Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Couture des poupettes Robes

Robe graffiti, à la folie ou pas du tout?

Les graffitis, tags et autres fresques murales font désormais partie de notre univers artistique. Ils attirent notre regard quoi qu’on dise, qu’on les déteste ou qu’on soit subjugué.. La plupart du temps, on les aperçoit ou voit à peine, mais quand on prend la peine de les regarder, on découvre une autre monde.. Pour illustrer mon propos, et je vous rassure il est quand même bien question d’une réalisation couture, j’ai entraîné la Fanfreluche dans des lieux de perdition, à la poursuite de ces représentations picturales.. Le temps d’un shooting photo, les Serial piqueuses se sont encanaillées, à la recherche  des graffitis parfaits.. Compte tenu de la luminosité importante pendant la pause déjeuner, j’y suis retournée ce soir avec Monsieur pour quelques clichés (toujours un peu trop de lumière!!)..

Rue de la minoterie – Port du Rhin

Lors de notre virée à l’Aiguille en fête en janvier dernier, la Prof et moi sommes tombées en admiration devant un tissu graffiti, au stand du Petit lapin rouge. Mais ce beau tissu est difficile, il se fait prier. Il ne se laisse ni apprivoiser ni dompter facilement.. La Prof en sait aussi quelque chose.. Il lui a posé autant de problème.. Le tissu est chargé, il faut le reconnaître. Alors en faire juste un haut? Oser la robe? J’en avais pris juste 1,50 mètre dans l’idée d’en faire un sweat. Ah mais une robe, ce serait plutôt original… et quel modèle? Et comment « calmer » un peu son exubérance?

Rue de la minoterie – Port du Rhin

Mon idée de départ était de « casser » l’effet graffiti avec un tissu uni. Et là, première difficulté, je me suis rendue compte que j’ai très peu d’uni, plus particulièrement en maille.  Deuxième difficulté, en dépit de ses multiples couleurs, ce tissu est assez difficile à combiner. La Prof de son côté a essayé plusieurs couleurs, rien n’y a fait. Elle a fini par choisir du noir, ce qui rend vraiment bien.. Bien sûr, j’ai voulu privilégier le vert. J’ai acheté un vert menthe et un autre plus vif. Ces deux tissus n’étaient vraiment pas une réussite: le vert menthe un peu trop mou et l’autre (après lavage) s’est avéré être un vulgaire polyester au lieu du jersey de viscose annoncé.. Par défaut, j’ai choisi d’associer le vert menthe. Je voulais une robe assez simple, j’ai repris le patron de la robe Fait main avec la ceinture drapée. La robe une fois montée était bof bof, pas du tout! Je l’ai portée une fois sans grande conviction.  Elle a en tout cas fait l’unanimité contre elle, mais curieusement le tissu graffiti a par contre beaucoup plu.

J’ai ruminé et laissé mijoter un certain temps et puis j’ai enfin décidé de la démonter (sauf les coutures d’épaule et l’encolure). Fanfreluche et la Prof sont venues à la rescousse et m’ont apporté  des jersey unis: un violet, un vert bien vif et du noir. Les trois couleurs allaient parfaitement. Ne restaient plus qu’à trouver la nouvelle structure de la robe.. Vu l’engouement pour ce tissu, j’ai décidé de le mettre en valeur et de n’utiliser une deuxième couleur que de manière très accessoire cette fois. J’ai refait les manches dans le même graffiti. J’ai réussi tout juste à les caser dans le chutes. J’ai raccourci de 13 cm le bas de la robe et j’ai rajouté une bande de jersey vert anis, façon bande sweat resserrée, d’une largeur de 5 cm finie. De la même façon, j’ai rajouté des bandes du même vert sur les manches, cette fois de 2 cm finies. En trois coups de couture à la surjeteuse, les finitions étaient pliées..

En ce qui me concerne, le résultat est beaucoup plus satisfaisant. Et cette fois-ci elle a eu l’air de plaire…

 

Alors pour vous les graffitis c’est à la folie ou pas du tout?? Allez quelques petits derniers pour la route..

 

Edito du 26 août

La Prof a eu la gentillesse de se prêter à une séance photo de sa belle robe Graffiti, cette fois-ci version hiver ou demi saison. Vu que sa fille avait également flashé sur ce tissu, la Prof lui en a gardé un morceau et n’a fait que le devant en tissu graffiti. Le dos et les découpes sur le devant sont en jersey milano noir et les manches dans un jersey fin noir. Ça flashe bien et dans un genre tout à fait différent..

Très bon week-end

Falbala

12 Comment

  1. Superbes fresques aux poissons ! Je suis contente que vous les ayez finalement trouvées. Ta jolie robe graffiti s’intègre parfaitement dans ce cadre. Bravo pour tout ce travail, mais cette robe et ce tissu le valaient bien.

    1. Merci en tout cas d’avoir joué le jeu et de t’être laissé entraînée vers ces zones un peu « hasardeuses », voire trash au péril de tu sais quoi!! C’était une très chouette virée!! Bon courage pour les derniers préparatifs du mariage.. Pendant ce temps je vais continuer à explorer! J’ai trouvé d’autres sites ce soir… trop top!!!

  2. J’aime autant la robe que le lieu où tu as fait tes photos ! C’est fou comme on peut se creuser les méninges, autant pour coudre que pour présenter nos « œuvres » !
    Bonne journée

    1. J’ai pris plus de plaisir à montrer ces lieux insolites et ces superbes œuvres.. Ma robe est devenue presque accessoire. Mais j’avoue que je me suis réconciliée avec elle depuis sa transformation. Elle est maintenant associée à de très belles réalisations, ce qui la rend encore plus spéciale!!

    1. Merci!! J’ai rajouté des photos de la version réalisée par notre Prof de couture, dans un style différent. J’adore ce qu’elle en a fait. Nous allons aussi poursuivre notre recherche de graphs, tags et autres graffitis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *