Défi vert, plan B, plan C…

# Robe Fait main n°458 mars 2020, modèle 5

Ysa a lancé il y a pas mal de temps un défi vert. Un tel défi est en principe vraiment fastoche pour moi d’autant que j’avais en projet une robe vert kaki. Ce projet s’est néanmoins avéré beaucoup plus récalcitrant que prévu, ce qui m’a empêché de respecter la date de « remise des copies »!! Quand on galère sur un projet mieux vaut avoir des solutions de rechange pour s’en sortir.. mm.. je suis passée du plan B au plan C, et sans grand enthousiasme sur le résultat final!!

Le patron

Le modèle de robe m’avait déjà tapé dans l’oeil à l’époque où j’avais acheté la revue. Il s’agit d’un Fait main de mars 2020 (n° 458, modèle 5). Et puis cet hiver en recherchant des idées de robe en maille sortant un peu de l’ordinaire, je suis à nouveau tombé dessus.. J’ai regardé rapidement et je me suis dit: voilà un projet simple et facile!!! C’est la ceinture qui fait toute l’originalité de la robe. Il n’y a qu’à adapter la ceinture sur mon patron de base de robe en maille. L’orgueil des couturières est un péché qui se paie chèrement!!!

# Robe Fait main n°458 mars 2020, modèle 5

Quand j’ai regardé le patronage d’un peu plus près, j’ai vite compris que cela ne serait pas aussi simple que ça. Et puis cette robe présentait d’autres intérêts que sa seule ceinture. Quand on regarde le schéma technique, la robe présente un col châle, des manches marteau, une sorte de manches raglan mais qui se prolongent dans le dos. Quant à la ceinture elle repose sur une découpe de taille aussi bien sur la partie corsage que sur la partie jupe. Les manches marteau m’ont plu, le col châle un peu moins pour un modèle d’hiver. J’ai donc décidé de suivre l’intégralité du patronage et pas seulement la ceinture.

# Robe Fait main n°458 mars 2020, modèle 5

Les patrons Fait main taillent grands. J’ai donc décalqué le 36 et le 38. Finalement au vu de la forme très cintrée, j’ai joué la sécurité en prenant le 38 même si la jupe avait l’air trèèèès large au niveau des hanches. Mais ça, ça se rattrape plutôt facilement.

Le patronage de la ceinture est plutôt « coton ». Ce sont quatre pièces qui viennent se chevaucher les unes sur les autres, avec un passepoil au milieu (aïe!). Il y a en plus une erreur pour le passepoil. Seules ses dimensions sont données: avec 1 cm de long pour toutes les tailles et entre 69 et 109 cm de large suivant les tailles. Cherchez l’erreur!!! ll ne faut déjà pas se tromper entre les pièces bas et haut de la ceinture, ce à quoi s’ajoute la difficulté (pour moi) droite / gauche. Je ne vais pas vous mentir mais j’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois pour avoir les bonnes pièces. Là encore les pièces sur la planche patron ne sont pas dans le même sens que sur les schémas techniques. Cela oblige à tout tourner dans tous les sens pour s’y retrouver.. De surcroit la ceinture dos est dessinée attachée à la pièce dos du corsage sans autre indication que couper ici, alors qu’elles sont séparées sur le schéma technique. Les lettres de la ceinture dos (en deux parties) ne sont même pas indiquées sur la planche patron. J’arrête à ce stade sur mes récriminations sur le patronage, mais j’y reviendrai plus tard, vous vous en doutez bien!!

# Robe Fait main n°458 mars 2020, modèle 5

Les tissus

Sur le modèle présenté, les tissus sont unis, la robe est en bleu marine et la ceinture bleue ciel. C’est logique si l’on veut bien voir la découpe de la ceinture.. Bien sûr seul le métrage global est donné. J’avais dans l’idée de faire la parementure visible du col châle et la ceinture dans un tissu différent, ce qui a obligé à faire des calculs savants!!!

Je n’ai pratiquement rien d’uni dans le stock, donc je suis allée farfouiller à la mercerie fétiche du Fil amant. Il y avait un superbe kaki uni (dont j’avais déjà pris un bout pour faire un gilet) et j’ai repris un imprimé kaki avec des motifs floraux déjà utilisé pour une énième robe Maëlle (ici).

L’opération paraissait être un bon plan, les deux tissus se mariant parfaitement.

Le montage de la robe: plan A

Le montage n’a pas été une mince affaire. Le col châle est à même, il faut donc fermer la couture dos du col des deux pièces devant. Ensuite vient l’assemblage des manches marteau qui ont un décroché assez prononcé. Déjà pour bâtir cela a été une galère, je ne vous raconte même pas pour la couture. J’ai bien dérapé sur un coté mais le mieux étant l’ennemi du bien, j’ai laissé. Pas envie de défaire un point stretch bien serré!! A l’essayage c’était parfait, pas de retouche!! Ouf! Le plus dur était passé…`

Tss.. là encore l’orgueil des couturières….. J’ai bâti les deux panneaux de jupe. Bon là tout était à reprendre, hanches trop basses (forcément avec mon 1,60 m.), trop larges, bref.. Mais avant de passer aux retouches prévues de la jupe, je me suis lancée dans la construction de la ceinture. Déjà pour la découpe, il ne fallait pas se tromper au vu du sens des motifs. Je dois avouer que mon coupon de kaki fleuri a été bien exploité vu les pièces que j’ai dû recouper!!! La revue préconise l’entoilage de la ceinture et de la parementure rapportée, ce que j’ai fait consciencieusement!!! Ah! Ah! Mais une fois entoilée mes pièces de ceinture étaient bien moins élastiques et j’ai galéré pour les coudre.

# Robe Fait main n°458 mars 2020, modèle 5

J’ai commencé par la partie jupe. J’ai cousu la partie le long du tour de taille en laissant ouverte la partie où les deux morceaux se chevauchent. On a regardé dans tous les sens comment faire ça proprement, sans vraiment bien trouver. Mais ce qui m’a le plus chagriné à cette étape est que ma ceinture paraissait bien petite par rapport à mon tour de taille. J’ai essayé de l’enfiler sans succès. Bon la scène épique n’a pas été immortalisée au cours de couture mais je vous montre sur mon mannequin. Impossible d’enfiler la robe. Je précise qu’aucune ouverture n’est prévue dans le patronage, aucun zip. Même si le haut passe sans encombre du fait du col châle, la ceinture ne passe pas par les épaules. Gros problème de patronage et de conception de la robe…

# Robe Fait main n°458 mars 2020, modèle 5

Le montage de la robe: plan B

Pour remédier au problème de tour de taille et de l’imbroglio de l’assemblage des pièces de la ceinture: plan B proposé par Marie on recoupe la ceinture devant en un seul morceau avec un rajout de 1,5cm de chaque coté. Et surtout on n’entoile pas. Et exit du même coup le passepoil. Vous me direz je ne suis même pas arrivée à cette étape!!

Cette fois-ci les pièces de la ceinture se posent correctement en largeur sur la ceinture de la jupe mais bien sûr elle rebique vers le haut.. J’ai essayé quand même d’aller jusqu’au bout et d’épingler la ceinture sur le corsage mais en vain au vu des découpes.. un vrai casse-tête!

Inutile de vous dire que je n’ai pas insisté ni trainé sur ce plan B. Je suis passée direct au plan C, suggéré par Fanfreluche.

Plan C: un boléro et une jupe moche(s)

Le bas de la partie corsage a été redessinée pour enlever la découpe de la ceinture et j’ai cousu les parementures du col châle. Je les ai fixées au corsage à la main au point de chausson. Pour le bas, j’ai fait une parementure d’ourlet assez large, également fixée au point de chausson. Le reste n’est pas prévu pour être doublé et les finitions sont assez moches puisque tout est cousu à la machine. Je n’ai rien surjeté parce que mes tissus ne s’effilochent pas. J’aurais pu faire une doublure mais j’avoue que ce projet commençait à me sortir par les yeux.

Le boléro est très court et sera à porter plutôt avec une robe. Unie de préférence à cause de la parementure visible. Bon je n’ai pas vraiment ça en stock!!! J’ai fait un essai et ce n’est vraiment pas terrible, trop court et ça rebique dans le dos et devant. Forcément cela n’était pas prévu pour ça..

Quant à la partie jupe, j’ai enlevé au moins 5 cm à la taille pour que les hanches arrivent à la bonne place. Là fallait que ça se termine vite, j’ai donc cousu à la surjeteuse. J’ai quand même coupé deux fois la ceinture parce que je m’étais plantée dans mes calculs de marge de couture. Un élastique à la taille et un ourlet, emballé c’est pesé.. Bon, elle est sans grand intérêt mais elle est davantage portable que le boléro..

Y a des plans foireux comme ça avec un patronage qui laisse à désirer, tout comme des finitions inexistantes. Le modèle est classé facile. Celle qui saura comment coudre proprement et correctement la ceinture, qu’elle me fasse signe!!

Allez avec beaucoup de retard, bonne St Patrick quand même!!

Nathalie

Comments

  1. ah là là, quand ça veut pas, ça veut pas !
    je crois que c’est la raison pour laquelle j’utilise de plus en plus les mêmes patrons ! je modifie l’encolure ou les manches, et j’arrive plus vite à obtenir un truc qui me convient. En tout cas, je suis très frileuse pour utiliser un patron d’une marque que je ne connais pas ! je cherche les critiques sur la toile, je me méfie de ceux qui ont eu le patron offert !!!

    1. C’est ce que je voulais faire au départ (transposer la ceinture sur mon patron de base) mais j’ai voulu tenter quelque chose de nouveau et expérimenter de nouvelles techniques!! Je connais cette marque de patron et je sais qu’ils taillent grands en principe. D’un autre côté il y a assez peu de retours sur la toile concernant cette revue, du moins je n’en ai pas trouvé. Je suis au final contente d’avoir fait des manches marteau, je trouve que le rendu est très sympa, et je vais essayer de rebidouiller le patron (sans la ceinture) pour en faire une robe portable.

  2. Ce patron est une énigme. Une ceinture impossible à adapter à ta morphologie et pourtant tu as tout essayé. Bon, le col châle est vraiment joli et la forme du boléro me plaît beaucoup. Il faudra que tu le testes en le rallongeant un peu. Quelle aventure !

    1. Toute l’énigme repose sur la ceinture et vraisemblablement le taux d’élasticité du tissu. En tout cas l’entoilage (même maille) est à proscrire sauf à prévoir une ouverture sur le côté. Ce qui me plaisait dans cette robe est bien la ceinture mais elle est irréalisable, c’est bien dommage!! Au moins j’aurais tenté!! Oui il faut que je retravaille le haut (qui tombe bien) quitte à en faire un gilet droit et surtout un peu plus long!!

  3. Bonne St Patrick à toi aussi !
    & je comprends ta déception ! La robe est tellement belle ! /* Comment la fille elle a fait pour la mettre ? Ils l’ont cousue sur elle ? */
    Je trouve ton sauvetage très inventif et j’aime bien l’idée du boléro !
    Quant à la jupe, tu vas nous trouver un haut camouflage pour aller avec !
    Merciii pour le défi et bonne journée !

    1. Ah! Ah! De deux choses l’une soit ils ont utilisé un tissu trèèèès extensible soit ils ont mis des pinces à linge dans le dos pour resserrer la taille. Ce qui est sûr c’est que la jupe ne se pose pas très joliment dans le modèle photographié, on voit que ça baille au niveau des hanches.
      Bonne idée pour un nouveau haut camouflage à porter avec la jupe!!!
      Mais on ne va pas se laisser démoraliser par un plan foireux. Mon prochain projet n’a ni taille ajustée, ni manche… Une idée???

  4. Le modèle est superbe mais dans le tissu préconisé, il n’est jamais indiqué le taux d’élasticité, et c’est là que réside souvent les problèmes. C’est dommage que tu n’aies pas obtenu ce que tu voulais car ton col châle est parfaitement réussi et contraste bien avec ce vert.

    1. Merci beaucoup!! Effectivement tout le problème doit résider dans le taux d’élasticité. Et bien sûr il n’est pas précisé dans les préconisations de la revue!! Le col châle est très facile à faire, c’est bien la seule chose facile du modèle!!

  5. Le modèle est super chouette, quel dommage et surtout quelle déception lorsque ça foire.
    La jupe est largement portable avec un haut qui couvre la ceinture élastique. Le boléro avec son col châle est superbe, et celui-là, tu pourras le porter tel quel.
    Bonne fin de journée.

    1. Merci Evelyne!!! Oui la jupe est largement portable avec un pull par dessus la ceinture élastiquée. Par le froid de ces derniers jours, elle pourrait même s’avérer utile!!!
      Faut que je repositionne la pression intérieure sur le boléro pour qu’il se pose mieux mais ça ce sera pour quand il fera meilleur!!

  6. coucou le modèle de ta robe est superbe mais parfois le choix du tissus n’ est pas toujours le bon c’ est dommage , tu peux peut être garder le jupe crayon et le haut en petite veste félicitations a bientôt

    1. Merci beaucoup Dane!! Oui manifestement les tissus n’étaient pas adaptés à ce projet. Mais je ne retenterai pas ce modèle, ça c’est sûr, même avec un jersey plus extensible!!!

  7. Bendidon ! Quelle galère ! Je te trouve bien persévérante. C’est dommage, le modèle d’origine était effectivement très sympa.

    1. Oui c’était un joli projet mais vraiment galère!! Mais bon je suis têtue comme un troupeau d’ane(sse)s!! J’espère que les prochains projets seront plus relax….

  8. Ohlala… La galère. je te félicite d’avoir réussi à rebondir. Je crois que j’aurais tout jeté à la poubelle.

  9. Ah! Ah!! A dire vrai j’étais à deux doigts de tout balancer à la poubelle!! Mais c’est un peu dommage de jeter des tissus de qualité alors j’ai préféré fulminer un peu plus…

  10. On sent ton ras-le-bol face à ce projet couture et je te comprends…J’aurais peut-être tout balancé par la fenêtre à ta place ! 😉
    Au moins, tu auras une jupe unie et un boléro qui pourront se marier avec d’autres éléments de ton dressing ! Voir le verre à moitié plein… 😉

Leave us a Message