Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Couture des loustics Les grands loustics

Le sweat shirt du webmaster – ça change des tartes !

Quand Les Serial Piqueuses ont décidé de créer leur site, mon gendre a tout de suite proposé de le concevoir et d’en assurer le suivi technique. Il a répondu à nos demandes répétées et parfois fantaisistes et, tout récemment, pour fêter le deuxième anniversaire du site, il nous a proposé un relooking complet. Et tout cela en échange de quoi ? Des clopinettes ? Des cacahuètes ? Pas du tout. Notre webmaster a accepté d’être payé en nature, c’est-à-dire en tarte aux quetsches ou au fromage blanc, ses deux desserts favoris – une tarte aux pommes peut éventuellement faire l’affaire, pour dépanner.

Cela dit, après deux années de bons et loyaux services, nous avons pensé « qu’il le valait bien » et qu’il faudrait lui coudre un vêtement sport et confort comme il les aime. Ben oui c’est quand même le pompon de gérer le site de deux couturières amateur et de ne pas avoir le moindre vêtement sur mesure à lui !

Le sweat shirt du webmaster – les étapes de la réalisation

Falbala a déterré un beau molleton gris bleu lors de notre virée dans la grotte aux tissus et Fanfreluche s’est chargée de la réalisation du projet.

Le patron est fait maison c’est-à-dire qu’il s’agit d’une copie d’un blouson sweat que l’intéressé nous a confié. De cette manière nous n’avons pas eu besoin de le déranger pour les essayages.

Le patron une fois tracé, la couture fut plutôt facile. Les formes sont simples et la surjeteuse fait du bon travail. Nous avons décidé de personnaliser le sweat en plaçant une inscription sur le dos, à l’aide de lettres thermocollantes achetées dans l’e-boutique de Malicieuse. Je les ai thermocollées puis cousues à la machine avec du monofil (fil plastique lavable et repassable).

Jusque là tout allait bien. Les lettres font vraiment l’effet escompté.

Les inévitables screugneugneus

La réelle difficulté a été la réalisation du col « camionneur » que nous avons décidé d’ajouter à ce sweat et qui ne faisait pas partie du modèle d’origine. Outre la difficulté de coudre de beaux angles au bas du col (j’ai recommencé deux fois), le premier essai n’a pas été concluant (ci-dessous en image). A plat, le col semblait pas mal du tout, mais aussitôt que je l’ai enfilé sur Fanfreluche, je me suis aperçue qu’il était beaucoup trop étroit et tirait sur l’avant du sweat.

Il a fallu revoir notre copie avec l’aide de la Prof et élargir le col en ajoutant une bande de bord côte au milieu dos et en ouvrant en plus deux fentes à l’arrière du col pour qu’il se pose bien. J’espère que ce col hybride trouvera néanmoins grâce au yeux de notre webmaster.

L’essayage du col camionneur hybride a donné lieu à une bonne partie de rigolade (à son habitude Falbala a shooté et ne nous a pas ratées).

Dernières finitions et épilogue

J’ai remplacé le bord côte (il ne m’en restait plus assez) par une bande coupée dans le même molleton que le sweat. Le montage des bandes à l’ourlet et au bas des manches s’est déroulé sans encombre.

Le sweat du webmaster est lavé, repassé et attend d’être livré à son propriétaire. J’ai un peu le coeur qui bat et les mains moites, car il ne l’a jamais essayé. J’espère qu’il lui ira. M. Fanfreluche l’a essayé et la carrure est bonne (les pulls qui vont à l’un vont en général à l’autre), donc ça devrait passer.

Et voilà après livraison. La carrure est parfaite mais le sweat est un peu juste en longueur. C’est surtout le dos qui est un peu trop court. Dommage. Mais au moins j’ai à présent un patron que je peux réutiliser à l’envi.

À bientôt pour de nouvelles aventures.

Fanfreluche

9 Comment

  1. Tout travail, même au noir, mérite salaire …… bravo pour cette réalisation pas si facile finalement pour ajuster ce col camionneur, mais tu t’en es sortie haut la main avec l’assistance de la Prof et de la Photographe. une sacrée équipe

  2. C’est réussi, et c’est bien d’avoir un patron prêt pour une prochaine fois! J’ai jamais trop cousu de maille, à part des teeshirts pour mes grands gars il y a un bon moment…. Ca me donne envie d’en refaire!
    Bonne semaine (ici sous un déluge!)
    Michèle

    1. Ici aussi il a plu à fond ce matin. Maintenant ça s’est un peu calmé. Coudre de la maille c’est finalement assez facile avec la surjeteuse. En plus comme ça s’étire, ça pardonne certaines erreurs. Mais là je ne sais pas trop ce qui s’est passé. Je me demande si le sweat n’aurait pas rétréci un peu au dernier lavage. Pourtant le tissu avait été prélavé. Mystère…

  3. Voilà donc le sweat fini!!!! Il est superbe, couleur, modèle et design des lettres….. le col est original et, au final, le plus important est que le destinataire soit content… Bon, ça n’est pas comestible mais ça semble lui convenir tout de même!

    1. Haha. Merci Marie Pierre. Non il n’est pas comestible, mais nous nous sommes bien amusées à le réaliser et nous avons en même temps appris de nouvelles techniques. À bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *