L’aiguille en fête (2018)

par | Fév 18, 2018 | A ne pas rater | 4 commentaires

Nos amies du Club midi tricot (oui c’est chou comme appellation!), nous avaient fait part du salon annuel « l’Aiguille en fête » à Paris. Donc cette année, nous avions décidé d’aller en exploration. Ma Fanfreluche s’est désistée mais la Prof qui a parfois besoin qu’on la pousse, a accepté avec enthousiasme.. Nous sommes parties toutes les deux, armées de nos chariotes pour trois jours, le salon se déroule sur quatre jours.. Comme toujours avec la Prof qui est très optimiste, notre programme était hyper chargé…

Premier jour: faire la tournée des fournisseurs de la Prof. Nous sommes d’abord allées dans les merceries de Réaumur, bien connu maintenant des Serial piqueuses puis, bravant les intempéries, la neige qui tombait à gros flocons et les trottoirs glissants, nous avons enfin trouvé le magasin Saltiel Drapiers, spécialisé en fourniture tailleur. Alors là, c’est une sorte de voyage dans le temps quand on rentre dans ce magasin! Des vieilles tables de coupe, des vieilles machines, un fouillis innommable dans les tonnes de pièces de tissus empilées partout… Mais ne vous y trompez pas, tout y est parfaitement organisé et les vendeurs sont d’un professionnalisme exemplaire et impressionnant. Cela change de certaines chaines de magasins de tissus où l’on vous regarde avec de grands yeux quand vous demandez quelque chose qui sort de l’ordinaire. De surcroit, l’accueil y est très chaleureux.

et un petit tour en image de ce merveilleux magasin:

Après avoir enfin pu déposer nos bagages à l’hôtel et nous sustenter, l’après-midi était déjà bien entamé. Nous avons filé à l’Aiguille en fête et fait la partie réservée aux professionnels (mercerie), accès rendu possible grâce à la Prof. La partie Pro était très calme, peu de visiteurs comme on peut le voir sur les photos, et nous avons pu y voir de magnifiques stands, notamment de la marque Mademoiselle et la maison Sajou au décor à l’ancienne. J’ai eu l’occasion de visiter la mercerie Sajou à Paris il y a quelques années et c’est un enchantement pour les yeux. Pour la petite histoire c’est cette mercerie qui a assuré le décor de l’émission Cousu mains. Dans cette zone pro, rien n’est à la vente, le but étant de nouer des contacts avec des fournisseurs et de voir les produits proposés. La Prof a pas mal discuté avec différents vendeurs pendant que je furetais et mitraillais… allez encore un petit tour en image de cette zone « interdite » au grand public

Au deuxième jour nous avons enfin attaqué les choses « sérieuses ». Le salon grand public comprend un vaste espace consacrée à des expositions, une partie stands de vente et un coin ateliers. Il y avait un monde fou en permanence. A noter que l’organisation laisse pas mal à désirer par rapport notamment à nos expériences de Sainte-Marie-aux-mines et surtout du Nadelwelt. Oubliez le coin « repas et café » à moins d’avoir beaucoup de temps à perdre dans les queues, n’espérez pas vous assoir une table il n’y en a pas assez et surtout n’attendez pas le dernier moment pour aller au petit coin, même file d’attente phénoménale (ça c’est pas bon pour ma Fanfreluche)!

Point très positif: les expositions sont très diversifiées, riches et de grande qualité.  Un certain nombre d’entre elles ont retenu mon attention, peut-être au détriment des stands de vente… Il y avait une extraordinaire collection de cols et dentelles, chinés par une vieille dame charmante d’origine finlandaise, Tuulikki Chompré, que l’on voit devant son stand en train