Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Couture des poupettes Pantalons - shorts

Martial, le futal

Faire son premier pantalon représente un grand défi pour une apprentie couturière… mmmm… Le montage de la braguette est ce qui rebute le plus, d’autant plus compliqué à appréhender quand on confond sa droite de sa gauche, comme moi!! Pour simplifier un peu la tâche et les retouches, l’idéal est de commencer par une copie de pantalon qui va.

Martial le futal est né de la rencontre d’un pantacourt fétiche N*esprit et d’un tissu genre camouflage déniché à Sainte-Marie-aux-Mines il y a au moins deux ans, au rayon chouchou de Fleurs de tissus. Il a été baptisé ainsi en raison de Christiane, une des élèves du cours de couture qui ne cessait de me demander: alors il t’a coûté combien ton futal en temps de travail? Futal… Martial.. voilà mon pantalon baptisé… son aspect camouflage lui donne bien sûr une certaine rigueur militaire, martiale… Pour contrecarrer cette « rigueur », une touche de fantaisie a été ajoutée avec un tissu vert imprimé cœurs, acheté également à Sainte-Marie à la même époque (tissus du Chien vert), pour l’intérieur des poches et la doublure de la ceinture.

Le relevé du patron a été assez rapide grâce aux techniques d’épinglage de la Prof pour bien reprendre la forme du devant et du dos, retrouver le sens du droit fil et marquer l’emplacement des différentes poches. Ce modèle est une forme « jeans », avec un empiècement légèrement en pointe dans le dos, des poches italiennes devant et des poches plaquées sur le dos. Certaines surpiqûres (façon jean) ont été faites avec un fil épais (cordonnet) mais sur les zones difficiles, un fil ton sur ton a été utilisé (la surpiqûre laisse voir tous les défauts..). Par rapport au modèle original des modifications mineures ont été apportées: un ourlet un peu plus long, la forme de la jambe plus droite et l’empiècement dos en un seul morceau.

Le pantalon a été coupé sur l’endroit du tissu de manière à placer les motifs du tissu. Vous verrez très bientôt, j’espère, une illustration du placement « puzzle » d’une robe en cours de construction par ma Fanfreluche..

Pour le montage d’un pantalon, tout est question d’ordre. Il faut commencer par monter toutes les poches. Ensuite en vue du premier essayage, on construit le dos avec le montage de l’empiècement dos, on ferme partiellement l’entre-jambe jusqu’au placement futur (aïe) de la fermeture à glissière et on bâtit les jambes. Au premier essayage, ouf le pantalon va et a l’air de bien tomber, grâce au bon relevé du patron et au niveau d’élasticité assez semblable des tissus.

Il est temps de passer aux choses sérieuses avec le montage de la braguette. N’attendez pas ici de recette miracle, d’autant que je ne suis pas sûre de réussir à la refaire toute seule !!  Je vous renvoie au tuto très détaillé sur la question (Créabull) que Fanfreluche a trouvé pour sa jupe en jeans. Le but du jeu est de coudre la fermeture de manière à ce qu’elle soit invisible, le pont et le sous-pont, de part et d’autre, permettant de donner une jolie finition propre aussi bien sur l’endroit que sur l’envers. La surpiqûre sur l’endroit permet de solidariser toutes les pièces de la braguettes sur le pantalon. Enfin bon, faut bien s’assurer du tracé sur l’endroit pour éviter de péter son aiguille comme moi sur la fermeture. Esméralda n’a vraiment pas aimé la braguette, heureusement que les doigts magiques de la Prof et la vaillance de la Gritzner au cours de couture ont eu raison de la chose..

Passée cette étape décisive, la couture des jambes du pantalon n’a rien de sorcier mais c’est la ceinture qui a posé problème. Pour éviter que la ceinture ne se détende trop, elle avait été coupée dans le sens le moins élastique du tissu et une bande étroite d’entoilage (dit droit fil) avait été posée sur le pantalon. Mais une fois la ceinture montée impossible de respirer, et même pas la peine d’envisager d’aller manger un couscous!!

Opération deuxième ceinture: cette fois-ci elle a été coupée plus longue et dans le sens de la plus grande élasticité. Par ailleurs l’entoilage sur le pantalon a été étiré, cranté (un vrai carnage sur l’envers!!) pour restituer de l’élasticité au dos du pantalon. Alors bien sûr cette fois ça ferme mais ça baille énormément dans le dos. Pour éviter de refaire une 3e ceinture enforme cette fois, permettant à la ceinture de mieux s’adapter à la forme du dos et des hanches, la solution « back-up » a été de coudre à l’intérieur de la doublure de la ceinture un élastique gros grain pour resserrer la dimension supérieure de la ceinture. Bon ça a le mérite d’être efficace!!

Pour les passants, Esméralda n’a pas ronchonné en dépit de l’épaisseur du tissu replié en trois et la Prof a trouvé une technique « rusée » pour fixer les passants en les prenant à l’intérieur des coutures de la ceinture. Même la Gritzner aurait protesté pour les coudre de façon traditionnelle avec toutes ces épaisseurs. La boutonnière et le bouton jeans du stock de la Prof apportent la dernière touche à Martial!!

Bon allez je vous le montre en entier le Martial, sur ce joli pont:

et un décor un peu plus trash pour faire plaisir à la photographe!!

En attendant les prochains pantalons, je vous souhaite une très bonne soirée!!

Falbala

19 Comment

  1. C’est de la bombe ce Martial ! ! Il te va super bien. On le croirait direct sorti d’un magasin. Va falloir que je m’accroche si je veux t’arriver à la… cheville .

    1. On croirait entendre Christiane!!! c’est vrai qu’il est super confortable ce Martial!!! Et toi tu t’es déjà bien frottée aux difficultés du pantalon avec ta jupe en jeans qui est très réussie!! Allez sur les prochains on fera une compet’ de braguettes!!!! avec fil contrastant pour les surpiqûres..

  2. J’adore le rendu de ce pantacourt !
    bravo pour l’opiniatreté ..ou la persévérance !
    car c’est très technique un pantalon , mine de rien …

    1. Heureusement qu’on a la Prof qui pédale (très bien) dans le pantalon!! Faudra juste qu’on aille plus lentement pour la prochaine braguette, histoire que je prenne plus de notes et de photos pour mémoriser la chose.. J’ai délibérément omis de parler du positionnement droite / gauche parce que là moi je pédale .. dans la choucroute!!

  3. Bonsoir.
    Eh! Bien Madame, tout est bien assorti, jusqu’à la balustrade du pont ! Tout est vert, vert, vert .
    Tu t’en es bien sortie du montage de ta braguette. Pour un 1er pantalon je trouve qu’il est très réussi. Il te va très bien.
    À une autre fois.

  4. Les photos ne sont pas trompeuses…en vrai, ce pantacourt est une belle réussite parfaitement adaptée à son mannequin!!! Le deuxième pantalon est dans les tuyaux, on a hâte de voir le résultat!!!

  5. Merci beaucoup Marie-Pierre!! le deuxième pantalon fait le difficile pour le moment. Il y a encore du travail de patronnage, le premier test n’a pas été concluant.. mais on va recommencer!!

  6. Bravo pour ce premier pantalon ! La première braguette est un grand moment et tu ne t’es pas loupée.
    Pour le coup de la ceinture élastique pas élastique, on peut utiliser de l’entoilage thermocollant élastique. Vlieseline fait le G770 ou le G785.

    1. Merci de ton indulgence, la braguette est acceptable!!! Pour la ceinture je pense qu’il fallait vraiment faire une enforme. Elle est taille basse dans un tissu extensible, elle a été entoilée avec un thermocolant approprié (élastique). En tout cas la solution de l’élastique gros grain a sauvé la mise… à retester avec une enforme.. pun.. encore un sparadrap!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *