui ? Tes petits caméléons ont-ils apprécié la promenade ?
    En tout cas, le soleil et le vent léger t’ont donné des ailes, n’est-ce-pas ma Falbala ?
    Bravo pour cette jolie robe colorée et pepsy. Continue sur ta ligne, la « robe idéale » n’est pas loin.

  4. Avec les petites ballerines assorties tu es magnifique. Je n’aurais pas non plus penser à la différence d’elasticité et n’aurais pas imaginé que cela pouvait corser la chose autant. Je garde tes aventures dans un coin de ma tête car dans un de mes trops nombreux projets, je risque d’y être confrontée.
    Ce tissu caméléon et ce vert anis étaient vraiment fait pour s’entendre, j’aime beaucoup l’association.

    1. Merci beaucoup!! On va travailler sérieusement les différences d’élasticité de manière à pouvoir combiner plus facilement des tissus différents… c’est fastidieux mais au moins on s’évite des galères!!

  5. Ca valait le coup de s’acharner!!! Le résultat est très probant. Et puis, n’est ce pas grâce à la galère qu’on progressé comme dirait….. hum, voyons une personne en particulier?

  6. Merci pour ce message et pour la discussion que nous avons eue. Tes conseils avisés et les encouragements de la Prof vont m’aider à cheminer!!!!

  7. Elle est superbe, ta robe ! Tu as de la chance d’avoir une prof de couture sous la main, pour t’aider à faire les retouches. C’est ce que je ne sais pas faire…

    1. Merci beaucoup!! C’est le plus déprimant en couture: arriver à gérer les retouches est parfois un casse-tête. Et il ne faut pas se leurrer mais les patrons parfaits n’existent pas, il y a toujours plus ou moins à reprendre. Et sur certains patrons c’est vraiment catastrophique!! Je ne peux que t’encourager à essayer des cours. Il y en a de plus en plus partout…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *