Jolène, version tunique

# Jolène de Ready to sew, voile de coton Fleur de tissu

Cela fait bien longtemps que je je lorgne sur le patron de robe chemise Jolène, de la marque Ready to sew. C’est un patron PDF et je déteste ça, imprimer des dizaines de pages, tout scotcher. Bon c’est sûr c’est que quand l’envie nous prend on peut l’avoir dans les minutes qui suivent.. J’ai donc fini par craquer cet été et j’ai imprimé le patron. Au final cela fait une planche gigantesque, heureusement que j’ai une grande table, mais ce n’est vraiment pas très pratique. Ce serait bien que les concepteurs de planches à patron prévoient plusieurs feuilles pour nous simplifier la vie et faciliter le rangement ensuite.

Allez j’arrête de ronchonner. Jolène se décline en trois versions: une tunique, une robe niveau genoux et une robe longue (longueur midi sur le patron mais pour mon 1,60 c’est niveau chevilles…) C’est un modèle très féminin avec ses découpes brettelles devant et dos, accompagnées de fronces, et la forme asymétrique de la jupe. D’autres variantes sont proposées au niveau du col et des manches (manches montées, manches dolman ou manche à même) comme on peut le voir sur le dessin technique. Le patron est donné comme intermédiaire mais le nombre de pièce (15 sans compter le col), le montage du col et le nombre de boutonnières accroissent sa difficulté. C’est la version longue qui m’a le plus tapé dans l’œil.

Jolène dessin technique

C’est un patron à marge de couture incluse, de 1 cm. Je n’aime pas ce type de patrons parce que cela complique le travail pour la vérifications des dimensions. J’intègre systématiquement les marges sur tous mes patrons mais seulement une fois que le dimensions sont validées. J’ai donc décalqué le patron et indiqué la marge de couture afin de pouvoir faire ce travail de vérification. J’ai choisi la taille par rapport au tour de poitrine, sachant que le tour de taille correspondant était trop juste. Cette dimension a été élargie (4 cm au total). Forte de mes déconvenues sur la dernière robe chemise, j’ai aussi rajouté 2 cm au niveau de la longueur taille. Pour tester le patron j’ai rajouté 2 cm de marge de couture partout que je n’ai pas utilisé au bout du compte, sauf par erreur au moment de coudre les pattes de boutonnage mais cela m’a donné plus d’ampleur au niveau de la carrure (et de la taille du même coup!). Donc oui vous l’aurez compris, et c’est dit sur le patron, Jolène est assez ajustée.

Pour ce projet, j’avais trouvé à la mercerie du Fil amant un magnifique lin imprimé. Mais avant de couper dans ce beau tissu, j’ai trouvé dans mes boîtes à trésor un très beau coupon de voile de coton assez similaire dans son motif.

Je crois me souvenir que c’est un coupon de Fleur de tissu, acheté soit à Sainte-Marie-aux-Mines soit chez les Hollandais. Il est tissé jacquard et réversible. Selon Marie, c’est un double voile de coton et donc de la double gaze. Je n’en avais pas assez pour faire la robe longue et vu le nombre de boutonnières requises pour la version longue (28! ) je me suis dit que c’était tout aussi bien de faire la version tunique en test d’abord. Ce tissu est magnifique mais une fois coupé il s’effiloche énormément, j’ai immédiatement surjeté toutes les pièces, ce qui m’a pris un certain temps, avec tous les fils à rentrer. Il est assez mou et à tendance à se déformer si on tire trop. Par contre ça aide bien pour résorber l’embu des manches!!

Au niveau de l’essayage, il y avait juste la pente d’épaule qui n’était pas bonne et j’ai trouvé que l’encolure montait trop haut. Elle a été baissée de 2 cm. Le montage de la tunique n’est pas sorcier mais il prend du temps du fait des fronces à préparer sur les quatre pièces du corsage et sur les trois panneaux de la jupe. Pour la patte de boutonnage j’ai pris le tissu à l’envers. J’en ai fais de même sur le col. La différence n’est pas flagrante sur d’aussi petites pièces.

La voici en mode essayage avant la pose des boutons, oui Fanfreluche uniquement les photos les plus décentes!!

Le situation s’est corsée au niveau du col. J’ai d’abord recoupé l’encolure en pliant la tunique milieu devant contre milieu devant et en épinglant bien de chaque côté la taille, le bas de l’ourlet et le haut de l’encolure pour éviter tout décalage. Je ne suis pas une fana des cols mais c’est vrai que ça rajoute un petit plus indéniable sur ce modèle. J’ai choisi la version arrondie du col qui me paraissait plus petite que la version pointue. Au moment de couper les pièces, j’ai voulu faire l’impasse sur le pied de col parce que cela allait augmenter la dimension du col. Marie m’a alors fait redessiner le col pour compenser l’absence de pied de col et faire en sorte que le col arrive de part et d’autre sur les pattes de boutonnage. Cela fait un petit col Claudine au final. J’en ai surtout bavé pour les finitions intérieures mais c’est en raison de mes choix. Pour assurer une finition propre, sur les conseils de Marie, j’ai cousu une bande d’extra fort que j’ai fait tant bien que mal finir dans les pattes de boutonnage. Bon je l’ai cousu au moins 2 fois, mes points étaient irréguliers et trop lâches la première fois.

Pour les boutonnières comme d’hab les tests étaient parfaits. Je me suis lancée tout de suite sur la plus difficile, la première en raison de sa proximité avec le col, et bien sûr elle a foiré.. Le reste s’est déroulé sans anicroche. Il en faut 16 sur la version tunique mais je n’en ai fait que dix et la tunique ne s’ouvre pas. Les boutons proviennent du stock et ont été chinés sur un marché aux puces. J’ai hésité entre les deux plaques puis finalement j’ai opté pour ceux de .. gauche (sisi)..

Pour la patte de boutonnage, il est clairement dit dans le mode d’emploi qu’au porté elles sont à droite et les boutons à gauche. Ben fidèle à mon problème de latéralité, j’ai fait l’inverse mais ça fonctionne tout aussi bien!!!

Sympa ce décor en différentes pièces de meubles recyclées, ça change de nos habituels « coins clope », bon c’est aussi tout près du boulot..

Je suis globalement très satisfaite de ce patron. Juste un bémol, je trouve que les finitions proposées pour l’ourlet ne sont pas idéales au vu de sa forme arrondie. J’ai fait comme préconisé à savoir un double rentré, et j’ai cousu le tout à la main. Ca va que ce tissu est très accommodant dans les arrondis mais pour la version robe je ferai une parementure d’ourlet.

Allez pour finir quelques photos de la maison de l’Europe.

Très bonne soirée

Nathalie

Comments

    1. Merci beaucoup!!! J’ai hâte de faire la version robe, cette fois avec des manches longues vu que l’été qui n’a jamais vraiment été, est reparti!!!
      J’ai adoré ce décor en bois recyclé. Il y a de très belles pièces comme des poignées, des tiroirs etc… C’est leur donner une nouvelle vie..

  1. Cela m’étonne que tu n’aies pas trouvé dans un Burda ce style de robe à pinces bretelles, tu as tellement l’habitude de modifier avec succès les patrons. Ceci dit cette tunique est jolie ainsi que le tissu.

    1. J’ai épluché mes burda mais je n’ai rien vu. Mais c’est sûr que cela doit exister quelque part, la mode étant un éternel recommencement!! Au bout du compte il n’y a pas eu tellement de modification sur le patron, juste remédier au caractère très ajusté à la taille. ça me réconcilie un peu avec les patrons indépendants!!
      Merci de ce gentil compliment!!!

  2. Jolene, Jolene, j’adore ta version, j’adore ce patron /* Mais y a pas ma taille ! & super ajustée comment dire … */ et j’adore la chanson ! /* Que je vais avoir en tête toute la journée ! */
    J’ai hâte de voir ta version longue !

    1. Merci Ysa!! oh oui c’est une superbe chanson mais j’avoue que j’adore la reprise par Susanna and the magical orchestra, elle est sublime: https://www.youtube.com/watch?v=_hfAh5DjMkM
      Moi aussi je vais l’avoir en tête toute la journée!! Le patron peut toujours se regrader, ce n’est pas très difficile, à partir de la plus grande taille et en regardant les écarts entre les différentes taille. C’est vrai qu’elle est très cintrée au niveau de la taille mais ça aussi c’est réglable!!
      J’en encore une « bidouille » à faire sur un patron en cours et ensuite je pense que je vais m’attaquer à la version robe, tant qu’il reste quelques rayons de soleil!!!

  3. La tunique est très jolie et te va très bien.
    L’imprimé du tissu est sympa.
    Comme toi, je déteste les patrons PDF et surtout ceux avec les marges de couture comprises (pour les mêmes raisons).
    Je n’oublie pas ma proposition de patron polo, mais en ce moment, j’ai l’impression de marcher, vivre au ralenti. Tout me prend un temps infini.
    Bon après midi.

    1. Merci beaucoup!!! La couture est une bonne thérapie de rééducation en tout cas ça m’a bien aidé. Mais c’est vrai que quand on recommence à marcher tout va plus lentement et prend beaucoup plus de temps!!! Courage ça va vite revenir et puis c’est bien de prendre son temps…

  4. Quelle aventure cette tunique Jolène ! Je suis impatiente de voir la version robe. En attendant tu es toute belle dans cette double gaze verte et blanche. Le tissu est frais et léger. Sur ce modèle j’avais tout de même un doute pour le côté froncé, mais finalement ça rend très bien. J’aime bien aussi le col claudine et les jolis boutons.

    1. Je trouve que les fronces ajoutent un plus indéniable au modèle. Je craignais un peu avec ce tissu un peu mou. Avec le lin ça va encore mieux marcher je pense.. Et pour le col je n’ai pas encore décidé pour la version robe.. Mais vu que les projets se bousculent et se télescopent, cette robe plutôt printanière va peut-être attendre un peu.. A voir si je suis motivée..

  5. Elle est très jolie cette tunique ! Mais comment te dire ? Toutes ces fronces dont tu parles, ça me donne des sueurs froides : j’aime pô les fronces. Mais bon, pour quelqu’un de motivé comme toi, finger in the noze et roule ma poule !
    Et tu as bien fait, elle est vraiment très jolie cette tunique (oui, je me répète !)

    1. Merci Nabel!! Je ne suis pas non plus une fana des fronces et je suis bien d’accord ça prend pas mal de temps. Non non, ce n’est pas toujours fingers in the noze!!!! Faut un peu batailler quand même.. Je craignais plus les boutonnières mais à force le « métier » finit pas rentrer un peu… Bon sur la version robe ça va en faire….

  6. Ce modèle Jolène est très joli et plein de possibilités mais les patrons en PDF, je déteste, ou alors je les télécharge en A0 et je commande l’impression. C’est un bon compromis de réaliser la 1ère toile d’un nouveau patron en tunique pour une robe. Je le fais chaque fois que possible. Cette version est bien réussie et te va très bien. Bravo pour ton travail et merci pour le partage.

  7. Merci beaucoup Anne-Marie. La prochaine fois j’envisagerai l’option A0 mais c’est toujours plus compliqué quand on vit en pleine campagne!! Je crois que la version robe va attendre le printemps prochain en tout cas..

Leave us a Message