Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Couture des poupettes Jupes

Jupe droite vintage

La jupe droite vintage que je voudrais vous montrer aujourd’hui est née de mon coup de coeur pour une jupe similaire portée par notre ancienne collègue Clare. Chaque fois qu’elle la portait, je tombais en arrêt devant elle et je l’examinais sous toutes les coutures (oh le jeu de mot). Alors, lorsque nous avons fait notre sortie dans la caverne alsacienne, il y a plusieurs mois et que j’ai trouvé ce coupon de satin de coton extensible, j’ai su que je l’aurais, ma jupe droite vintage à moi !

Bon, me direz-vous, je n’ai pas été très réactive côté réalisation. C’est vrai, mais c’était l’automne, puis l’hiver et le satin de coton n’était pas d’actualité. Mais maintenant que le soleil est revenu (enfin ces derniers jours on se croirait plutôt en automne à nouveau !), j’ai pris le taureau par les cornes.

Le patron de la jupe

La jupe droite vintage est réalisée à partir du patron de ma jupe de base, que j’ai utilisé à maintes reprises et tout récemment pour la jupe noire à incrustation plissée, que vous avez vue ici. Je l’ai simplement rallongée et légèrement évasée vers le bas. J’ai également ajouté une fente d’aisance pour faciliter la marche et la montée en voiture. La fente est placée à droite de la jupe, contrairement aux conventions, mais je me suis aperçue tardivement que je n’avais pas assez de marge de couture à gauche pour faire une fente correctement finie. Vous noterez que j’ai fait un ourlet avec des coins en onglet, grâce au tutoriel de Falbala que vous pourrez voir ici.

Les regrets

Je suis satisfaite du résultat d’ensemble, mais il y a tout de même un ou deux problèmes, liés une fois de plus au tissu élasthane. Comme à l’habitude je sais que le tissu risque de « pocher » au niveau de mon illustre postérieur. Ce genre de jupe n’est pas faite pour passer une journée assise devant l’ordinateur. Elle se déforme. Comme je voulais tellement avoir cette jupe-là, j’avais espéré qu’il se produirait un miracle. Peut-être que je devrais la doubler. J’y réfléchis.

Toujours à cause de l’élasthane, la jupe s’élargit au niveau de la taille (bon, me direz vous, ce n’est pas grave – c’est une jupe couscous ou cassoulet ou plutôt choucroute compatible…). J’ai bien posé un ruban de biais thermocollant, mais ce n’est pas suffisant. J’aurais dû entoiler la parementure et je vais le faire après coup, car la jupe manque de stabilité à la ceinture. Je craignais de me sentir serrée, mais je me rends compte que c’est nécessaire après tout.

Photos et futurs projets

Alors, pour vous éviter des photos de jupe froissée ou « pochée », ma chère Falbala a gentiment accepté de me faire des photos au petit matin (enfin vers 9h30) dans une atmosphère encore assez automnale. Pas de soleil en vue, donc pas besoin de plisser les yeux, ni de combattre les flaques d’ombre.

J’ai déterré une très vieille veste en lin couleur framboise écrasée, qui va plutôt bien avec la jupe. Mais il faudra compléter la garde-robe par un ou deux tee shirts coordonnés. J’ai aussi programmé une série d’autres jupettes pour cet été – jupes droites, évasées ou à volants (l’association tissu / forme est encore en cours dans ma tête).

Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Je vous souhaite une excellente semaine.

 

Grosses bises

Fanfreluche

 

 

 

14 Comment

  1. Elle est tellement jolie ta jupe, et petit coup de nostalgie, j’avais une robe dans un tissu similaire il y a quelques nombreuses années en arrière ….. j’ai beaucoup cette longueur, et je suis en train d’en terminer une dans le meme style. Par contre la mienne sera doublée pour éviter cette mensongère « poche postérieure » et pour la ceinture, je mets généralement du gros grain non extensible au lieu de la vliseline recommandé.
    J’ai aussi une envie de jupes pour cet été, mon mari me disait d’ailleurs qu’il les préférait aux pantalons ….

  2. Coucou !
    Elle est jolie ta jupe, toute simple et toute pimpante dans ce joli tissu.
    Je pense aussi qu’une doublure pourrait l’empêcher de pocher sur les fesses .
    Je note l’ourlet avec les coins en onglets. C’est comme ça que ma mère m’avait appris quand j’ai commencé à coudre. Mais je ne les fais plus depuis longtemps… j’avais dû oublié qu’on les faisait ainsi. Désormais je m’appliquerai et ferai d’aussi jolis coins que toi.

    1. Coucou Chatkikou. Je suis contente que ma jupette te plaise. Les coins en onglet sont quand même super propres, surtout pour des nappes ou des serviettes. C’est Falbala qui m’a appris à faire ça.

  3. Elle a l’air très confortable cette jolie jupe. Ton tissu me plaît beaucoup et j’y aurait bien vu également une petite veste (pas pour aller avec la jupe ça ferai un peu trop!)
    C’est sympa vos séance photos au boulot! Les collègues ne vous regardent pas bizarrement?

    1. Coucou Lilysews. Oui la jupe est vraiment confortable mais comme le conseille Mary Tainne, je vais la doubler pour mieux préserver sa forme. Il ne me reste malheureusement pas suffisamment de tissu pour faire un deuxième projet. A part peut-être pour Augustine, mais le dessin du tissu n’est pas top pour une petite fille. Pour ce qui est de nos collègues, ils commencent à avoir l’habitude de nos séances photo, défilés de mode et autres fantaisies. Ça les fait rire.

  4. Elle est super jolie et j’adore l’imprimé !!
    Je confirme que doublée, elle sera + stable, et pour la ceinture, le fait de faire la parmenture dans un tissu non élastique permet d’éviter la déformation.

    1. Merci beaucoup Terpsi. Oui cet imprimé m’a fait craquer. Dommage qu’il n’y en ait pas eu plus. C’était juste un reste. Sinon, je me serais bien cousu une robe. En tout cas merci à toutes de vos bons conseils. Je vais faire comme vous dites. Une doublure et une parementure stabilisée et vogue la galère !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *