Nevers – retour aux sources

Je vous présente notre escapade à Nevers, synonyme, dans notre famille et en particulier pour Monsieur Fanfreluche, de retour aux sources.

Nous avons profité des derniers jours du mois d’août pour faire ce bref pèlerinage dans la Nièvre, mais aussi dans le pays de Sancerre, où nous avons fait le plein de plusieurs délicieux cépages (à consommer avec modération).

La Nièvre est une région qui gagne à être connue et davantage visitée. Elle offre des paysage ruraux magnifiques et encore très authentiques, des petits villages bucoliques et un patrimoine historique et religieux très intéressant. J’ai pensé que ces quelques photos vous inciteront peut-être à faire un petit crochet vers cette région un peu oubliée du centre de la France.

Voici également quelques vues des monuments et rues de Nevers. La cathédrale St Cyr m’a particulièrement marquée, avec ces magnifiques vitraux modernes, venus remplacer les vitraux d’origine, détruits lors des bombardements de la deuxième guerre mondiale.

Alors, me direz-vous, il manque quelque chose, n’est-ce-pas ? Bien entendu, Fanfreluche ne peut se rendre dans une ville sans partir en quête du Graal, la recherche du magasin de tissu qui va bien, celui qui lui permettra de faire des découvertes qui sortent de l’ordinaire.

Eh bien, les amis, cette quête m’a cette fois conduite dans une petite rue de Nevers, qui abrite un beau magasin de tissu, mercerie et laine. Un commerce à l’accueil chaleureux et professionnel, Tissus Calicotis, rue des Boucheries. En photo :

Le propriétaire de ce beau magasin m’a très aimablement conseillée dans mes choix. Il propose une belle sélection de tissus et j’y ai trouvé mon bonheur. Pour ceux et celles de mes lecteurs/lectrices qui seraient intéressé(e)s, je vous informe que ce magasin sera bientôt à vendre, car son propriétaire approche de l’âge de la retraite. Il serait plus que dommage que ce bel espace dédié aux tissus et ouvrages soit remplacé à terme par un énième magasin d’optique ou une agence bancaire. Je milite pour l’enrichissement du choix et pour la dimension humaine de cette profession qui alimente notre passion de couturières, amateurs ou non.

Je vous embrasse.

Fanfreluche

Comments

Leave us a Message