Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Couture des loustics Les petits loustics Pantalons - shorts

Combinaison de chantier – Garde robe d’Augustine #20

Je vous avais déjà dit qu’Augustine était très attirée par les engins de chantier, grues, tractopelles et autres bulldozer. Aussi, quand Tata Nathalie s’est rendue au dernier Marché aux tissus des Hollandais, elle m’a rapporté plein de beaux tissus parfaitement dans le ton. Je vous les montre tous ci-dessous. Le weekend dernier, je me suis enfin attaquée au premier coupon, celui en molleton vert, pour coudre à Augustine une combinaison de chantier. Il fallait bien ça pour notre petite travailleuse, afin qu’elle soit « tendance » !

Combinaison de chantier – le projet

C’est aussi Nathalie qui a repéré, dans un de ses magazines Fait Main, le modèle que j’ai sélectionné. Il s’agit d’une salopette à zip qui m’a tout de suite plu. J’aimais beaucoup les poches rondes et les volants à l’emmanchure. C’était juste ce qu’il fallait pour ajouter une note de mignonnerie à ce tissu plutôt typé « garçon ». Il restait à acheter la fermeture à glissière coordonnée, que j’ai trouvée chez Marie Fabbro, au Fil Amant, à Stutzheim. Puis Nathalie m’a prêté le magazine et j’ai lancé le chantier.

Combinaison de chantier – la réalisation

La découpe des pièces m’a pris beaucoup de temps, car il y en a un grand nombre : outre les parties du corps de la combinaison, il y a deux parementures zip, une parementure encolure/emmanchure dos, deux parementures encolure/emmanchure devant, plus les volants et les pièces des poches.  Ouf ! J’étais contente d’avoir fini de tout couper. En plus, je me suis donné du mal et j’ai tracé toutes les lignes de couture, contrairement à mon habitude qui est de coudre ça un peu à l’arrache. Mais là, je voulais vraiment que tout s’emboîte bien.

J’ai également décidé de compléter le design en posant un reste de galon à pompons au bord des poches, car il s’harmonisait bien avec le zip et les couleurs du tissu. Pour le fond des poches, j’ai utilisé une chute de jersey couleur taupe qui me restait de mon tee shirt à décolleté vertigineux (déjà vu ici). La couleur est assez neutre et passe plutôt bien avec le molleton aux engins de chantier.

Les screugneugneus

Tiens, ça faisait longtemps que ce mot n’était pas apparu dans un de mes articles !

Mais là, j’ai vraiment galéré pour le montage du zip. Les explications du magazine étaient sommaires: « Monter le zip sur l’endroit de la parementure zip ». J’ai donc naïvement monté le zip comme j’en ai l’habitude, puis j’ai monté endroit contre endroit la parementure sur le devant de la combinaison de chantier. Eh bien, une fois que j’avais retourné le tout, zut alors, l’endroit du zip se trouvait à l’envers du vêtement. Pas très pratique pour l’ouvrir !

J’étais assez perplexe, mais rien à faire, il fallait tout dépiquer. C’est-à-dire à la fois découdre la parementure du devant de la combi et découdre le zip de la parementure. Sapristi ! J’ai tourné le problème dans tous les sens et plusieurs fois relu les instructions de couture… Finalement, pour être sûre de ne plus me tromper, j’ai épinglé les différentes pièces ensemble de sorte qu’elles soient positionnées comme il faut et du coup j’ai compris comment il fallait placer le zip sur la parementure pour que ça marche.

La solution

Eh bien, il fallait simplement positionner le zip envers contre l’endroit de la parementure. Si on m’avait dit ça tout de suite, ça m’aurait épargné bien des énervements. Certaines (certains?) d’entre vous vont sans doute rigoler, mais moi je n’avais jamais fait ça et j’ai tout pris à l’envers. Du coup, j’ai fait des photos pour que je me souvienne pour la prochaine fois. Bon, vous noterez qu’il restait encore un paquet de petits bouts de fil à enlever, mais à ce stade-là j’en avais rien à faire.

Ah oui, un dernier détail important, que je note ici aussi pour me souvenir. Sur les conseils de Nathalie, j’ai entoilé l’envers de la parementure et de la fente de glissière de la combinaison de chantier avec un droit fil thermocollant. Ceci pour éviter que ça gondole au moment où on coud le zip. C’est une bonne solution. Rien n’a bougé.

Deuxième screugneugneu

La deuxième finition qui m’a posé problème c’est le retournement de la parementure de zip associée à la parementure d’encolure. Là, je ne sais pas où ça pêche, mais quoi que je fasse, lorsque je retournais la parementure, je n’avais pas une propreté bien à angle droit en haut du zip. J’ai fini par dépiquer ce qu’il fallait pour me permettre de bricoler un angle à peu près correct en repliant les marges de couture vers l’intérieur, puis j’ai fixé avec quelques points à la main et surpiqué le tout pour finir.

Ce n’est pas beau et malheureusement on ne peut pas dire « tant pis c’est sur l’envers ». Au contraire, là c’est devant et bien en vue… Au cas où vous ne l’auriez pas repéré, je vous ai identifié la zone moche.

détail de non propreté en haut du zip

Combinaison de chantier – Dernières finitions

J’ai travaillé jusqu’à 23 h dimanche dernier pour venir à bout des dernières finitions. Tout d’abord les volants, dont j’ai roulotté les bords crus et froncé les marges de couture, avant de les bâtir sur les emmanchures.

volant d’emmanchure

Puis les parementures que j’ai rassemblées au niveau des épaules et des côtés et que j’ai ensuite fixées sur le bord de la parementure de zip. L’étape suivante consistait à les piquer endroit contre endroit autour de l’encolure, à les retourner sur l’envers et à surpiquer les emmanchures en prenant les marges de couture des volants en sandwich. J’avais de sérieux doutes avant de me lancer, car à ce stade j’étais un peu fatiguée, mais, oh miracle, ça a fonctionné.

Je n’ai pas fait d’ourlet, mais simplement surjeté le bord inférieur des jambes de la combinaison. Le bord pourra être porté replié à la bonne longueur ou alors je ferai un ourlet après l’essayage, si la maman d’Augustine préfère.

Le produit fini

Et quelques photos de la combinaison portée par notre chef de chantier miniature.

A tout bientôt pour de nouveaux projets.

Fanfreluche

10 Comment

  1. Tata Nathalie est contente que la petite miss ait apprécié les tissus sélectionnés. La « combi camionneur » est juste top y a que le tichirte rose qui pêche un peu.. après tous ces déboires elle est très réussie! Bon faudra qu’on revoit cette couture de zip puisque j’avais aussi bloqué sur cette technique. .

    1. Oui. Il faudrait faire une pièce d’étude. Pour le tee-shirt shirt faudrait que j’entame le coupon de jersey blanc cassé. Ça irait mieux avec le kaki. Mais en tout cas je suis contente que la combinaison lui aille bien

  2. Elle est vraiment très jolie cette combinaison de chantier qui reste hype féminine avec tout les petits détails pompons au poches et volant aux épaules !! Je compatis pour les explications sommaires qui entraînent des screugneugneu …

    1. Merci Fanny. Le niveau de clarté change complètement en fonction des revues de couture. D’habitude mes connaissances de base sont suffisantes pour compenser les lacunes, mais là je me suis trouvée bête.

  3. Un bien mignon chef de chantier ! Je crois que je n’ai jamais cousu de zip avec parementure… C’est dans quel Fait main, ce patron ? J’y jetterai bien un coup d’oeil pour apprendre à faire…
    Bravo en tous cas pour cette jolie combinaison, les détails soi-disant moches, il n’y a souvent que la personne qui a cousu la chose qui les voit !
    Bonne semaine et bons préparatifs de Noël.

  4. J’adore cette combi ! Moi qui ne suis pas trop volants, j’aime beaucoup ces volants aux épaules qui féminisent la combi. Le contraste avec le côté masculin du tissu, ces volant, ce joli galon à pompons, bref, j’aime !!!

  5. Oh merci beaucoup Nabel. Cela faisait longtemps que j’avais envie de coudre une combinaison. Et comme je ne crois pas que ça m’aille à moi, je me suis rabattue sur Augustine. Il reste des points techniques à peaufiner, mais finalement je suis assez contente du résultat. Biz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *