La robe bohème vert émeraude

Je lis souvent des articles de blogs qui commencent par : « Incroyable, cela fait X mois que je ne suis pas passée par ici ! Et pourtant ce n’est pas faute d’avoir cousu. Mais Instagram etc… » Ben non, je ne publie pas sur Instagram, mais oui, j’ai cousu. Pas énormément, c’est vrai, mais tout de même, j’ai des choses à vous montrer. En fait, j’ai l’impression que le télétravail a eu raison de ma motivation et que je suis un peu à sec quand il s’agit de rédiger des articles. De plus, les shootings photo se sont fait rares. Alors, aujourd’hui, j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai essayé de déterrer mes souvenirs, pour vous montrer cette robe bohème en crêpe vert émeraude.

Cette robe a été commencée il y a plus d’un an. Elle aurait dû être terminée pour Noël 2019, mais les choses n’ont pas avancé aussi vite que je le pensais. Puis le premier confinement est venu enrayer le processus des cours de couture, suivi de la belle saison qui ne m’a pas encouragée à reprendre le projet. Quand j’ai décidé que le moment était venu de la terminer, rebelote pour le confinement et en avant pour le couvre-feu. Bref, il a été difficile de trouver des créneaux pour les cours de couture, étant donné que j’habite à une certaine distance de la mercerie du Fil’ Amant.

En définitive, la robe bohème n’a été terminée que pour Noël 2020 ! Et les photos ont été faites il y a 2 ou 3 semaines seulement.

La robe bohème vert émeraude – tissu et patron

Parlons un peu de la genèse du projet. L’histoire a commencé avec ce crêpe vert émeraude que j’ai déterré dans la caverne alsacienne et qui a passé plus d’un an dans mes tiroirs avant de revoir la lumière du jour. Dès sa découverte, j’avais en tête la réalisation d’une petite robe fluide avec un empiècement et des manches en dentelle. C’est chez Pretty Mercerie que j’ai trouvé la dentelle verte qui me semblait convenir – là aussi, il y a un bail. Je l’ai achetée au culot, sans savoir si le coloris allait effectivement s’harmoniser avec mon crêpe. En effet, les écrans d’ordinateurs ne permettent pas toujours d’identifier la bonne nuance des coloris.

Eh bien, à réception, oh joie, c’était parfait. Cette dentelle est d’une très belle qualité. Elle a juste ce qu’il faut de tenue et permet une découpe en festons. Bref, j’étais ravie. Elle est allée rejoindre son ami le crêpe dans mon tiroir en attendant des jours meilleurs…

Mais quand j’ai une idée en tête, elle finit toujours par resurgir. Donc, un jour j’ai débarqué au cours de couture avec mon crêpe vert et ma dentelle sous le bras, complété par une bonne longueur de biais de satin de même couleur et une bobine de fil assorti. Marie m’a proposé de réaliser ce modèle Burda 106 du magazine 12/2019, a priori plutôt simple à coudre, avec ce joli plastron à plis religieuse. Bref, tous les voyants étaient au VERT !

dessin technique de la robe bohème

La robe bohème vert émeraude – détails de la réalisation

Le plastron

Qui dit plastron à plis, dit exit l’empiècement en dentelle. Nous avons alors réfléchi à la possibilité d’ajouter un col rond en dentelle, mais nous avons finalement décidé de n’utiliser la dentelle que pour les manches.

La réalisation du plastron a pris un temps… certain. Faire des plis religieuses dans du crêpe bien fluide n’est pas ce qu’il y a de plus facile. Mais j’ai pris le temps qu’il fallait. J’ai posé des bâtis tailleur, j’ai bâti les plis, je les ai cousus, puis surpiqués. Et les efforts ont payé. Les plis sont réguliers et bien droits. A la réflexion, c’est sans doute pour cette raison que la robe n’a pas été terminée pour Noël 2019.

Les manches

Le deuxième point technique fut la réalisation des manches. Je les ai bâties pour faire un essayage et il a fallu les reprendre assez fortement en largeur. Puis, j’ai gansé la couture des manches avec le biais en satin vert, d’une part pour consolider la couture et d’autre part pour assurer une belle finition. Je n’ai pas gansé l’emmanchure, mais, suivant les conseils de Marie, j’ai surjeté le pourtour de l’emmanchure avec un point assez serré. Le résultat est parfait. Cela crée un sorte de point de bourdon et du coup, la dentelle ne grattouille pas sur la peau.

Le dos de la robe : volant et goutte

Pour finir, nous avons un peu galéré pour équilibrer la longueur de la robe et la hauteur du volant posé au dos de la robe.

Franchement, ce volant n’apporte pas grand chose, car il ne « volante » pas autant que j’aurais voulu. J’aurais aussi bien pu coudre le dos de la robe d’un seul tenant. Mais voilà, les pièces étaient coupées et je n’avais plus de quoi recouper quoi que ce soit, à part la parementure d’encolure.

La dernière étape fut la réalisation de la bande de fermeture pour la goutte au milieu dos. Pour celle-ci j’ai triché. La bande est bien plus large que ce qu’elle aurait dû être. Du coup, j’ai posé une petite pression pour fermer la goutte et Marie m’a trouvé un adorable bouton vintage en verre vert ! Décidément !

La robe bohème vert émeraude – épilogue

Cette robe n’a de bohème que le plastron et le volant. Et encore, le volant ne froufroute pas suffisamment. Le crêpe vert et la dentelle des manches lui donnent un style plus chic que bohème. Vous ne trouvez pas ?

Mais j’aime bien le rendu et en plus elle est très confortable. Elle flotte et virevolte. Et j’ai pu tranquillement profiter de la dinde et du foie gras.

ici on voit les festons au bas des manches

Grosses bises et à bientôt.

Fanfreluche

Comments

    1. Merci Solène. Tu as raison. Quand on s’est décarcassé pendant des mois sur un projet, il mérite bien de voir la lumière du jour le plus souvent possible. Il faut que je trouve des « occasions ». Les sorties au restaurant ou au théâtre sont plus le moment proscrites, mais je la mettrai pour des dîners aux chandelles à la maison !

  1. Elle est très élégante ta robe dans ce joli crêpe vert. J’ai cousu pratiquement le même modèle du livre japonais Tuniques, robes etc, à manches courtes, et je la ressorts tous les étés avec bonheur tellement elle est confortable!

    1. Merci beaucoup Jalyla. Tu me donnes des idées pour une robe d’été avec ce même patron, peut-être dans un lin bien fluide. Maintenant que j’ai compris comment faire les plis religieuse !

  2. Très jolie robe très stylée. J’aime beaucoup ces robes avec manches en dentelle. J’en avais cousu une pour Noël il y a quelques années mais beaucoup plus simple au niveau du corps.
    Pas facile de garder ses repères en ces temps de pandémie.
    Bon weekend

    1. Merci beaucoup Armelle. C’est en essayant de rassembler mes souvenirs pour rédiger cet article que je me suis aperçue du temps qui a passé. J’avais totalement perdu mes repères. Ces confinements successifs et les autres contraintes que nous subissons ont découpé l’année en « tranches », dont certaines se sont transformées pour moi en failles spatio-temporelles. Cela dit, la robe est terminée et je me réjouis d’avoir pu la porter à Noël pour une fête en famille très restreinte. J’aime beaucoup les manches en dentelle un peu ajustées et la couleur verte intense du crêpe, à laquelle les photos ne rendent vraiment pas justice. Ta robe ajustée avec manches en dentelle doit elle aussi être très classe.

  3. Ah la la ça manque de photos un peu techniques. Vivement qu’on reprenne nos séances shooting. Cette petite robe est ravissante bien confortable (choucroute ou couscous compatible)!! Et au moins tu as réussi à surmonter toutes les difficultés malgré les changements de plans successifs.. Bravo! !

    1. Coucou Falbala ! Ah oui ! Ce shooting manque un peu de technicité et de précision. C’était plus pour que Marie garde une trace de ce projet pour ses propres archives. Il aurait fallu que je fasse quelques gros plans, mais la robe a été lavée et il aurait fallu que je la repasse pour faire d’autres photos. Bref ! La flemme ! Et puis il fallait bien un peu alimenter le blog avant que nos fidèles lectrices / lecteurs (?) ne se lassent.
      Cela dit, les prochains articles seront mieux illustrés, maintenant que tu es revenue dans le game.

    1. Merci Ysa. Oui, tu as vu ça ? Nos robes sont dignes d’une série de Netflix ! Euh… pas tout à fait quand même. En tout cas, celle-ci a été un projet au long cours. Une longue maturation, puis une encore plus longue phase de gestation et finalement, une naissance assez en douceur. Tadaa !

  4. Elle n’est pas bohème cette robe mais elle est assurément très chic. Ce style te va à merveille je trouve !
    Quelle patience tu as eu de bâtir à la main tous ces plis sur la plastron, mais tu as bien fait car le résultat est nickel !

    1. Merci beaucoup Happy Family. Le bâti tailleur est un travail de patience, mais notre professeur actuel privilégie ces techniques traditionnelles et je dois dire que j’y prends goût. En général je mène ce genre de projet de précision en parallèle avec des cousettes plus faciles et rapides.

  5. Cette robe est magnifique. Elle a mis du temps à être finie mais le résultat est concluant. Très classe. Les plis sur le plastron ajoutent une touche raffinée. Bravo.

    1. Merci Anne-Marie. Le plastron et les plis religieuse sont une première pour moi, mais je suis ravie du résultat. Je suis particulièrement contente d’avoir mené à terme un projet qui a longtemps mijoté dans ma tête.

  6. Très très classe cette robe ! L’association de la dentelle et du crêpe est très jolie.
    Et alors, quel courage pour ces plis du plastron ! Jamais je ne m’embarquerai dans cette galère ! Mais toi, tu as assuré.

    1. Merci Annabelle. Le plastron avait effectivement un potentiel de galère, mais avec les conseils avisés de Marie et une bonne dose de patience, ça s’est bien passé. Je crois que c’est la première robe « classe » que je couds et que je réussis. Et j’ai pris ma revanche sur le crêpe. Donc, c’est tout bon.

  7. J’aime beaucoup les manches en dentelle. J’avais fait une robe à ma grande et une tunique à ma petite avec des manches en dentelle ♥ Et je te félicite pour les plis religieuse sur le crêpe !!! Je me suis dès le début que tu avais dû en baver ! Alors bravo !

    1. Merci Stéphanie. Il est vrai que les manches ajoutent juste l’effet waouh qu’il faut. Sans cela la robe serait un peu terne. La dentelle c’est la vie !

  8. Classe et raffinée ! Belle association crêpe-dentelle (oups on se croirait dans une recettes de dessert ..). ça valait le coup de prendre le temps : elle est magnifique

    1. Merci mamiedo. Crêpe dentelle ah oui, je m’en régalerais bien ! En tout cas, je suis contente de cette association. La dentelle relève bien la robe. Et c’est elle qui donne le côté classe. Teaser: la prochaine robe sera plus vintage.

  9. Oh la la mais quel courage, des plis religieuses sur du crepe! Je suis bluffée par ta technique! Je crois que j’aurais triché en amidonnant ou avec du fabulon! En tout cas ta robe est splendide. Elle te va très bien et tu as vraiment eu de la chance de trouver une dentelle parfaitement assortie. J’adore son côté très chic!

    1. Oh merci Leslie ! Je suis ravie de te lire. J’espère que tu vas bien. Ce projet a pris du temps, mais en avançant par étapes, ça n’a pas été trop difficile. Et finalement le résultat est satisfaisant. Donc c’est tout bon.

  10. Je pense que tout le monde aspire à un retour à la vie « d’avant ». La motivation manque à beaucoup.
    Ta robe est superbe et je la trouve classe avec ses manches en dentelle. Bravo pour cette jolie réalisation.
    Je ne sais pas pourquoi les notifications de vos messages passent parmi les dossiers indésirables. Je n’ai pas toujours le réflexe d’aller voir dans ce dossier, d’où le retard pour mon commentaire.

    1. Merci anaey. Tes gentils commentaires sont toujours les bienvenus. Il n’y a pas de retard qui tienne ! Je ne sais pas pourquoi nos notifications se cachent dans les spams. Peut-être que ton ordinateur n’aime pas les piqueuses ! 😉

  11. j’aime bien lire les histoires de couture, une belle réussite, fruit d’une belle application (ces plis religieuses, waou!)…

  12. Cette robe d’un si beau vert est vraiment superbe !! Quel travail méticuleux que de faire des plis sur le plastron dans cette matière si difficile à marquer au fer je trouve. Elle te va à merveille, ma petite dernière qui adore les robes avec manches en dentelle serait fan en la voyant. Et je serai bonne pour lui coudre une robe similaire car le vert est aussi sa couleur de prédilection, hihihi.

  13. Oh ! Attention ! Ne lui montre pas ! Il me reste de la dentelle verte au cas où tu serais intéressée. En revanche il n’y a plus de crêpe vert. En tout cas, merci de ton gentil commentaire.

  14. Mais , j’étais persuadée d’avoir mis un mot sur cette robe, les mystères d’internet…Bravo pour les plis religieuses, c’est déjà pas facile dans un tissus un peu raide, mais dans un tissu un peu fuyant …. c’est bon de revenir aux fils tailleurs pour réussir se style de fantaisie. J’ aime beaucoup le vert et le rouge alors…. mais ce n’est pas une robe bohème, plutôt une robe très chic, et on finira bien par terrasser cette saloperie, alors tu pourras en profiter pour de jolies sorties …..

    1. Chère Isabelle, si tu savais comme j’aimerais à nouveau pouvoir organiser des fêtes et porter les jolies tenues ! J’espérais vraiment pouvoir me rendre à Poitiers pour voir mon petit-fils à la fin du mois d’avril, mais il semble qu’une fois de plus ce projet tombe à l’eau. Voilà. Donc, pour me remonter le moral, je couds des petites choses pour les uns/unes et les autres.
      S’agissant de la robe, oui clairement, ce n’est plus une robe bohème. Mais cousue dans un tissu un peu plus psychédélique, ça peut le faire. Les plis religieuse m’inquiétaient un peu, mais finalement ils sont passés crème… Je te souhaite un beau week-end de Pâques.

  15. Et oui, nous sommes cantonnés à des projets à court terme, voire à très court terme. C ‘est difficile d’être privée de ses enfants… mais je suis allée voir Judith en mars, elle évolue bien, même si ça reste un petit moineau.

Leave us a Message