Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Couture des poupettes Nappes

Variations autour de la nappe en lin

Ma serial piqueuse a déjà affronté le lin pour réaliser une nappe dans la pure tradition alsacienne, après une virée avec tatie Onemei chez Gander.. Faudra d’ailleurs qu’elle fasse l’objet d’une petite présentation.. Le lin c’est beau mais c’est instable, et ça c’est une plaie pour faire du travail de précision !!

Quand notre Irish girl a exprimé le souhait d’une nappe en lin pour son anniversaire, même toute simple, ma serial piqueuse s’est dit qu’elle allait quand même se simplifier la tâche histoire de faire quelque chose de bien… Le plan initial était simple: acheter du métis à la Coudrerie (un mélange coton et lin, plus stable et facile d’entretien) et coudre une dentelle. Mais un plan simple ne le reste jamais très longtemps..

Petite virée à la mercerie du bain aux plantes, et là ma serial piqueuse laisse de côté la dentelle et commence à faire des plans vertigineux avec des galons pour donner un peu de peps à la nappe.. fait des repérages et sonde l’Irish girl. Un plan se dessine dans sa tête et il est beau ce plan: coudre un galon en bas de la nappe (au lieu d’une dentelle) et faire le rappel du galon en faisant un centre de table avec le galon.. et bien sûr des angles à 45° partout… pff même pas peur, fastoche!!! Après plusieurs virées, le choix parmi tous ces beaux galons est difficile.

20161116_220919Il sera dans les couleurs de l’Irish girl (avec une dominante de parme). La table irlandaise est grande: 2,30 m x 95 cm. Donc avec des tombées d’environ 28 cm, il faut pratiquement 3 mètres de tissu (largeur 1,52m).

Ça nous donne au final un peu plus de 13 mètres de galon à poser. J’ai placé le centre de table à 62 cm (très ich) du bord (1,56m X 28 cm). Le lin ça bouge donc exit la précision (sniff)… Avec un peu de chance les assiettes ne le cacheront pas (on va croiser les doigts et les orteils!!).

 

 

Le projet était peut-être trop ambitieux.. Les angles ne sont parfaitement nickel, disons qu’ils sont à 46-47° parfois mais bon dans l’ensemble ça a l’air d’être « à peu près » droit et j’espère que ce sera équilibré sur la table irlandaise.. Il est difficile de donner un aperçu du rendu de la nappe, ma table étant plus large et nettement moins longue que la table irlandaise. Les photos sur la table de travail donnent une vue d’ensemble:

20161116_214033Je voudrais dire un grand merci à la mercerie du bain aux plantes qui a activement contribué aux calculs pour le placement du galon ainsi qu’à M. Ober qui a eu la gentillesse de couper le tissu droit pour me faciliter la tâche. Je n’oublie pas non plus mes auteurs-compositeurs du moment qui me soutiennent activement et systématiquement dans mon travail: la musique très cool de James Blake sans oublier le vivifiant Benjamin Clementine..

Pour le reste, attendons le verdict de l’Irich girl!! Mais en attendant joyeux anniversaire quand même!!!

 

 

Falbala

3 Comment

  1. Ce que j’aime le plus, c’est que ‘dire non NON et NON NON NON ‘ ne fasse pas partie de votre vocabulaire !
    Du coup,vous êtes embarquée dans des projets .. que vous réussissez !
    bravo!

  2. La nappe est splendide. Je l’ai vue en vrai. Le galon est de toute beauté et quel travail de précision. Bravo ma Falbala. Tu as bien mérité de t’attaquer à un projet de couture personnel maintenant.

  3. Merci de votre soutien à toutes les deux.. Oui c’est l’ambition qui permet de développer l’expérience.. je sais maintenant ce que j’ai fait de travers et ça me démange de refaire l’exercice pour introduire un peu plus de précisions et d’avoir la satisfaction de faire quelque chose de « plus mieux »!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *