En avril ne te découvre pas d’un fil…

Une fois de plus le fameux dicton s’est vérifié. Qui l’eût cru ! Cette veste je l’ai commencée bien avant Noël et au rythme où ça allait, je ne pensais pas pouvoir l’étrenner avant l’automne prochain. Et voilà que, boutons à peine cousus, la neige et le froid ont fait leur apparition dans le Grand Est.

J’étais trop contente, pas parce que j’allais faire des bonhommes de neige, mais parce que j’allais tout de suite pouvoir tester ma nouvelle veste.

La veste en lainage – projet et fournitures

L’histoire commence par un coup de foudre, au hasard de mes vagabondages sur le web, pour l’interprétation de la veste Avril de Fibremood (oui, « Avril » – promis, je ne l’ai pas fait exprès) réalisée par Bee made.

Et, comme les bonnes nouvelles viennent souvent par paire, Marie avait dans sa mercerie un superbe lainage coloré qui m’avait tapé dans l’œil, une maille légère, avec un gonflant magnifique. D’emblée, j’ai aussi choisi, parmi les trésors de la mercerie, une doublure assortie. C’est une belle doublure ancienne un peu épaisse, d’un joli gris, un peu moiré. Pour donner de la tenue là où il le fallait, notamment la parementure, le col et le revers de manche, j’ai acheté un entoilage thermocollant spécial lainage. Cet entoilage donne un gonflant supplémentaire et la bonne mesure de stabilité au tissu.

Pour finir, Nathalie et les autres copines couturières m’ont aidée à faire une chasse aux boutons. C’est notre grand plaisir chaque fois que l’une de nous en arrive au stade des boutons, que de fouiller dans le stock incroyable de boutons anciens du Fil Amant. Et, bizarrement, mon choix s’est porté sur de grands boutons oranges (une couleur pas du tout présente sur le tissu, mais qui, allez savoir pourquoi, s’harmonise très bien avec l’ensemble).

les boutons

Le patron

Bien sûr, je n’avais pas le patron de Fibermood, en revanche je dispose d’un stock conséquent de magazines Burda, dans lesquels j’ai déjà trouvé des modèles similaires à un patron coup de cœur et faciles à adapter (notamment ma robe aux citrons). Et comme je l’espérais, j’ai effectivement trouvé un patron de veste dans le Burda Style 12/2017 qui reprenait l’élément clé qui me plaisait, à savoir, essentiellement l’emmanchure marteau (en tout cas dans le dos).

Les adaptations

Pour coller davantage au modèle souhaité, j’ai décidé de remplacer le col rabattu par un col montant, mais j’ai remplacé les doubles poches proposées par Bee made par des poches passepoilées. Après, j’ai choisi d’y ajouter une ceinture et des revers de manches.

les poches passepoilées

Le dernier détail couture de cette veste, c’est la réalisation de boutonnières passepoilées. Je n’en avais jamais faites, mais compte tenu des épaisseurs de mon lainage, je n’avais pas envie de me battre pour coudre des boutonnières avec ma machine et moins encore de les broder à la main.

Je m’attendais à ce que ce soit compliqué, mais en fait, pas tant que ça. Il faut juste bien faire les préparations, puis réaliser les étapes les unes après les autres. Alors, cela prend un peu de temps pour six boutonnières, mais à la fin on est si fière du résultat !

boutonnière passepoilée

Pour le col j’ai préféré poser un gros bouton pression et coudre un bouton en décor sur l’endroit.

Comme j’en ai l’habitude maintenant, la doublure a été entièrement cousue à la main, au point invisible. C’est très propre et gratifiant.

doublure cousue à la main

Les photos – presque – sous la neige

Comme Nathalie était absente du cours de couture ce samedi, mais qu’il fallait tout de même profiter de cette météo enneigée pour montrer la veste en situation, c’est Marie qui a fait un petit shooting sympa.

Et voilà mon adaptation de la veste Burda sous la neige en avril.

Voilà, le prochain projet sera toujours du Burda, mais plus printanier. Pour le moment il n’en est encore qu’au stade préliminaire.

Sur ce, je vous souhaite une bonne fin de week-end.

Fanfreluche

Comments

  1. Que cette veste est belle !
    Style, matière coloris, j’adore tout !
    Félicitations pour les boutonnières et les finitions main si soignées

    1. Ouiii !! Il est bien chaud et quand même léger. En plus il est suffisamment oversize pour que je puisse porter un blazer ou un gros pull en-dessous. Et les couleurs de ce lainage sont vraiment ce qui m’a fait craquer. Ça change des éternels manteaux unis.

  2. Oh ! Merci beaucoup Hermine ! Ton commentaire me fait bien plaisir. Cette veste était effectivement un projet assez exigeant, mais je suis ravie du résultat. En plus, elle m’a tenu bien chaud ce samedi.

  3. Oh qu’il est beau ce manteau ! C’est un peu mon graal ce genre de couture… je rêve du jour où je pourrais en faire autant !
    Ce lainage est magnifique, il apporte de belles couleurs à l’hiver qui s’attarde …
    Belle réalisation et belle soirée

    1. Merci beaucoup Stéphanie. Une fois de plus je me suis laissé tenter par les couleurs. Et je ne le regrette pas. C’est la première fois que je me lance dans un projet aussi ambitieux. Mais avec les excellents conseils de notre professeur, on y arrive. C’est très motivant.

  4. La coupe et le tissu de cette veste sont superbes. Je kiffe le dos avec ses carreaux qui forment un V.
    Tu pourras en profiter pleinement l’hiver prochain et même la refaire dans un tissu plus léger tellement le modèle est réussi et te va bien!

  5. Merci Jalyla. C’est très gentil. Moi aussi, j’aime beaucoup l’effet du motif dans le dos. Tu vas rire, mais je ne l’ai pas fait exprès ! En tout cas, je l’ai portée tout le week-end et elle est super. Maintenant il faudra que je couse un ou deux pantalons unis qui s’accordent avec les couleurs de la veste. Et oui, je me garde le patron bien au chaud pour une éventuelle autre version. Peut-être en velours côtelé large.

    1. Merci la poule ! Je suis contente de ma veste d’hiver faite main. C’est un plaisir de choisir un tissu qui fait rêver et de concrétiser le projet étape par étape. Mais ça tu le sais déjà.

  6. Elle est superbe cette jolie veste!! Et sans le patron Fibremood!! Comme quoi on trouve tout dans Burda..
    Bravo pour les boutonnières passepoilées. Cela rend super bien!

  7. Waouhhh ! Quel boulot ! Je m’incline devant les boutonnières passepoilées. Ça valait bien une petite chute de neige pour valoriser tout ça 😉

  8. Tout est réuni : tissu, coupe, réalisation pour une veste magnifique. Les boutonnières passepoilées sont superbement réalisées. Un vrai travail de pro. En plus, tu peux encore largement en profiter avec le temps hivernal qui règne en ce mois d’avril.
    Bonne journée.

  9. Elle te va très bien cette veste ! Parfaite pour ce temps hivernal ! 😉
    Bravo pour la réalisation des poches et boutonnières passepoilées. Ce ne sont pas des étapes faciles !
    Je ne savais pas qu’il existait un entoilage thermocollant pour les tissus en laine, c’est bon à savoir !

  10. WA-HOU ! Les boutonnières passepoilées, ça en jette ! Ca a dû être long et minutieux mais le résultat en vaut la chandelle ! Bravo pour cette superbe veste qui va finalement être rangée, ayé, le printemps arrive vraiment cette fois !

Leave us a Message