Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Couture des loustics Les petits loustics Robes

La saison des ananas – Garde-robe d’Augustine # 7

Vous avez bien dû le remarquer, ici c’est la saison des ananas. J’en ai fait une très belle récolte au Marché des Hollandais, ce printemps à Strasbourg. Depuis, ils ont été stockés au frais et au sec, dans ma boîte à tissu. Ils y ont gentiment et calmement mûri jusqu’au week-end dernier, quand je les ai finalement cueillis et consommés.

Je les ai accommodés nature, sans sucre, ni noix de coco (désolée Falbala – pas de salade de fruits), et je les ai joliment emballés dans une popeline de coton douce et légère. Puis je les ai offerts à la princesse aux ananas, j’ai nommé la petite Augustine.

Inspiration pour la saison des ananas

C’est une petite robe que j’ai vue sur internet – sur le site Esprit, je crois – qui m’a inspirée. Le modèle d’origine était plutôt une robe d’automne-hiver, en tissu sweat qui avait l’air assez épais.

Ce qui m’a beaucoup plus, c’est la façon dont la robe ressemble à un deux-pièces. On dirait vraiment un petit pull et la jupette assortie.

La robe revue façon Fanfreluche

Pour réaliser la robe, j’ai utilisé le même patron que celui utilisé pour le tee shirt que je vous ai montré ici. Il a suffit de le rallonger un peu et d’évaser légèrement les côtés. J’ai prévu une marge de couture de 3 cm pour l’ourlet du bas, afin de pouvoir le replier et fixer la jupe en popeline à l’intérieur, en laissant le bas de l’ourlet libre (je ne sais pas si mes explications sont très claires, mais en tout cas les images sont plus explicites). On voit ici que la jupe est fixée au niveau de la double couture.

Les manches sont courtes, puisque c’est une robe d’été et j’ai posé une bande de jersey pour finir l’encolure.

La petite jupe est une bande de popeline de 31 cm de haut, froncée à la longueur de l’ourlet. Je l’ai fixée à la surjeteuse, directement sur le bord de la marge de couture de l’ourlet. Ensuite j’ai replié l’ourlet et je l’ai fini à la recouvreuse par une couture à deux aiguilles.

C’est un plan facile et efficace ; juste ce qu’il me fallait pour reposer un peu mon esprit des finitions de ma robe de mariage.

Essayage

Certes, la robe est un peu grande, mais Augustine l’a portée samedi dernier, alors qu’il faisait très chaud et je crois qu’elle s’est sentie très à l’aise.

Et c’est la robe parfaite pour faire du tricycle !!

J’adore coudre de petits vêtements à la princesse aux ananas et d’autres projets suivront.

D’ici là, portez vous bien.

Fanfreluche.

16 Comment

  1. Merci Rosephi. Oui elle pousse comme un champignon. En revanche, il y a peu de risque de la voir grossir, parce qu’elle est sans arrêt en mouvement. Quelle belle découverte d’être grand-mère !

  2. Elle est adorable ta princesses aux nananas . Mais tu as fait une presque copie de la robe La Parisienne de Louis Antoinette pour ta poupette,….. j’aime bien l’association des 2 tissus, et avec si peu de ‘centimetrage » tu peux faire encore et encore plein de cousettes pour ta petite salade de fruits ….. Ah sacré Bourvil

    1. Hello Mary Tainne. Oh oui, elle est mignonne la princesse aux ananas.
      Merci pour la comparaison avec la robe La Parisienne, c’est flatteur, mais mon petit modèle est quand même loin du compte. J’avais trouvé dans un magazine de couture (je ne me souviens plus lequel), un patron pour une robe similaire et il prévoyait de doubler le haut et de fixer la jupe à la doublure. C’est ça le principe de La Parisienne, n’est-ce-pas? En tout cas j’ai craint qu’une double épaisseur de tissu soit trop pour une petite robe d’été légère. Et la technique utilisée fonctionne aussi – de toute façon, la robe durera ce qu’elle durera… A plus.

  3. Qu’est-ce que c’est joli ! On voit que Mamie est heureuse ! Je n’ose pas me lancer pour les petits. C’est trop minutieux pour moi. Et puis, moins d’inspiration car je n’ai que des petits garnements !
    Bonne semaine à toi

    1. Merci beaucoup Armelle. Ah oui, c’est quand même plus drôle de coudre des petites robes avec des jolies fantaisies. Je pense d’ailleurs que c’est effectivement difficile de coudre des projets garçon en taille mini. J’ai l’impression qu’il y a davantage de points techniques à prendre en compte – comme pour une chemisette, un short etc… Pas grave Armelle, fais-toi plaisir en cousant de belles choses pour toi.
      Bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *