Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Robe chasuble Burda Style septembre 2012, modèle 105
Couture des poupettes Robes

Le retour des robes chasubles!!

La mode est un éternel recommencement: les robes chasubles sont apparemment de retour, selon les revues de couture!! Cela tombe bien parce que j’adore ce genre de robes, assez proches dans leur structure des robes salopettes. Je considère que c’est un modèle assez intemporel de la garde robe.. J’avais un modèle dans le collimateur, repéré dans une de mes revues récentes Fait mains. Ce qui me retenait un peu c’était sa forme assez ample (bon ça se reprend) et l’absence de pinces (ça aussi ça peut se rectifier). Et puis lors d’un des cours chez Marie, en feuilletant une revue qui trainait sur une des tables, je suis tombée en admiration devant un modèle de robe chasuble. Je n’ai pas noté la référence mais cette robe m’a trotté dans la tête.. Quand j’en ai parlé à Marie, elle a eu la gentillesse de fouiller dans sa patronthèque à la recherche de ce type de robes. Nous avons fini par retrouver la revue et ni une ni deux je l’ai empruntée pour copier le patron.

Robe chasuble Burda Style septembre 2012, modèle 105Il s’agit d’un ancien Burda Style, de septembre 2012, mais le modèle (105) est toujours en téléchargement PDF sur le site de Burda Style. Le tissu préconisé étant un jersey de laine, et sachant que les patrons Burda taillent un peu grand, j’ai dégainé mon patron de robe de base en maille pour les comparer. J’ai rétréci sur les côtés (environ 1 cm de chaque côté) et j’ai remonté la couture d’épaule de 2,5 centimètres. Même portée avec un pull, la robe a tout de même un décolleté très plongeant. J’ai également supprimé les poches qui se sont prises dans la couture entre le corsage et la jupe comme on peut le voir sur la photo.. Je craignais que cela fasse un vilain gondolage ou déforme la robe…

Question tissu je suis partie sur un milano. J’en ai plusieurs en stock dont certains achetés récemment chez les Hollandais (oui j’ai (très) honte vu mon stock à écouler…) mais j’ai opté, en guise de test / toile, pour ce camouflage acheté chez Self tissus il y a quelques temps déjà. Ben oui quoi! J’en vois qui doutent!!! Bon je m’explique, ce camouflage n’est pas un de mes préférés, j’aime bien le motif mais je trouve qu’il manque de luminosité parce qu’il tire un peu trop sur le marron (au détriment du kaki, bon on ne se refait pas…).

Robe chasuble Burda Style septembre 2012, modèle 105Le patron est simple comme on peut le voir sur le dessin technique. Le corsage est en quatre pièces (pour le dos et le devant) et la jupe en deux morceaux, si l’on fait abstraction des poches. La seule difficulté est la doublure de la robe. Une fois mon patron rebidouillé, je n’ai pas résisté: j’ai coupé les pièces mais je me suis contentée de les bâtir pour les amener en cours. Marie a estimé que c’est tout bon, rien à reprendre à moins que je veuille bien sûr ajuster pour en faire une robe fourreau, ce qui n’est absolument pas mon style. Pas envie d’être serrée ou boudinée!! Pour la doublure qui était proposée à l’identique de la robe, Marie a suggéré plutôt une parementure encolure et emmanchures dans le même tissu que la robe et le reste de la doublure en tissu maille. Elle m’a aidé à dessiné les parementures.

Après il n’y avait plus qu’à… J’avoue j’ai regardé la technique de montage proposée par la revue mais je suis encore un peu nulle en « burdalais ».  Plutôt que de m’embourber dans des techniques improbables ou incompréhensibles, j’ai plutôt suivi la technique utilisée pour la robe « couture rapide« , sauf que cette fois c’était vraiment de la couture rapide!!! J’ai assemblé le corsage (épaules, pinces et couture dos seulement). J’ai ensuite cousu ma parementure sur la robe (emmanchure et encolure), ensuite retourner le tout est un jeu d’enfant, il suffit de passer les deux morceaux du devant par le passage de l’épaule. Après ça j’ai monté le reste de la robe. Sur les conseils de Marie, j’ai cousu toute la doublure séparément à la surjeteuse puis ensuite il a suffit d’épingler la doublure sur la parementure (endroit sur endroit) et de piquer ou de surjeter. Et voilà!

La robe a été cousue à la machine à coudre avec un point élastique, zigzag très large presque droit. La machine a un peu fait sa difficile, refusant obstinément de coudre avec un fil de surjeteuse. Madame n’aime que les grandes marques de fil (no comment!!).  Je n’ai pas surjeté les marges de couture, opération jugée inutile par Marie. J’avoue que j’ai quand même dû réprimer mon réflexe compulsif de tout surjeter, sisi..

Robe chasuble Burda Style septembre 2012, modèle 105

Pour l’ourlet, je me suis rabattue sur la recouvreuse parce que j’étais en rade de bon fil, digne de ma machine à coudre…  La recouvreuse elle n’a pas fait la moindre histoire (pour une fois!) et a cousu sans difficulté l’ourlet quand même bien repassé. J’en viens à me dire que peut-être le milano pourrait se coudre plus facilement à la recouvreuse, avec une seule aiguille (à tester..). Bon finalement, vu de près il n’est pas si moche ce camouflage…

Robe chasuble Burda Style septembre 2012, modèle 105

Au final, c’est une robe très agréable à porter et confortable. J’adore cette robe chasuble avec son côté sixties et elle est facile à porter même avec un pull un peu moulant !! Je pense que je vais récidiver avec des milanos un peu plus « précieux » ou féminins.. Ben si, je n’ai pas que du camouflage en stock!!! Vous verrez!!

Robe chasuble Burda Style, septembre 2012, modèle 105

Très bonne soirée

Nathalie

26 Comment

    1. Tu as raison ça doit être ça!! c’est vrai que récemment j’ai vu beaucoup de modèles de ce type sur des enfants, et les robes étaient à bouffer!!! Merci de ton gentil commentaire..

  1. Hey mais elle est toute belle, toute simple cette robe chasuble !
    Mais très sympa avec son imprimé décalé !
    /* et je découvre les langues de belle-mère. Ma belle-mère m’en a offert !!! */

    1. Ah! Ah!! les langues de belle-mère! c’est le truc de Fanfreluche.. Je les trouve un peu acérées, comme certaines belle-mères! J’espère en tout cas que la tienne est sympa…
      Oui j’aime beaucoup cette nouvelle petite robe toute simple mais efficace.. Je l’envisage déjà dans d’autres tissus pour lui donner un air un peu différent!

  2. Merci car je cherchais justement un patron de ce qu’on appelait quand j’étais ado dans les années 70, une robe « jumper ». Celui-ci est parfait tout comme sa réalisation dans un tissu camouflage très sympa.
    Je me remets doucement en route côté couture et je suis en quête d’idées simples et efficaces !
    Belle réalisation !
    Bonne journée

    1. Je te conseille vivement ce modèle, simple et efficace.. Parfait pour se remettre en selle. Et en plus le patron est disponible en PDF. vu qu’il n’y a pas trop de pièces, cela ne devrait pas être trop galère en opération collage et découpage..
      Merci beaucoup pour ce gentil commentaire et à très bientôt!

  3. J’adore ta robe chasuble !
    Je viens de regarder dans ma patronthèque, et j’ai ce magazine ! 😉
    C’est le retour en force du velours milleraies aussi et c’est une matière sympa pour des robes salopette !

    1. Merci beaucoup!! Oh oui!!! j’adore le velours milleraies. J’ai d’ailleurs deux coupons au moins avec de superbes couleurs et motifs.. super projet en perspective!!! On comparera nos versions!!

    1. Merci beaucoup ! Le décolleté à été remonté.. je ne suis pas trop décolleté plongeant mais c’est assez sympa sur ce modèle de robe qui se porte quand même avec un pull.. donc la décence reste un peu préservée …

  4. Coucou. J’arrive après la bataille et tout a été dit. Mais j’ajouterai quand même que je suis fan. Je crois que je me lancerais bien dans le modèle avec poches. Tu es TROP jolie avec ta robe chasuble. Bizz.

    1. Oh merci! merci!! Entre-temps j’ai récidivé avec une nouvelle version plus colorée et psychédélique… A voir demain!!! Nan toujours pas de poches.. En tout cas, tu sais où est le patron, une fois sortie de ta robe boulet….

    1. Oh oui absolument!! N’étant pas vraiment portée sur la mode à tout va, je préfère les valeurs sûres et les modèles plus intemporels comme cette robe chasuble.. Bon dimanche à toi (pluvieux ici..).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *