Le sac pour les affaires de couture

Nous arrivons enfin aux sacs pour l’anniversaire de ma Fanfreluche. Ce devait être l’aboutissement de toutes mes expériences accumulée ces derniers mois. Aboutissement chronologique plutôt, on va dire!! Depuis des mois j’y pense, chaque week-end je dessine et redessine des croquis… J’ai changé d’avis sans arrêt, j’avais envisagé du tissu enduit puis je me suis arrêtée sur le matelassage après l’expérience du sac coccinelles (par ici). Le tissu a été trouvé lors de notre virée à Karlsruhe, un très joli tissu fleuri avec des coloris bien soutenus, du bleu myosotis, du rose foncé, un magnifique violet. C’est un coton tissé assez lâche comme le tissu coccinelles. J’ai trouvé un tissu de doublure avec toutes ces couleurs et de la sangle violette à Mondial tissus. Je me suis un peu plantée dans le métrage de la doublure et malheureusement j’ai dû terminer mes projets avec un deuxième tissu de doublure…

 

 

Question patron global, ma Fanfreluche voulait un modèle du style sac à buches, sur la base duquel elle avait également conçu le mien. Je voulais le faire un peu plus petit que le mien. J’adore mon sac mais il est immense donc je le remplis. Résultat des courses il pèse des tonnes!! Au final, je suis restée sur les dimensions suivantes (avalisées par la Prof) 60 cm de largeur pour pouvoir caser les règles de couture, 45 cm de hauteur avec un fond et des côtés de 25 cm. Pour le matelassage, j’ai repris la même technique que pour le sac coccinelles mais j’ai fait des diagonales de 6 cm au lieu de 4 sur les conseils de la Prof qui a plus d’un tour dans son sac.. et j’ai utilisé du fil blanc.

Pour la construction de la doublure j’ai également beaucoup tergiversé puis finalement j’ai décidé de faire simple. Sur un côté j’ai inséré une large poche zippée de 30 cm histoire d’y enfouir tout un tas de petits accessoires de couture. Cette fois-ci j’ai entoilé la zone de pose de la fermeture à glissière et incontestablement c’est mieux même si la pose du zip a quand même été galère..  De l’autre côté, j’ai cousu une large poche plaquée permettant de caser une revue couture et / ou un patron en cours, en haut de la poche j’ai cousu un biais violet de la même couleur que les sangles. Je n’ai pas trouvé de solution satisfaisante en terme de place et d’esthétique pour faire une rangement pour les règles de couture, j’ai donc décidé de faire une trousse à règles qui serait facile à glisser dans le sac. Je n’ai pas fait de poches sur l’extérieur du sac, cela aurait été dommage de cacher le tissu et son matelassage.

Sur les conseils de la Prof, j’ai assemblé sur l’endroit le sac et sa doublure. Ça évite d’avoir à tout retourner et cela permet d’ajuster au mieux la doublure. Le matelassage du sac m’avait fait perdre quelques centimètres. J’avais donc tout remesuré avant de couper la doublure. Il n’empêche qu’elle me paraît un peut grande mais j’ai réussi à la caser dans le sac. La surpiqûre des deux sacs a été screugneugneu en raison des épaisseurs de tissus, du molleton et du décovil.. Malgré le pied magique à double entrainement, mes points sautaient, le fil cassait. J’ai refait des essais sur des chutes en modifiant la tension du pied et celle du fil, et en prenant un autre fil. J’ai enfin pu obtenir des points qui n’avaient plus le hoquet même s’ils ne sont pas parfaits…

La trousse à « mesurous »

La trousse à règles mesure 28 cm de large et 1,80 cm de long (60 cm X 2 pour le corps de la trousse – les règles mesurant 60 cm – et 20 cm pour le rabat (plus 1 cm de marge de couture)). J’ai dû couper la trousse en plusieurs morceaux parce que le tissu fleuri avait un sens (à prendre en compte notamment pour le rabat pour éviter que les fleurs ne se retrouvent à l’envers) et je n’avait de toute façon plus 1,80 m d’un seul tenant. J’ai découpé deux morceaux de 60 cm ainsi que les 20 cm de rabat. Là aussi après matelassage j’ai perdu quelques millimètres… comme quoi on fait toujours les mêmes bêtises!! J’ai cousu au préalable les sangles ainsi que la bande « velcro » pour fermer la trousse. Pour son placement qui laisse un peu à désirer, je verrai avec ma Fanfreluche à l’usage s’il faut reprendre le positionnement et les dimensions.

J’ai coupé la doublure en un seul morceau. Pour l’assemblage je me suis inspirée d’un excellent tuto sur youtube pour faire des pochettes (méthode en fourreau) que j’avais déjà utilisé. Il faut positionner les deux sacs à plat sur toute leur longueur (1,80 m) endroit contre endroit et piquer les deux extrémités de 28 cm de large (en laissant une ouverture sur l’une d’entre elles pour pouvoir tout retourner à la fin).  Ce qu’il faut bien comprendre ensuite au niveau du pliage c’est qu’il faut faire coïncider le rabat sur sa doublure (2 pièces de tissu) et bien épingler, et ensuite replier en deux le reste de doublure que l’on fait reposer sur le reste du tissu extérieur replié également en deux. Cela donne 4 épaisseurs de tissus. Il n’y a plus qu’à piquer tout le long des deux côtés latéraux et une fois retourné tout se met en place comme par magie!! sisi!

Y a pas à dire il lui va bien ce sac à ma Fanfreluche !! J’espère qu’il tiendra le choc et lui permettra de ranger toutes ses affaires:

Et encore joyeux anniversaire!!

Falbala