Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Couture des poupettes Robes

The Dress with No Name

The Dress with No Name (ou, dans la langue de Molière, « la robe sans nom ») est une orpheline. D’habitude, chaque fois que Falbala et moi travaillons sur un nouveau projet, les commentaires fusent et, au plus tard au moment où l’ouvrage est terminé, le vêtement est baptisé.

Pourtant, cette fois-ci… rien ! Pas un surnom, pas une rigolade, pas même un piaillement… silence complet au cours de couture. Alors, cette robe aurait pu s’appeler « la robe sans nom » (mais en français c’est moins accrocheur), le « remake de la robe Bretzel » (bof), ou encore « l’adaptation de la robe idéale » (pas très sexy). Donc, en mal d’inspiration, j’ai décidé de préserver l’anonymat de cette robe. Elle restera donc « the Dress with No Name ».

Bref ! Passons. Cette robe je l’ai cousue pour honorer M. Fanfreluche à l’occasion d’une cérémonie familiale mais officielle, où il s’est vu décerner une haute décoration, une belle cravate bleue.

 

C’est à cette occasion que j’ai cousu la robe en maille d’Augustine (que vous avez vue ici) et il m’en fallait donc une pour moi aussi. Le cahier des charges était simple : étant donné que le timing était assez court, j’ai décidé de reprendre le patron déjà validé de la robe Bretzel, qui devient ma robe de base en quelque sorte. Pour le tissu, j’avais dans mon stock un panneau de jersey milano à rayures verticales multicolores, un motif potentiellement amincissant.

The Dress with No Name – les ajustements

Cette fois-ci, je savais qu’il n’était pas nécessaire de faire des empiècements d’épaule et que je pouvais couper directement le dos et le devant d’une seule pièce. En revanche, j’avais envie d’y ajouter de petites manches.

Le panneau était juste juste, il a donc fallu une fois de plus faire un peu de patchwork pour y caser des manches. Elles ont d’ailleurs fini un peu plus courtes que ce que j’attendais, pour cause de coup de ciseau intempestif, mais la longueur peut convenir. J’aurais éventuellement préféré qu’elles soient un peu plus étroites, mais dans le temps imparti, pas possible de continuer le fignolage.

Je ne suis pas certaine que la robe restera exactement telle qu’elle est, car je me demande si elle ne serait pas plus chic avec des manches longues un peu ajustées. Dans cette perspective, j’ai commandé un deuxième panneau auprès de StoffenBestellen.nl. Il est bien arrivé, mais je n’ai encore rien décidé.

L’autre chose que je voulais vous raconter, car elle m’a interpellée, c’est qu’il a fallu une fois de plus modifier les pinces poitrine, cette fois en les raccourcissant. Étrange comme à chaque fois que j’ai interprété cette robe, la pince poitrine est tombée différemment (voir mes premiers démêlés avec cette pince ici). Pourtant, je pensais que la modification apportée pour la robe Bretzel pourrait convenir pour la Dress with No Name (même forme, même tissu). La Prof es ajustements m’a expliqué que le fait de poser ou non des empiècements d’épaule pouvait avoir cet impact-là.

et le pli sous l’aisselle, c’est cadeau !

Voici encore quelques photos de la robe, rapidement prises un jour de neige matinale, d’où les bottes fourrées et les gros collants. Sûr qu’elle aurait mieux rendu avec un petit collant fin et des escarpins. Mais voilà, il faudra vous en contenter.

Bon week-end à toutes et tous.

Fanfreluche

21 Comment

  1. C’est vrai que la pince poitrine diffère en fonction des empiècements et que le tissu peut apporter ses incertitudes .. Pour un si gros décalage par rapport à celle de la robe bretzel : peut être est-ce dû au port de soutien-gorge différent ( à investiguer ? + décalage de la couture d’épaule pour la vraie robe idéale ).

    Ayant vu la robe express que 2 séances, nous n’avons pas pu lui trouver son nom à ce moment-là !
    J’adore le tissu, et ai aimé le travailler même furtivement, car agréable au touché : a t-il plu ?

  2. Coucou la Prof. Merci pour ce message. La robe a été admirée lors de la fête, mais je crois que c’est Augustine qui a gagné cette compétition. En tout cas il me reste encore des panneaux à transformer. Faut qu’on réfléchisse à la prochaine robe. Bon dimanche.

    1. Haha ! En fait, je l’ai réalisée tellement rapidement qu’elles l’ont à peine entrevue. Du coup, comme l’a dit Falbala dans son commentaire, elle aurait pu s’appeler la « robe express ».

  3. Felicitations à Monsieur pour sa médaille d’Ordre National du Mérite et bravo pour ta robe qui malgré tes incertitudes te va bien. C’est sûr qu’en chaussures de ville c’aurait été plus chic, mais voilà Christina dit toujours qu’il faut mélanger les genres …. lol …. elle m’agace.
    Je la verrais aussi plus complète avec des manches longues ou même 7/8
    Bon dimanche

    1. Merci beaucoup Mary Tainne. J’ai passé ton message à M. qui s’est empressé, du coup, de lire mon article et d’aller faire une visite sur ton site également.
      Alors, oui, Christina a ses idées bien arrêtées. Il faut que ce soit dépareillé et « moderne ». Mais personne ne sait vraiment ce qui est « moderne » ! et pour combien de temps… Par conséquent, on fait comme on aime ou au pire comme on peut.

    1. Oui. Tu vois, au fond, tu l’as quand même baptisée. Pardon je n’avoir pas coupé les bottes sur les photos. J’ai préféré couper ma tête par endroits, car je la trouvais plus moche que les bottes. 🙂

  4. J’adore son côté strict chic noir en haut ….. et fou fou en bas avec la couleur ! Par contre, j’ai froid rien qu’à regarder tes manches !!!
    /* & bravo à monsieur pour la cravate bleue ! */

  5. Aussi bizarre que cela puisse paraître, j’aime beaucoup les manches courtes! Au moins c’est une robe toute saison. En hiver avec un gros gilet et en été les bras nus! Je crois que je la laisserai ainsi. Je trouve qu’elle te va très bien et que la pince poitrine n’est pas choquante.
    Une belle robe pour honorer Monsieur Fanfreluche

    1. Coucou Lilysews. Merci pour ton gentil commentaire. Pardon de répondre tardivement. Pour les manches, les avis divergent donc. Clairement, la solution de facilité c’est de ne plus y toucher. Alors… Du coup, j’ai un panneau de milano qui me reste sur les bras (hihi). C’est le cas de le dire !

  6. Coucou!

    J’aime beaucoup ta robe, elle donne de la couleur à l’hiver. En ce qui me concerne, j’aime bien qu’elle soit à manches courtes, un petit boléro, un gilet, une veste spencer peuvent aisément se marier avec.
    J’ai bien ri avec ton commentaire des plis aux aisselles.
    J’adore tes bottes. 🙂
    A très bientôt.
    Servanne

    1. Coucou Servanne. Merci pour ta visite. Pour le moment je crois que je vais effectivement la laisser telle quelle. Surtout que le printemps approche. Les bottes sont des UGG que j’ai achetées en super soldes il y a 2 ans. Elles sont top quand il y a de la neige. Bises.

  7. Brrr j’ai froid pour toi. Je te livre ma modeste expérience, on trouvait un décalage aux pinces poitrine, parce que je n’avais pas la même forme de soutien gorge.
    J’aime beaucoup ta robe elle te va bien. Je l’a laisserai comme elle est. Tu pourras l’a mettre en toute saison.
    Et félicitations à Mr Fanfreluche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *