Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Couture des poupettes Robes

La robe de Fanfreluche – Aboutissement du projet mariage # 2

Voici enfin la robe de Fanfreluche, aboutissement du looong projet mariage # 2.

Quand je vous ai montré la robe moulée et montée sur épingles (aïe !) dans le précédent article, je savais bien qu’il restait une foule de finitions à faire. Malgré tout, je ne pouvais pas m’imaginer à quel point il faudrait encore y revenir, modifier, essayer et remodifier. Mais c’est le prix de la réussite et l’enjeu est suffisamment important.

Ceci dit, prenons les choses dans l’ordre. D’ailleurs, pour rendre cela un peu moins rébarbatif, je vous propose des photos des différentes étapes techniques.

Finitions de la robe

Surpiqûre de l’empiècement latéral

Les plis du drapé ont été juste surpiqués – méthode simple et efficace qui permet de tout maintenir en place et de mieux gérer, sur l’envers du tissu, les multiples épaisseurs créées par les plis du drapé. Vous verrez peut-être les petits fils de bâti bleu, qui ont été posés par la Prof. Ils sont là pour maintenir en place les plis du drapé pendant les multiples manipulations et essayages de la robe. Je les retirerai évidemment une fois la robe terminée.

Parementure de la fente

La fente ouverte sur le devant de la robe a été finie à l’aide d’une parementure cousue sur l’endroit, puis rabattue sur l’envers et surpiquée. De cette façon c’est propre et solide.

Montage de la fermeture glissière invisible

La fermeture glissière invisible a été posée dans la couture latérale droite pour ne pas compliquer encore la tâche du côté du drapé ! Première étape, tracer la ligne repère où s’arrêteront les dents de la fermeture, puis épingler la fermeture en exerçant une légère tension sur le ruban (ceci évite que la fermeture gondole). Ensuite, soit on bâtit, soit on pique en direct, avec le pied presseur spécial fermeture glissière invisible. Avec ce pied spécial, l’exercice est une promenade de santé. Vous noterez, sur la dernière photo, que j’ai quand même bien regardé la Prof qui m’a commencé la couture. Mais, c’est promis, c’est moi qui ait terminé.

Tadaaam ! Ma fermeture est parfaitement invisible !

Construction de la parementure devant et dos

Pour la finition de l’encolure et des emmanchures, nous avons choisi de dessiner une seule parementure par pièce (une pour le devant et une pour le dos).  J’ai coupé les deux pièces dans le même tissu que la robe (à la one again en posant les pièces du devant et du dos sur le tissu et en découpant autour) et entoilé avec un thermocollant très fin.

En partant de cette base, la Prof a coupé les deux parementures à la forme voulue. Puis, j’ai fermé les coutures au niveau de l’encolure et de l’emmanchure, en ménageant une ouverture d’environ 5 cm en haut des bretelles afin de pouvoir retourner les parementures.

Dernières (?) retouches

Dos et épaules

Une fois que tout cela était terminé, nous avons fait une nouvelle séance d’essayage et il s’est avéré que pour donner une plus jolie ligne au dos, il fallait reprendre au niveau des épaules. Patience…

Voici le résultat:

Emmanchures

MAIS, quand on reprend les épaules, ont modifie les emmanchures !!! Et c’est reparti pour plus de retouches ! Les emmanchures ont été considérablement élargies, car il faut quand même se sentir à l’aise aux entournures, n’est-ce-pas ?

Les bretelles

Cette fois je crois qu’on y est. J’ai fermé la couture extérieure des bretelles à la machine, puis j’ai cousu l’intérieur à la main. Je vous montre une petite photo du miracle qui se produit quand on a bien posé ses lignes de couture partout : on fait un petit pliage incroyable puis, pour vérification, on plante une épingle sur la ligne de couture d’épaule (intérieur de la bretelle) et on tombe pile poil sur la couture de la face extérieure de la bretelle ! Tout s’emboîte comme par magie.

Et voilà, le tour est joué. La robe de Fanfreluche est quasi finie. Il ne reste que l’ourlet à faire, mais je n’ai pas encore acheté mes chaussures.

Sondage

Alors, chères lectrices / chers lecteurs, j’organise un petit sondage : avez-vous des suggestions quant aux chaussures idéales pour cette robe ? Couleur, forme etc… en sachant toutefois que je ne peux pas porter de talons hauts (7 cm grand maximum).

Alors, qu’en pensez-vous ? Je serais ravie de recueillir vos idées.

En attendant, je vous la montre avec les escarpins couleur nude que je portais au mariage de notre fille. C’est très neutre, mais un peu trop fade peut-être…

Je vous souhaite un bon week-end de Fête nationale et un excellent dimanche sportif.

A bientôt

Fanfreluche

33 Comment

    1. Merci rosephi. Je trouve finalement que c’est une robe qui me correspond. Moi qui adore les vêtements colorés et les motifs fleuris, elle me donne pleine satisfaction. En revanche, c’est la première fois que je me risque à porter une robe longue. Mais il faut que j’arrête de me poser des questions et plutôt que je profite du moment.
      Les chaussures rouges sont une bonne option. Reste à trouver cela dans notre trou de province !

  1. Que de travail accompli pour parvenir à un si joli résultat.. Je pense que le plus simple est de prendre la robe pour trouver des chaussures d’une couleur s’approchant des fleurs rouge / fuchsia. Je resterais aussi sur la teinte soutenue de ces fleurs sinon ça risque d’être trop fade..

  2. Que tu es belle dans cette robe. Et quelles précisions dans ce travail. Bravo à toi et à la Prof, vous faites un sacré boulot. Pour les chaussures je dirais aussi, emporte ta robe pour le choix, perso je prendrais des chaussures à talon évidemment, mais ouvertes. …bises

    1. Merci beaucoup Mary Tainne. Le travail a finalement payé, je suis très contente. Les vêtements cousus sur mesure sont une forme de luxe que nous pouvons nous offrir grâce à nos efforts et en plus on se fait plaisir. C’est gagnant/gagnant.

  3. Bravo pour cette robe à la hauteur de l’enjeu!!! J’opterai pour une jolie paire de chaussures ouvertes dans les tons
    du coeur des fleurs. Un petit coup de vernis assorti et le tour est joué!

    1. Le vernis sera posé, c’est sûr. Il sera plus facile à trouver que les chaussures. Le rouge des fleurs est un peu couleur framboise… difficile à identifier sur l’écran de l’ordinateur. Heureusement que les retours sont gratuits.

    1. Merci d’être passée par ici. Il est vrai que le fait d’alimenter un blog à deux offre une vraie émulation. Mais en même temps, quand l’une est en panne d’inspiration, c’est l’autre qui prend le relais. Et parfois on fait des articles à 4 mains. Attention article « atelier pantalon » en préparation…

    1. Merci beaucoup Armelle. J’ai finalement commandé deux paires de chaussures sur Internet, l’une des escarpins ouverts avec un talon un peu fin et l’autre des sandales avec un talon carré. J’ai aussi commandé une pochette. J’aurai tout cela la semaine prochaine et je testerai.

  4. You look super chic in your lovely dress Francinette. Fantastic job. I agree with the other comments that a deeper colour for the shoes would be more striking. But you could also go with white shoes and accesories, shawl, hat, bag!? I know you will find the right balance because you always coordinate well. Biig hug. Mel

  5. Thank you very much Melinda. You are not the first one to mention a shawl or something to cover my shoulders and even a hat !! Hum… in view of the difficulty to find shoes, I don’t know if I’ll have enough energy to look for a hat. We’ll see. May be a smart headband?

  6. Quelle belle robe ! Ce fut un long travail, mais le résultat est au rendez vous. Pour les chaussures, je verrais plutôt des chaussures à brides, avec un talon et de couleur vive, mais surtout confortables pour que tu puisses bien profiter de cette belle journée sans avoir mal aux pieds. Bravo pour ton travail.

    1. Merci beaucoup Anne Marie. Alors ça y est, les chaussures rouges sont arrivées et je les valide, ainsi que la pochette. Par contre, je retourne les sandales roses, qui sont malheureusement trop étroites pour mes petits petons !! 🙂

    1. Merci, merci Cyqlaf’! Mais tu as fait un bon tour sur notre site, dis donc ! ça fait bien plaisir. Et je suis contente de mes chaussures rouges. Je vais faire une photo et la poster pour vous montrer. A+

    1. Coucou Mireille. Ton message me fait bien plaisir. Les chaussures sont achetées et elles vont parfaitement. J’ai aussi une petite pochette à paillettes avec un pompon rouge ! Décidément, je ne fais pas dans la discrétion. Mais voilà, on ne se change pas, n’est-ce-pas ? Il faut que je fasse une photo pour vous montrer. Il me faut aussi une veste ou un boléro ou un truc comme ça pour le cas où la météo ne serait pas au top ! A voir… Bises

  7. J’arrive là par le biais du blog d’Anne Marie et je tombe sur cette magnifique robe pour une belle journée pleine d’émotions !
    Et pourquoi pas un chapeau, c’est l’occasion, non ?

  8. Bonjour Margueritte. Merci de ta visite sur notre site. J’avoue être restée scotchée devant un magasin de chapeaux l’autre jour en ville, mais je regardais plutôt les « petits bibis », genre serre-tête avec une jolie décoration… J’ai fortement tiqué en voyant qu’ils vendaient cela à 85€. Ok, c’est du fait main et tout et tout, mais quand même… Bon je réfléchis encore. A bientôt.

    1. C’est la pleine saison pour les chapeaux, on en trouve un peu partout (dans les grandes surfaces par ex) et même sur les marchés J’en ai essayé de ravissants et très colorés l’autre jour, au marché de ma petite ville … mais chez moi pas de mariage prévu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *