Le lit des Baskerville

Non non il ne s’agit pas là d’un commentaire de lecture d’une nouvelle inédite de Conan Doyle, mais plutôt d’une belle histoire.. Pour commencer, faut dire que cette année 2020 s’est terminée à l’image de ce qu’elle avait été, mal…. Notre petit loulou Vulcain s’en est allé en décembre, après presque onze ans de vie commune. Inutile de vous dire que ses mémaîtres ont pris ça de plein fouet et ont pas mal reniflé et larmoyé.. J’avais dit à monsieur que je voulais attendre un peu avant de rempiler avec l’éducation d’un chiot remuant mais il n’en a fait qu’à sa tête.. En douce, il a trouvé les coordonnées d’une éleveuse de boxers en Allemagne dont une des femelles venait juste d’avoir une portée. Quand j’ai vu les photos et les vidéos des chiots, ben oui j’avoue, j’ai fondu… Rendez-vous a été pris pour voir un des loustics non encore réservé, juste pour le voir… Bon la cause a été rapidement entendue!!!

Dès que j’ai vu ce chiot, j’ai pensé qu’il avait une bouille de Sherlock. Monsieur n’était pas emballé. Mmmm.. Je lui ai donc ressorti les pires noms de guerriers Klingons ou d’autres vilains dans les séries Star Trek. Ma stratégie a payé, Sherlock a fini par être consacré!!! Et pour préparer la venue de ce chiot des Baskerville, j’ai décrété qu’il fallait qu’on lui fasse un lit tout neuf, rien qu’à lui.. J’ai farfouillé sur le net et j’ai trouvé des idées très originales, notamment construites à partir de palettes de bois (ici et ). Ça tombait bien parce que tonton Klaus, un bon pote de monsieur, raffole des palettes depuis qu’il a vu ce qu’on pouvait en faire. Nous sommes allés voir la devanture de cette pâtisserie, perdue aux fins fonds de l’Alsace, qui a installé un petit salon fabriqué à partir de palettes, à l’extérieur de sa devanture. C’est pas chou?

# Salon de jardin en palette

Question fournitures, tonton Klaus nous a mis de côté les deux plus belles palettes de son stock. Pour le matelas, j’ai trouvé mon bonheur chez Mondial tissus, pour une fois!! Question mousse, ils ont du choix et on peut même faire des commandes spéciales. Ils avaient un stock un grand bout de mousse bien dense, de 10 cm d’épaisseur que j’ai embarqué illico. Je ne me souviens plus des dimensions exactes mais il me semble que c’était 1,20m sur 80 cm.. De quoi faire. Question tissu, une grande discussion technique s’en est suivi (tiens ça me rappelle la cape!). Monsieur a décrété qu’il fallait un tissu costaud genre coton enduit, facile d’entretien. Le coton enduit c’est assez froid et raide mais Marie du Fil amant a trouvé dans son stock un grand coupon de coton enduit ancien avec des motifs floraux dont le toucher n’évoquait vraiment pas le plastique. Alors bon les motifs floraux ça fait fille vous me direz?? Et ben tant pis!! Ce tissu a l’avantage d’être assez foncé parce notre Sherlock il va être un peu comme son mémaitre, un peu crapouillous et pas les pattes toujours bien propres.

# Fournitures pour lit en palettes

Nous devions récupérer Sherlock fin janvier mais finalement la date a été avancés. Branle-bas de combat le week-end dernier, nous nous sommes attaqués au lit. Là, on a fait un exercice à quatre mains. Monsieur a conçu, désossé en partie les palettes et construit le lit. J’ai juste aidé à tenir et à donner mon avis quand il était demandé… Monsieur a rajouté deux morceaux de bois de chaque côté de la palette, oui je sais il a toujours peur qu’il n’y en ait pas assez ou que ce soit trop petit. Bon c’est quand même le chien des Baskerville qui va y élire domicile, et c’est donc potentiellement une grande et grosse bête!! Après avoir beaucoup hésité, nous avons opté pour une finition avec des petits barreaux, qui sont en fait des tringles en bois de rideaux du stock (oui je pourrais aussi ouvrir un magasin en fournitures de rideaux).

Ensuite j’ai eu « le droit » de poncer, bon quand même avec son aide pour que ça aille plus vite. Bon sang j’avais oublié combien c’était pénible de poncer du bois. Après une journée bien remplie et poussiéreuse, le lit a été monté. Nous avons enfin remesuré pour couper le matelas. Finalement il n’en est pas resté grand chose puisque le matelas fait 1,03m sur 60 cm (chien des Baskerville!).

Pour la housse du matelas, j’avoue avoir un peu stressé. J’avais pensé couper deux panneaux pour le dessus et le dessous du matelas et ensuite faire une bande de l’épaisseur du matelas. Cela aurait demandé pas mal de découpes, une finition avec zip et surtout la galère du raccord des angles. Je me suis souvenu avoir vu un tuto à l’époque où je voulais faire des housses de coussin épais pour le jardin. Ce tuto était parfait puisqu’il utilisait la technique de la taie d’oreiller (avec un rabat) donc pas de zip. L’article montre comment « mouler » le tissu sur le matelas, ce qui ne satisfaisait pas trop mon esprit cartésien, mais donne également les dimensions requises. J’ai pris un papier et un stylo et j’ai commencé mes calculs. Une fois comprise la technique des calculs, j’étais beaucoup plus satisfaite mais j’ai préféré faire un test pour être sûre sûre. Vu le métrage requis, je n’avais pas trop droit à l’erreur. J’ai bien fait de faire ce test parce que j’ai accumulé les bourdes. D’abord j’ai mal positionné le rabat qui s’est retrouvé à l’envers sur l’endroit et trop près des angles ce qui rendait impossible un angle propre… mmmm… la cruche pourtant j’ai déjà cousu cette technique de la taie d’oreiller. Ensuite j’ai cafouillé lamentablement dans le calcul des angles.

Ayant compris les écueils à éviter, je me sentais prête à couper dans le beau tissu de Marie.. Au niveau métrage, j’étais un peu juste donc j’ai diminué la longueur du rabat à 12 cm. Pour ce qui est des dimensions, la longueur est en une seule pièce, pliée en deux.
Pour le calcul de la longueur, il faut la longueur du matelas X 2, l’épaisseur du matelas X 2, la longueur du rabat, et les deux ourlets pour les extrémités.
Pour le calcul de la largeur, il faut la largeur X 1 puisque le tissu est en double, l’épaisseur du matelas X 1 (également du fait que le tissu est en double et que la couture latérale se fait au milieu de l’épaisseur) et les marges de couture latérales, soit 2 X 1,5 cm.
La couture est rapide, deux ourlets aux extrémités, positionnement du rabat, ensuite deux coutures latérales et enfin les quatre angles. J’ai allongé le point avec une aiguille 90 et la machine a cousu comme dans du beurre.

Je voulais aussi faire une sorte de polochon / boudin pour mettre tout autour. Là encore j’ai fait des calculs savants (longueur et largeur). Un premier boudin de 20 cm de large s’est avéré bien trop petit et aussi trop court. J’ai recoupé une bande de 40 cm et j’ai pris toute la longueur du tissu qui me restait en espérant qu’il y en aurait assez. J’ai replié ma bande en deux (2 fois 20 cm), cousu les deux extrémités et la grande couture latérale, en laissant une petite ouverture pour le remplir. Pour le rembourrage, j’avais un tout petit reste de kapok, largement insuffisant. J’ai recyclé toutes mes chutes de jersey que j’ai recoupé en petits morceaux pour rembourrer le boudin.

J’avoue que cela a été un travail assez long et un bon exercice de rééducation puisque j’ai travaillé assise par terre et en tailleur!! Au bout du compte ça a bien fonctionné et la longueur du boudin s’est avérée pile poil, un coup de chance!!!

Pour parfaire le lit, Monsieur a craqué pour un nounours en peluche.. Oui je sais, malheureusement il n’y avait pas plus grand!!!! Hier nous sommes partis en expédition sous la neige, récupérer notre Sherlock… Le petit chou a immédiatement adopté le dodo et s’est lové dans le grand nounours… Il n’est pas adotable notre mini fauve des Baskerville???? Nous on est gaga…

Je vous souhaite un très bon dimanche, probablement sous la neige comme nous..

Nathalie

Comments

    1. Merci Martine. Sherlock adore son dodo. Pour le moment il reste assez sage, il a quelques moments de folie où il galope partout mais le reste du temps il pionce. Il est très intéressé par mes plantes, petit cochon.. J’ai tout essayé Non, nein, il revient à la charge. Une vraie tête de mule de boxer!!

  1. Mince pour votre loulou Vulcain. Notre loulou vieillit aussi et il a des problèmes de coeur et j’imagine comme ça a pu être dur pour vous.
    Et bienvenue à Sherlock : il est trop mimi mais bon courage avec l’éducation !
    Et quand même : bravo pour ce couchage réalisé à 4 mains !

    1. Merci beaucoup!!! C’est terrible comme on s’attache à ses bêtes. Oui c’était très dur même si on savait la fin proche. Le petit Sherlock est plein de vitalité et ça fait un bien fou d’entendre à nouveau des petites griffes déraper sur le carrelage ou le parquet. Pour le moment il reste dedans au chaud, il a juste 2 mois, donc c’est pipi caca un peu partout. Dès que les températures seront un peu plus clémentes et surtout que la neige aura fondu on va commencer l’apprentissage de la propreté dans le jardin.. Le reste viendra petit à petit…

  2. quel lit magnifique, nul doute que ce petit pensionnaire ne va pas tarder à en virer le nounours pour avoir toute la place ! vous voilà repartis pour quelques années de bonheur partagé ….

    1. Merci beaucoup Isabelle. Pour le moment Sherlock cohabite sagement avec son nounours et se love dans ses pattes mais il commence à s’attaquer aux yeux et à le mâchouiller!!! C’est probable qu’il va le virer pour s’approprier tout le dodo mais pour le moment il y a encore suffisamment de place pour deux!!

  3. Beaucoup de travail à 4 mains, mais quand on voit la dernière photo, je pense que c’est une belle récompense avec ce nouveau cocon adopté !

    1. Oui cela a représenté pas mal de boulot dans la conception et la mise en oeuvre. J’ai adoré tout ce travail et c’est vrai que de voir ce chiot grimper illico dans ce grand dodo m’a fait très plaisir.. Il a un penchant manifeste pour les canapés et commence déjà à lorgner sur le canapé des grands.. non mais je te jure, quel sacripant!!!

    1. Merci merci!!! Oui il est adorable…. Il a l’air d’avoir un tempérament moins combatif et hyperactif que Spock.. ouf ça nous fera un peu de vacances.. Mais il est déjà bien têtu…

  4. Je suis ravie pour vous. Je sais qu’il a dû être difficile de perdre Vulcain et vous avez fabuleusement bien rebondi. Sherlock est superbe dans ce beau lit construit par ses maîtres avec son coussin cousu par sa maîtresse. Un heureux de plus dans le monde des chiens. 2021 commence bien ;)))
    A bientôt, Caroline

    1. Merci Caroline ! ! Pour le moment il s’adapte bien à nous. Il découvre les joies de la bonne bouffe avec monsieur et explore la maison. Gare aux chaussures, chaussettes et tout ce qui traîne à sa portée ! !

  5. C’est dur la vie de chien ! Un dodo et un doudou qui ont été adoptés par Sherlock. Un dodo fait avec amour par les mémaîtres et qui est apprécié par le bébé.

  6. Je comprends que vous ayez craqué : il a une bouille adorable. Un grand bravo pour le lit qui, visiblement, est au goût de Sherlock. Notre Iska aura bientôt 8 ans. Vu notre âge (75 ans) nous savons que c’est notre dernier chien. Nous n’aurions plus le temps de mener un autre chien jusqu’au bout de sa vie. Mais comme ce sera dur le la voir partir ! C’est elle qui, chaque jour, nous oblige, quel que soit le temps, à sortir en campagne, sur la plage. A 14 heures, elle se plante devant nous et nous regarde dans les yeux d’un air de dire « Alors, on y va ? ». Ma soeur me parle toujours des contraintes que crée la présence d’un chien. Certes, il y en a mais que de plaisir par ailleurs. Je souhaite longue vie à Sherlock !

    1. Iska est superbe, j’ai regardé les dernières photos publiées ce matin… L’éducation d’un chiot est éprouvante, j’en conviens et nous n’avions jamais eu de chiot aussi petit. Il a tout juste deux mois et une telle énergie!! Il s’est bien approprié notre maison et une partie du jardin qui l’a enchanté les derniers jours.. en attendant d’aller voir la mer et de faire de plus grandes balades dès qu’il sera en âge de trotter un peu plus longtemps.. Pour le moment les bêtises se multiplient dans la maison mais c’est un tel bonheur d’entendre à nouveau le tic-tic des papattes !! Profitez bien de votre Iska!!!

Leave us a Message