Ah ! Ah!! non vous ne rêvez pas: c’est du rose!! Ben oui, rose mais camouflage… Il ne faut pas aller trop vite pour changer les habitudes de couleur.. ll n’est pas beau ce superbe jersey camouflage rose?? Je l’ai déniché dans mon magasin de tissus (Stoffhale) près d’Offenbourg. Il y a vraiment beaucoup de choix notamment dans les jerseys. Celui-ci fait partie d’un lot récent, et j’espère vous présenter prochainement la suite de ces tissus..

Après les succès de Maëlle (ici et ), j’ai essayé cette fois le cache-cœur Lucette, patron issu de l’ouvrage de Marie Poisson « Coudre le stretch ». Après une tentative peu concluante de robe cache-cœur (Fashion style) (mise au repos pour le moment), j’ai voulu retenter  l’expérience du cache-cœur, cette fois en top. Il se décline en plusieurs versions et en robe. J’ai choisi la version avec ceinture et basque sans fronce. J’avais vu diverses réalisations sur le Net et il me semblait que ce top moulait un peu mais mon jersey étant relativement épais, je ne voulais pas le transformer en montgolfière… Bien rodée par la Prof qui sait faire des tichirtes, j’ai coupé le top en taille 38 avec 2 cm de marge de couture pour le cas où des retouches seraient nécessaires. Et bien m’en a pris car une fois le cache-cœur bâti, au niveau poitrine c’était top (je n’ai pas de mérite vu mon tour de poitrine!) mais les manches étaient un peu serrées, la taille boudinée et les hanches transformées en bouées de sauvetage.. J’ai rajouté 0,5 cm au niveau des manches et de chaque côté du haut; 0,5 cm en haut de la ceinture et 1,5 cm en bas de la ceinture, et enfin 1,5 cm de chaque côté de la basque. Et là j’ai pu enfin respirer… Vous l’aurez compris ce top taille petit..

Les explications de montage sont très claires, on n’est pas dans du Burda ici!! Il y a deux difficultés: la parementure d’encolure et le montage de la basque. Pour la parementure d’encolure, il était proposé de couper une bande de 4,5 cm (pas dans le droit fil Sarah j’ai bien vérifié!!) ce qui me paraissait très large comme parementure. J’ai fait des tests et je suis restée sur une dimension de 3,5 cm de large d’autant que ce jersey est relativement épais. Il y a des indications de longueurs mais pas de crans, j’ai dû donc un peu improviser pour le montage. J’ai piqué à la machine au point zigzag lâche, replié sur un centimètre et surpiqué à l’aiguille double. Avec le pied double entrainement, l’aiguille double a piqué paisiblement bien à plat, sans faire d’histoire. Je dois dire que je suis assez satisfaite de ce résultat: au niveau finition, c’est très propre. Et cerise sur le gâteau, ça ne baille pas!!

Pour la basque, la difficulté consiste à bien croiser les deux pans, il suffit de suivre les repères, et de bien épingler les deux « couches » sur le devant. Cela fait beaucoup d’épaisseurs à gérer y compris celle de la parementure d’encolure. La surjeteuse a quand même ronchonné sur le devant mais elle a cousu gaillardement!! J’ai choisi de coudre et de surjeter avec des fils taupe, je n’ai pas de cône rose (ça vous étonne??) quelques fils à coudre issus des affaires de ma mère mais rien qui colle au niveau couleur. Et puis il y a assez de rose comme ça pour moi, non??

Voici Lucette portée par ma consœur:

et Lucette portée, merci à Monsieur Falbala pour les photos:

Y a pas à dire, ce cache-cœur fait un beau décolleté, pas trop plongeant! Je pense que je vais partir sur cette base de patron pour refaire ma robe croisée, laissée au repos pour le moment..

 

Bonne soirée

Falbala