J’ai totalement craqué pour Morea, patron de robe déclinable également en top, de Slow Sunday. D’apparente simplicité (forme droite), elle présente des détails assez raffinés: encolure américaine qu’on trouve assez rarement pour les modèles adultes, gansée de surcroit, et un ourlet arrondi. Elle est dépourvue de fermeture ou boutonnage, l’encolure et la forme droite permettant de l’enfiler sans problème. Pour atténuer le « volume » de la robe droite, deux pinces ont été insérées sur le devant et le dos est constitué d’un empiècement avec une partie froncée pour donner plus d’ampleur.

Le patron est prévu avec 1 cm de couture inclus, ce qui complique les choses quand on teste le patron. Je préfère rajouter mes marges une fois le patron testé et rectifié le cas échéant. Niveau difficulté, elle est donnée pour intermédiaire… Le patron est bien conçu, avec beaucoup de repères et crans de montage notamment pour l’encolure croisée.

J’avais en stock un splendide tissu dans lequel j’ai vu la robe Morea. A priori c’est un coton relativement souple, j’ai beaucoup de mal à identifier sa « composition » et bien sûr il n’y a pas d’étiquette.. Ne me demandez pas où je l’ai trouvé, il provient d’une « private stash » de la Prof aux bons tuyaux… La seule chose qui me chiffonnait avec Morea, c’était les manches.. Un voyant « alerte carrure » s’est aussitôt allumé dans ma tête. Au niveau des tailles je me suis fait avoir par le livret explicatif qui ne donnait que les dimensions finies du vêtement par taille. Au vu de ce tableau j’étais bonne pour le 36.. mmmm… ah le vieux fantasme: coupé en 36 et sans retouche!!! Bien sûr après avoir fini la robe, j’ai eu la curiosité de vérifier sur la boîte du patron et là au vu de mes dimensions il me fallait un 38. Mais le problème de cette robe est autre, c’est la carrure et l’emmanchure.

Pour l’encolure: il me fallait un biais rouge et ça tombait bien parce que j’en ai des tonnes en stock en raison de mes tissus de Noël (à finir oui je sais.. on a encore le temps d’ici là). Il faut un biais de 4 cm de large: impossible de trouver la bonne dimension. J’ai dû recouper un biais après l’avoir repassé à toute vapeur. Pour le montage du biais (difficulté essentielle de cette robe), le livret est assez laconique: juste une dimension de 55 cm toutes tailles confondues. Le biais donne vraiment tout son charme à la robe et je suis pas trop mal satisfaite du rendu même si la pose a été laborieuse et que des petits défauts subsistent…

L’étape suivante (et l’heure de vérité): les manches. J’ai toujours détesté monter les manches, je m’étais un peu réconciliée avec les manches en maille… Revenir sur du chaine et trame c’était un peu la galère, saleté d’embu… Une fois les manches montées et la robe bâtie mes craintes se sont réalisées. Morea est étroite au niveau carrure et manches (et / ou mon tissu n’était pas approprié..) En fait c’est l’emmanchure qui n’est pas assez creusée, qui rend ce modèle inconfortable.  Sur la taille 38 c’est encore pire. J’ai recreusé de 0,5 cm et élargi les côtés de manches de 0,5 cm. Je n’ai pas touché à la forme de la manche, le différence a été résorbée dans l’embu. Donc remontage des manches et rebâti de la robe, c’est mieux mais ce n’est pas encore ça. Il faudrait creuser davantage mais là je pense que cela affecterait la forme de la manche. C’est portable mais peut mieux faire.. Au pire ça restera une toile pour habiller mon alter ego qui la plupart du temps n’a qu’un chapeau sur la tête (celle de Fanfreluche n’a qu’un collier!!) A retravailler avec la Prof qui sait faire des patrons..

Le reste du montage est relativement facile, l’ourlet arrondi est grandement facilité par l’enforme (fourni par le patron), sinon c’est irréalisable. Au niveau de la longueur, Morea est assez courte (longueur totale dos 80 cm et 60 cm à partir du bas de l’emmanchure) mais il y a une ligne de repère pour la rallonger au besoin. Pour ma stature de 1,60 elle reste relativement décente..

Alors à refaire? absolument une fois le patron rectifié… De toute façon il me reste encore pas mal de ce tissu et sinon en stock je pense qu’il y aurait de quoi faire.. Allez bon 15 août et en plus il (re)fait beau!!

Et voilà quelques photos de la robe quand même portée, n’empêche ça me démange de refaire ces emmanchures… Il faisait beau et chaud mais peut-être pas assez pour plonger dans l’eau façon Dolce Vita!!

Falbala