Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Couture des loustics Les petits loustics Robes

Robe en maille d’Atelier 24 – Garde-robe d’Augustine #14

J’admire depuis un petit moment les réalisations de Rachel sur son blog Atelier 24 – Journal créatif. Parmi toutes ces cousettes, Rachel a présenté notamment une jolie robe en maille pour petites filles (voir ici) et nous offre même le patron dans les tailles 2 ans à 4 ans. Evidemment, j’ai craqué et je l’ai tout de suite téléchargé. C’était il y a un petit moment déjà, mais je savais que le projet allait être concrétisé sans trop tarder.

Comme nous allons dans quelques jours célébrer un événement important pour notre famille, j’ai pensé que c’était l’occasion de tester ce patron. J’ai dégainé deux coupons de jersey interlock aux couleurs vives, achetés en début d’année à Copenhague (dont je vous parlais ici) et qui me paraissaient parfaits pour coudre une robe en maille pour Augustine.

Robe en maille – le patron

Le patron de la robe en maille dessiné par Rachel est simple et efficace. Je n’ai rencontré aucune difficulté ni pour la coupe, ni pour la couture. C’est de la couture plaisir.

Bien sûr, comme j’ai choisi des jerseys rayés, je me suis un peu décarcassée à bien épingler et bâtir, pour essayer autant que possible de faire des raccords corrects. Bon, je vous l’avoue, la surjeteuse n’a pas toujours été sympatique avec moi, si bien qu’il y a de petits décalages. Mais les couleurs sont si vives que les raccords passent plutôt inaperçus.

Robe en maille – la personnalisation

Couture plaisir est également synonyme de créativité. J’adore les vêtements pour enfants quand ils sont colorés et qu’ils apportent un brin de fantaisie.

En l’occurrence, j’ai pensé que j’allais coudre le fond de poche dans un tissu un peu plus fin que mon jersey interlock, pour éviter des surépaisseurs. Or, Falbala (Nathalie dans la vraie vie) m’avait donné des chutes d’un jersey vert cru à fleurs stylisées, qui me semblait idéal pour cet exercice. J’ai failli en rajouter à l’encolure et à l’ourlet, mais après conciliabule, nous sommes tombées d’accord que cela ferait un peu trop.

Pourtant, je n’ai pas pu m’empêcher de coudre une petite bande de propreté en vert cru à l’encolure. Alors, ça ne se voit pas – ou à peine – mais je sais que c’est là et ça me plaît.

La robe une fois terminée, Nathalie m’a suggéré d’ajouter une touche de peps supplémentaire en appliquant une ou deux fleurs découpées dans le jersey vert, pour faire un rappel. Aussitôt dit, aussitôt fait. Je trouve le résultat vraiment chouette et en plus ça détourne un peu le regard de cet interlock à couleurs vives, assez hypnotique.

Quelques photos

Malheureusement, c’est plutôt avec mauvaise grâce qu’Augustine s’est prêtée à l’exercice de l’essayage et des prises de vues. Mais son Papa a malgré tout réussi à lui soutirer quelques photos.

C’est sûr, Augustine sera la plus belle pour notre fête.

J’ai quand même une nouvelle robe en préparation pour moi, que j’espère pouvoir porter à cette occasion, mais ça va être chaud. Il faut encore dessiner le patron des manches, les couper, les insérer etc… Pas sûr que j’y arrive, mais la Prof est au taquet.

A bientôt pour de nouvelles aventures.

Fanfreluche

22 Comment

    1. Ah oui, elle est craquante. Dommage que je ne puisse pas vous montrer les photos non floutées, car elle a une bouille d’ange (quand elle le veut bien) ! Mais ses parents préfèrent préserver son intimité, au moins dans une certaine mesure et je suis d’accord avec eux.

  1. Elle est trop mimi cette petite robe ! et bonne idée le jersey vert par touches.
    En plus, il y a des poches, et Augustine les a bien repérées, elle va pouvoir y mettre des trésors.

    1. Ouiii ! Les poches sont toujours une valeur sûre ! Je me suis éclatée avec mes idées de jersey vert. C’est une association un peu surprenante compte tenu des rayures fuchsia et orange, mais je trouve que ça matche bien.

  2. Merci Lilysews. J’ai été ravie de réaliser ce modèle. Franchement, merci à Rachel. Et les poches vont être bien utiles pour cacher les trucs qu’elle pique à droite et à gauche, tels les jetons pour le caddie, les barrettes, les stylos, voire même les bâtons de rouge à lèvre de Moma (aïe !!).

  3. Elle est superbe cette robe, et les associations de couleurs / appliqués très réussis!! c’est sûr que c’est plus rapide et facile que nos plans à nous…. mais attends qu’elle grandisse, elle aura des prétentions et des exigences cette petite!!

    1. Merci beaucoup Falbala. Je suis contente du résultat. C’est chaque fois une détente de coudre un projet fillette après un modèle plus exigeant pour adultes. Cela dit, Augustine forme déjà son caractère et je pense que ça ne sera pas toujours facile. Je tâcherai de l’impliquer.

  4. Oh qu’elle est mignonne Augustine, et pour tout te dire, c’est ton portrait en miniature, avis confirmé par ma moitié. Je ne sais si c’est cette mèche sur le côté et la blondeur bien sûr, mais même flouté …….
    La robe aussi est super chouette et j’ai été bien sur charger le patron pour notre Charline. C’est un modèle intéressant qui permet de liquider les petits restes de mailles extensibles et là mon GROS sachet me dit merci, et merci à toi de partager tes trouvailles gratuites de surcroit
    Bonne journée enneigée

    1. Pas de problème. C’est surtout grâce à Rachel. Encore une couturière du Grand Est.
      Pour ce qui est d’Augustine, tu as raison, j’ai enfin réussi à transmettre ma génétique : cheveux blonds et yeux bleus. Et elle a aussi ma bouille ronde. Sûr qu’elle a un air de Moma Fanfreluche…

    1. Merci Cyqlaf. La petite robe a connu un franc succès lors de notre fête. Et Augustine l’aime bien aussi. En plus, il se trouve qu’elle avait tout juste les collants assortis dans sa garde-robe.

    1. Merci Floryne. Je te recommande vivement cette petite robe. Elle est assez facile à réaliser. Pour les appliqués, il me semble que c’est la première fois que j’en faisais sur du jersey. Je pense que l’essentiel est de thermocoller l’appliqué. J’ai utilisé un thermocollant double face Prym. Du coup l’appliqué ne se déforme pas et en même temps il est bien stable sur le tissu de la robe. Puis j’ai cousu à la main sur le pourtour avec du fil invisible Monofil de Madeira. Ce système a bien fonctionné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *