Robe Joy, de Fibre mood

# Robe Joy Fibre mood n°14 2021

Que dire de la revue Fibre mood :

Jusqu’à présent je n’ai jamais été très emballée par les modèles présentés dans la revue Fibre mood. J’ai acheté cette édition pour ce modèle de robe Joy. Je ne résiste pas quand je vois une robe raglan, qui plus est en maille. Pour ce qui est du reste des modèles proposés, je reste toujours assez sceptique. Il y a bien un top raglan, Grace, mais il me fait l’effet d’un ballon plutôt qu’autre chose. Le sweat Vera a une encolure intéressante, mais une emmanchure un peu trop tombante à mon goût. Sinon, la robe Maya est pas trop mal.

La revue est très semblable à la Maison Victor dans ses dessins techniques et planches patrons. Les explications sur les modèles sont très succinctes et sont en fait une succession de dessins, au graphisme similaire à celui de la Maison Victor. Si l’on souhaite davantage d’explications, il faut s’inscrire sur le site, ah ! ah ! ça c’est du marketing !! Ceci afin de pouvoir télécharger le dossier correspondant au modèle, qui donne toutes les explications écrites, ainsi que les plans de coupe et les marges de couture à ajouter sur les pièces. Bon pour un modèle en maille, 1 cm suffit largement une fois que la taille est validée. Dans la revue on trouve quand même l’essentiel des informations, métrage, fourniture.

Le patronage de la robe Joy

Le modèle tel que présenté en photos est très large, très sportswear. L’encolure et les manches sont larges et la robe arrive à mi-mollet. Le danger des formes loose c’est que ça peut très vite se transformer en sac. J’ai suivi les instructions de la revue qui préconise de privilégier la taille correspondant au tour de poitrine, ce qui correspond à la taille S ou 38. Sur le papier, tout était encore trop large, j’ai décalqué la taille XS… Mmmm… je ne me souviens pas de la dernière fois que j’ai porté du XS, c’est dire, et raboté par la suite donc du XXS !!!!

Le petit plus de la robe est la ceinture élastiquée avec cordon et un arrêt-cordon de chaque côté, ce qui rajoute joliment à l’effet sportwear. Le petit empiècement en triangle au milieu de l’encolure devant est également un joli détail.

Elle est donnée pour une difficulté 2 (sur 5) et cette mention me parait honnête. Il n’y a que la ceinture qui peut poser problème, entre les coulisses et les inévitables boutonnières. Elle comprend un nombre raisonnable de pièces (9 au total) et se monte facilement à la machine à coudre et / ou à la surjeteuse.

# Robe Joy Fibre mood n°14 2021

Les modifications du patron Joy

Pratiquement toutes les pièces ont été modifiées, soit par nécessité soit par choix personnel. Marie m’a fait remonter préalablement la taille de 4 cm, étant donné que le modèle comprend une ceinture et se porte un peu blousé. Sinon elle serait un peu arrivée au niveau des hanches.. J’ai enlevé environ 20 cm sur la longueur jupe. Le modèle porté est assez long et je voulais une robe arrivant un peu au-dessus du genou.

J’ai rallongé les manches pour une robe demi-saison ou hiver et au passage j’ai bien raboté sous les bras, en redessinant les côtés jusqu’au poignet. L’empiècement triangle était un peu riquiqui, je l’ai élargi d’un centimètre.

Une fois la robe bâtie, le résultat était encore très large comme on peut le voir sur Falbala qui a un chouia plus de rondeurs que moi. Marie a apporté un certain nombre de retouches pour rétrécir le dessous de bras et raboter les hanches, la jupe faisait un bec peu seyant sur les côtés, qu’on peut admirer sur la photo. Une pince a été ajoutée sur le haut de la manche raglan de manière à rétrécir l’encolure.

La large encolure en bord côte ne m’emballait pas. J’ai redessiné une parementure large de 3 cm pour finir l’encolure.

Le tissu utilisé

La robe Joy est définie comme une robe T.shirt. Pour les conseils de tissu, il est préconisé du tissu en maille, du tissu à bouclettes, de l’interlock ou du molleton, avec un bord-côte pour l’encolure afin de pouvoir l’enfiler. Je vous rassure tout de suite, même sans bord-côte et avec tous les rétrécissements, on arrive parfaitement à l’enfiler par la tête !!

J’ai trouvé à la mercerie du Fil amant un superbe sweat d’été avec impressions de fleurs au crochets multicolores. Ce tissu m’a emballé immédiatement. Le modèle de la revue est fait dans un seul tissu. J’ai combiné mon sweat fleuri avec du molleton rouge pour la ceinture et pour le triangle de l’encolure. Pour la doublure de la ceinture, j’ai pris un jersey rouge moins épais. Mais je vais revenir sur la question de cette ceinture…

J’ai également pris chez Marie deux arrêt-cordons pour la ceinture, en métal couleur bronze. Au final j’ai dû me rabattre sur des pièces de mon stock en plastique.

Le montage de la robe

Le montage de cette robe n’est pas sorcier et est facilité par les manches raglan. Ce type de manches est toujours un bonheur à coudre et à porter. J’ai assemblé le corsage à la surjeteuse et cousu la pince d’épaule à la machine au point zigzag étroit.

Pour ce qui est du triangle, il est posé sur le milieu de l’encolure et la revue préconise de le coudre au point zigzag. Mes tests se sont avérés peu concluants, tout gondolait. Peut-être une erreur de choix du type de point zigzag ou dans mes réglages. J’ai préféré surjeter les bords du triangle et je l’ai cousu à la machine au point légèrement zigzag. La couture est quasiment invisible dans le surjet.

J’ai également cousu les deux parties de la jupe à la surjeteuse.

La ceinture est cousue en rond, à la machine, sur le haut du corsage. A ce stade, je suis restée perplexe devant les explications données. Une seule ceinture est requise mais il est nécessaire de coudre deux coulisses chacune de 1cm de large pour le passage de l’élastique. En fait la coulisse se fait en surpiquant sur les replis des marges de coutures de la ceinture (supérieure et inférieure). Ce choix est probablement pour éviter les épaisseurs. J’ai beaucoup hésité sur la finition de cette ceinture que je ne trouvais pas très propre. Finalement j’ai opté pour une deuxième ceinture en jersey plus fin. Des coups de fer vigoureux se sont avérés nécessaires pour aplatir le tour et avoir une finition bien plate.

J’avais fait des tests de boutonnière à la maison sur des chutes, qui rendaient bien. En cours, Marie m’a montré qu’il y avait un type de boutonnière pour les tissus extensibles. C’est celle que j’ai utilisé sur la ceinture. Au moins j’en aurais appris un peu plus sur les boutonnières. Là elles se font moins dans le stress et avant tout assemblage. Au pire si on les foire on peut toujours recouper une ceinture!! J’ai cousu au point légèrement zigzag les coulisses et j’ai assemblé la jupe aux ceintures, toujours à la machine à coudre.

Pour les ourlets, j’ai pris l’option recouvreuse. Ces derniers temps on était un peu fâchées toutes les deux. Tous mes tests d’ourlet étaient nickel et dès que cousais la couture était trop serrée. J’ai repris les réglages que m’avait donné Céline de Happy Family ainsi que les conseils de Fanfreluche, à savoir de ne pas coudre au bord de l’ourlet replié mais de laisser un peu de marge. Cette fois-ci, j’ai décidé de me passer de tests vu qu’ils ne servaient à rien, et tout a marché du premier coup… Donc un grand merci à Céline et Fanfreluche!! Bon à certains endroits la couture est un peu serrée mais rien de catastrophique. J’ai ainsi fait les ourlets des manches et de la jupe. J’ai surpiqué à la machine la parementure d’encolure.

# Robe Joy Fibre mood n°14 2021

Le plus pénible dans toute cette histoire a été de rentrer l’élastique dans les coulisses. J’ai bien regardé les schémas d’enfilage de l’élastique mais sur du jersey ça ne glisse pas trop, surtout dans une petite coulisse. A force de tourner la robe dans tous les sens pour faire glisser mon épingle à nourrice, à un moment j’ai perdu le fil et je me suis trompée de sens.. Bref, une fois l’élastique péniblement inséré dans la ceinture, je me suis rendue compte qu’il fallait un arrêt-cordon à deux trous et ceux que j’avais pris chez Marie n’en avait qu’un… Je savais que j’en avais acheté lors de notre virée à Nadelwelt. J’ai fini par les retrouver et ô miracle j’en avais une paire à deux trous.. Comme quoi, l’adage tout peut servir fonctionne quand même parfois !!! Ils sont en plastique vert mais ça fonctionne aussi…

Après toutes ces péripéties, verdict sur la robe ? Rien à redire elle est très confortable. Véritable robe doudou! Bon certes j’ai quelque peu porté atteinte à l’esprit sportwear de la robe mais elle le reste dans une très large mesure. Portée avec des baskets, on reste dans cet esprit .. Et quand les grands froids seront de retour, une paire de bottes fera l’affaire..

Sur ce, je retourne à mon feu de cheminée (ben oui ça caille maintenant!!) et je vous souhaite un très bon week-end

Nathalie

Comments

  1. Le dessin de la robe n’est pas des plus emballant. Au final, j’aime. Tes modifications y sont pour beaucoup !
    Bravo !!!
    Pas de feu de cheminée ici, mais la douceur angevine…

    1. Merci beaucoup!! Je suis d’accord au sujet du dessin technique et de la forme globale de la robe. Si elle n’avait pas été raglan, je ne me serais pas pris le chou à la rendre « potable » et j’aurais très certainement laissé tomber!!

  2. La robe que tu portes n’a plus grand chose à voir avec le modèle d’origine et je la trouve très jolie ainsi. Je n’ai jamais adhéré à Fibre Mood, les patrons sont moches, les pinces sont inexistantes, bref pas du tout mon style, mais il en faut pour tous les goûts.

    1. Merci beaucoup!! Fibre mood est un véritable phénomène de mode. On dirait qu’il est de bon ton de s’extasier devant leurs modèles!! Mais comme tu le dis si bien, il en faut pour tout les goûts, j’ai feuilleté quelques unes de leurs revues et je ne suis pas non plus emballée par leurs modèles en règle générale. Cette petite robe était une exception mais vu ses transformations, effectivement elle ne ressemble plus au modèle de la revue. Sur le plan technique de cette robe, il y avait aussi des choses à revoir.
      Les aspects peu techniques des modèles peuvent aussi être un facteur de succès!! Chacun son truc!!!

  3. Comme Jalyla, je ne suis pas fan des modèles de Fibremood. Ce sont principalement des modèles sans formes, avec parfois des parties hyper froncées ou avec des élastiques larges qui ne font pas de beaux effets sur les tissus utilisés. Je pense que les patrons sont élaborés pour les couturières plutôt débutantes de sorte que les ajustements soient minimes. Ceci dit, tu as très joliment adapté Joy à tes goûts et à ta morphologie. J’adore le résultat final même si j’avais des doutes au début. Le petit triangle rouge est très mignon et la ceinture rouge donne tout le peps nécessaire, si tant est que le superbe tissu à fleurs en ait besoin. Bref ! Tu es vraiment toute belle dans ta nouvelle robe.

    1. Oh merci!!! Oui on est dans le domaine, à mon sens, d’une couture assez facile, d’où certainement l’engouement pour cette revue. Comme tu dis, les formes larges ou très froncée sont peu susceptibles de retouches mais l’effet n’est pas garanti pour autant. Je suis contente, j’ai testé cette revue pour la petite robe raglan qui me tentait quand même, et je n’y reviendrai probablement pas!! Maintenant, cette petite robe telle qu’elle a été ajustée va sûrement faire d’autres « petits »!!!

  4. Tu t’en es bien tirée de ce modèle, même s’il n’a plus grand chose à voir avec le modèle de présentation. En même temps, je ne vois pas comment on peut avoir un joli tombé souple avec un tissu en sweat.
    Et pour les modèle Fibre Mood, il y a un super tapage sur instagram à chaque sortie mais il n’y a aucun des modèles que j’ai vus qui m’a tapé dans l’oeil.

    1. Merci, merci!!! Oui c’est sûr qu’avec du jersey fin le résultat serait plus conforme au modèle d’origine. Après, en robe Tshirt, je trouve qu’elle est pas mal, même version loose, mais elle nécessite pas mal d’ajustements parce que ça taille TRES large!!
      Je me doute bien que ça fait un super tapage sur Instagram!! Comme toi, je ne suis pas fan de ce type de modèle.

  5. Bravo pour les modifications apportées, car la robe te va très bien. C’est un robe dont l’imprimé coloré donne du peps dans la grisaille de l’automne.

    1. Merci Evelyne!! J’adore les motifs et les couleurs de ce tissu, parfaits pour donner un peu de bon humeur à l’approche de l’hiver!!
      J’espère que ta convalescence se passe bien et que les béquilles se font oublier…

  6. Comme les copines, je trouve le modèle du catalogue peu emballant. Par contre, les modifications que tu y as apportées rendent cette robe beaucoup plus intéressante. De plus, le tissu est fort joli. Bravo, donc, pour ce travail réussi et merci pour le partage.

Leave us a Message