Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Salon pour l'amour du fil - Atelier Roumanoff
A ne pas rater Escapades Evasion

Cours de chef d’œuvre – Katherine Roumanoff

Puisqu’on est dans la lancée, voici un autre atelier que nous avons fait au Salon Pour l’amour du fil à Nantes cette fois toutes les trois, les Serial Piqueuses et la Prof, sous la houlette de Katherine Roumanoff.

Définir Katherine Roumanoff comme la sœur d’Anne Roumanoff serait un peu réducteur même si elles se ressemblent physiquement et même si, quand on entend parler l’une, on croit entendre un peu l’autre.. La comparaison va et doit s’arrêter là. Katherine Roumanoff est avant tout une artiste à part entière qui explore différents genres, dont qui nous intéresse ici tout particulièrement, l’art et les portraits textiles.. Katherine Roumanoff

Elle nous a proposé un superbe atelier intitulé « Cours de chef d’œuvre », ça donne envie, non?? Qui n’a pas rêvé de faire un chef d’œuvre, paf en deux heures…. Et avec trois fois rien: un bout de carton, de la colle, des chutes de tissu et des ciseaux.. Voilà en plus une très belle occasion de recycler ses chutes en étant hautement (ou pas!) créatif… Après on peut en faire autant qu’on veut, dans un temps pas nécessairement limité à 2 heures…

Katherine Roumanoff
Tableaux de Katherine Roumanoff

Le ton est donné dès le début du cours: alors on va faire comme quand on était enfant et qu’on jouait à coller des gommettes de toutes les couleurs mais cette fois on va prendre des morceaux de tissu en guise de gommettes.. On commence par farfouiller dans la montagne de tissus mis à disposition, à la recherche d’une toile de fond du tableau. Puis on part à la recherche des tissus qui vont constituer la forme du visage et des épaules / buste. Quand ça nous plait on colle! Ensuite on passe au visage, les yeux, la bouche et ainsi de suite.. On juxtapose les tissus jusqu’à arriver à ce qu’on veut ou ce qui nous plait… Et ainsi de suite.. la technique de construction est simple comme on peut le voir ci-dessous en image!!

Il y a un coté très ludique, très enfantin, à découper et à coller suivant l’inspiration et c’est ça qui est génial dans sa démarche. C’est une sorte de libération, d’explosions de couleurs et de formes qui n’ont de limites que celles que peut nous imposer notre imagination. C’est tout simplement la recherche de ce qui nous plait, de ce que l’on a envie d’immortaliser, d’une impulsion et au bout du compte de ce que nous sommes…

Atelier Katherine Roumanoff

La démarche est tout de même un peu dangereuse. En tout cas en ce qui me concerne, j’ai été prise d’une bouffée d’anxiété.. Plus je découpais et j’essayais d’assembler des morceaux de tissus, plus j’avais devant moi la vision de trois générations qui se juxtaposaient et se mélangeaient. J’y ai vu ma mère et ma grand-mère et moi qui essayais tant bien que mal de me frayer un chemin entre ces deux personnalités marquantes de mon enfance.. Je revoyais surtout ma mère avec ses dessins somptueux, sa capacité avec trois fois rien de réaliser quelque chose de superbe et moi qui essayais vainement d’en faire de même.. Et plus je coupais et plus je trouvais mon tableau moche… C’est ainsi que je l’avais baptisé dans un premier temps.

L’artiste Roumanoff est venue à la rescousse en me proposant des ajouts assez fun qui sont venus un peu dédramatiser ma recherche de la perfection. Ben oui vous l’avez compris on n’est pas dans la recherche de la perfection!! On se fait simplement plaisir et on oublie tous les impératifs et carcans qui viennent polluer notre esprit… après ça va (presque) tout seul.. J’ai gardé certains de ses ajouts mais je les ai remanié à ma sauce, il faut s’approprier son chef d’œuvre, c’est le mot d’ordre..

Voilà en image certains des chef d’œuvre de l’atelier, « cuvée avril 2019 »! Impressionnants non? Vous allez bien nous trouver, je vous ai donné quelques pistes…

Katherine Roumanoff a également exposé certaines de ses créations dans le Salon. Je n’ai pas résisté à la tentation d’immortaliser ces visages si expressifs, fascinants et hors norme. Elle a publié très récemment un ouvrage sur ses créations, qui s’intitule tout simplement « Portraits textiles« .

Allez les filles, sortez vos gommettes.. euh vos chutes et vos ciseaux et laisser votre imagination vagabonder et vous libérer..

Bonnes gommettes à toutes!!

Nathalie

10 Comment

    1. Oui c’était vraiment très chouette comme atelier. Le seul d’ailleurs où nous avons pu repartir avec un « chef-d’œuvre » terminé.. C’est la Prof qui a eu cette super idée d’atelier commun et vraiment je ne regrette pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *