Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Couture des loustics Couture des poupettes Les petits loustics Robes

La garde robe de la princesse # 1

Oma Fanfreluche avait acheté, à Sainte Marie Aux Mines, deux coupons de popeline ravissants destinés à étoffer la garde robe de la princesse Augustine. Dès que j’ai vu les jolis imprimés, je me suis représenté des petites robes froncées dans lesquelles la princesse serait particulièrement mignonne.

Le modèle est celui du livre « Intemporels pour bébé » d’Astrid Le Provost. C’est une petite robe simple et facile à réaliser, d’autant que je me suis laissée guider par le tutoriel très clair de MarieC Couture, pour doubler le haut de la robe. Sur les conseils de la Prof qui l’avait déjà testée, je n’ai pas doublé le bas de la robe, mais plutôt réalisé un bloomer assorti, lui aussi tiré du livre d’Astrid Le Provost.

J’ai fermé la robe par une rangée de boutons pression noirs, qui vont bien avec les motifs de la robe et j’ai ajouté deux petits boutons décoratifs en nacre noire au niveau des bretelles de la robe (les boutons ont également été achetés à Sainte Marie aux Mines – chez DG Prod).

Maintenant que la robe est finie, j’ai un doute quant aux boutons pression, car je me suis aperçue que les quatre épaisseurs de plastique qui composent ces pressions et qui se superposent forment une sur-épaisseur très dure dans le dos. Je ne sais pas si ce sera très confortable pour le bébé à l’usage. Si besoin, il faudra que je les remplace par un autre mode de fermeture.

Pour l’instant, Augustine est encore trop petite pour porter la robe, mais j’espère que d’ici les grandes chaleurs, elle lui ira bien.

Quelques photos :

Et voici le bloomer, puis les deux éléments présentés ensemble :

Pour le bloomer, j’ai tout de même eu une réelle galère pour la finition au niveau des jambes. J’ai utilisé un cordon élastique fin en pensant bien faire, mais j’ai eu un mal fou à fermer le cercle de l’élastique. Du coup, la finition n’est pas belle du tout.

Bon ! Disons que ce bloomer est un prototype et que la prochaine fois je ferai une coulisse plus large comme à la taille. Je passerai un élastique lui aussi plus large et donc bien plus facile à bloquer.

Et voilà. Il me reste encore un joli coupon de cotonnade à utiliser. Ce sera le sujet d’un prochain article.

Edito

La robe portée par la princesse Augustine.

A bientôt.

Fanfreluche

8 Comment

  1. je veux la même, en kaki bien sûr!! elle est tout simplement à bouffer cette petite robe sans parler du bloomer… et les finitions sont parfaites!! du moins celles de la robe je n’ai pas eu en main le bloomer..

  2. Très joli petit ensemble. Elle sera mignonnette la princesse habillée ainsi. Pour les finitions du bloomer, ma foi, personne n’y fera attention et un bébé ça pousse vite .
    Bon

  3. Que dire sinon que cette princesse va devenir la it’girl de Strasbourg!!!! Elle sera à croquer dans ce joli ensemble!!! Vivement l’été!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *