Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Couture des poupettes Robes Tops

Tuniques et robes pour charmantes futures mamans

Noël est toujours une période très animée pour nous, adeptes du fait main. Or, cette année-ci a été particulièrement chargée pour cette Serial Piqueuse, à tel point que je n’ai – presque – rien produit pour moi. La raison en est – ceux et celles qui suivent nos aventures sur ce site l’ont déjà compris – qu’il y a un arrivage de nouveaux bébés qui s’annonce pour l’année prochaine. Donc, outre les projets destinés aux futurs bébés, il y a aussi les futures mamans qui ont gentiment sollicité mon aide. Je ne pouvais pas refuser, d’autant plus que cela me faisait vraiment plaisir de réaliser pour ces jeunes dames des tuniques et des robes pour futures mamans.

Modèles pour futures mamans

Tout a commencé lors d’une sortie shopping avec ma fille, qui était à la recherche de pantalons et tee-shirts de maternité. Elle a certes trouvé un certain nombre de modèles assez basiques, mais a regretté de ne pas avoir trouvé une tunique cache-cœur, au tombé fluide.

Vous pensez bien que ma fibre maternelle doublée de ma vocation de couturière amateur a immédiatement vibré. Je commençais tout juste à me mettre en chasse de patrons adéquats et, soit dit en passant, j’ai flashé sur le magazine Ottobre Design – Famille 2018, qui propose des modèles pour futures mamans. Puis, Marie de la Mercerie au Fil Amant, m’a déniché un magazine Burda de 2010 dans lequel il y avait aussi des blouses et des tuniques qui pouvaient convenir.

C’est à ce moment que mon fils m’a demandé si j’accepterais de coudre une robe pour ma belle-fille, qui elle aussi attend un heureux événement !! Je ne pouvais pas dire non, bien sûr ! Et c’est ainsi que je me suis lancée dans la réalisation d’une petite série de vêtements de maternité.

Tunique pour futures mamans – la toile

Mon fils et ma belle-fille vivent à plus de 800 km de chez nous. Aussi me fallait-il assez rapidement réaliser une toile de la robe, étant donné que nous devions leur rendre visite en novembre. Ce serait l’occasion de la lui faire essayer avant de coudre la version finale.

Sur la base de ses mensurations, qui correspondaient pile-poil à la taille 36, j’ai cousu une tunique dans un jersey de viscose de mon stock. Elle m’a parue grande. Ma fille, qui fait une taille 38, l’a essayée et elle lui allait bien, mis à part les manches.

Les manches

J’avoue que je n’ai pas utilisé les manches du modèle Burda qui étaient bouffantes  et ne convenaient pas aux deux futures mamans.

J’ai donc ressorti la manche de la robe de grossesse que j’avais cousue pour ma fille il y a plus de trois ans déjà (à voir ici).

Sans doute que la tête de manche n’était pas totalement compatible avec l’emmanchure, car j’ai dû pas mal la reprendre pour qu’elle tombe comme il faut. J’ai également remonté les épaules d’un centimètre et pour finir j’ai resserré la largeur de la manche de 8 cm en tout.

Voilà pour la toile.

Après tout cela, l’essayage de ma belle-fille s’est avéré plutôt positif. Le jersey de viscose fluide tombait bien sur elle également. Il m’a suffit de reprendre les côtés d’environ 1,5 cm en partant du dessous de l’emmanchure pour revenir à zéro au niveau de la taille haute, soit 6 cm en tout.

Comme elle souhaitait une robe, j’ai mesuré qu’il faudrait rallonger la tunique d’une dizaine de centimètres pour aboutir à la longueur souhaitée.

Robes pour futures mamans

Nous avons profité de notre visite pour choisir le tissu de la future robe chez Tissus Grand Large à Poitiers et ce sont finalement deux tissus qui ont beaucoup plu à la future maman. Je n’allais pas chipoter. Le patron étant validé, autant lui faire plaisir.

La première robe en mode Frankenstein (spoil)

La première étape s’est très bien passée : j’ai bâti toutes les pièces et tout semblait ok. Puis, en accrochant côte à côte la tunique/toile et la robe, je me suis aperçue que les deux avaient la même longueur ! Étrange, alors que j’avais bien ajouté 13 cm de longueur à la robe – euh… me semblait-il. Eh oui, je les avais bien ajoutés au dos, mais pas au devant ! Alors ce n’était pas flagrant car pour faire de la place au petit bidon en pleine croissance, le devant était d’emblée plus long de 10 cm que le dos. Donc la différence ne m’avait pas choquée. Mais il est vrai que j’avais un peu tiqué car les fronces du côté m’avaient paru peu prononcées.

La robe future maman en mode Frankenstein

Bon, pour rattraper mon erreur, j’ai décousu le devant et je l’ai recoupé à la bonne longueur, enfin presque… (re-spoil!)

Règle numéro cinquante douze de la couturière : ne pas discuter avec le visiteur dans l’atelier pendant qu’on coupe les pièces !

Je vous le donne en mille, j’ai posé le patron du devant sur le pli et au lieu de couper sur le tracé de la marge de couture, j’ai coupé sur la ligne de couture. Donc, j’avais une belle incision de 10 cm au beau milieu de la pièce.  Puis, alors que mon cerveau bouillonnait pour essayer de réfléchir à la façon de rattraper ça et comme il ne faut pas faire les choses à moitié, j’ai continué à faire la même ânerie sur quelques centimètres des tracés du côté.

Cette robe, j’ai vraiment passé mon temps à la couper et à la rapiécer comme j’ai pu. Pour rattraper ma bêtise, j’ai décidé de poser une bande au niveau de l’ourlet pour rallonger comme je pouvais. Et pour les côtés j’ai triché un peu sur la largeur.

Heureusement qu’il me restait un morceau de jersey de coton bordeaux qui faisait l’affaire pour la bande du bas. Et oserais-je le dire, je la trouve bien plus jolie comme ça.

Ma belle-fille a bien aimé sa robe et a gentiment posé pour moi.

Futures maman – la robe zen

Après toutes ces aventures, la confection de la deuxième robe a été un plan zen.

La seule difficulté en était la réussite des raccords, puisque le motif de ce jersey formait des rayures. Donc, longue séance d’épinglage et bâti bien régulier, puis couture à la surjeteuse. Et pour une fois j’en suis pleinement satisfaite.

J’ajouterai qu’au vu des retouches qu’il avait fallu faire sur la manche, j’ai finalement adapté la tête de manche du modèle Burda sur mon patron de manche maison. Du coup c’était nickel ! Comme quoi j’avais fait les choses à l’envers.

Editorial 25/2/20 – Robes pour future maman

Je ne peux m’empêcher d’actualiser cet article en postant les photos plus récentes qui montrent le réel potentiel de ce modèle, une fois que le petit bidou prend forme.

La tunique jaune moutarde

Et, comme j’étais lancée et que je pouvais à présent – presque – la coudre les yeux fermés et les doigts dans le nez, j’ai confectionné une deuxième tunique pour ma fille. Cette fois j’ai utilisé un jersey de viscose jaune moutarde de mon stock, qu’elle avait choisi.

Je vous laisse découvrir plus de photos.

Et la tunique portée par la future maman un peu pressée, donc les photos ne sont pas au mieux… ça manque notamment de repassage et la manche a l’air de vriller. Mais je vous assure que ce n’est pas le cas, c’est juste dû à un enfilage en mode express.

Et voilà pour les projets de ces charmantes futures mamans.

Editorial 07/01/20 : Mon gendre a pris quelques photos de la tunique bleue nuit portée par ma fille. Je trouve qu’elle lui va bien.

Je vous laisse pour aujourd’hui en souhaitant que cette nouvelle année vous soit douce et favorable, qu’elle vous apporte plein de bonnes surprises et de superbes projets créatifs.

Fanfreluche

24 Comment

    1. Merci beaucoup Nabel. Le fait de coudre pour ceux qu’on aime est une source de joie. J’ai été ravie d’avoir réussi ce challenge. Maintenant je vais passer à des projets un peu plus simples, enfin j’espère…

  1. Bravo ! on fait de vraiment jolis patrons pour les femmes enceintes…. « de mon temps » c’ était plus triste, et pourtant, j’ ai toujours trouvé les futures mamans magnifiques !
    J ‘imagine que tu n’as pas eu beaucoup le temps de penser à toi… mais c’est si bien de faire plaisir .

    1. C’est tout à fait cela. Je me suis fait vraiment plaisir en réalisant ces projets. Et quel bonheur en perspective ! Bientôt je serai triplement grand-mère ! Il faudra que j’apprenne à bien gérer mon temps, d’autant que je travaille toujours à plein temps.

    1. Hello Happy Family. Merci pour ton message et plein de bonnes choses pour toi et ta famille en cette nouvelle année. Il est vrai que je suis d’habitude réticente à coudre pour les autres. Cela me met trop la pression. Mais les deux futures mamans sont particulièrement cool, alors… Et puis ça a finalement fonctionné, malgré les mésaventures.

  2. Voilà des futures jeunes mamans très élégantes dans leur robe/ tunique ! Ce n’est jamais simple de coudre à distance , encore moins quand il s’agit de vêtement de grossesse car la morphologie change vitesse grand V .
    Un grand bravo et une très belle et douce année 2020.

    1. Chère Fanny, merci pour tes voeux. Reçois les miens en retour, pour toi et toutes les bobinettes. Je n’avais encore jamais fait l’exercice de coudre à distance et avec un délai si court en plus. Monsieur Fanfreluche ne m’a pas beaucoup vue ces dernières semaines. Dès que j’avais dîné le soir, je disparaissais dans mon atelier. Mais je suis heureuse d’avoir pu faire plaisir.

  3. Quelles belles tenues pour les futures mamans ! Elles seront toutes mignonnes. J’ai expérimenté la couture à distance et au rythme où j’ai fini et ajusté le vêtement, je pense que si la destinataire avait été une future maman, le bébé serait largement né… Bonne année à toi et à ta famille, en attendant l’arrivée des 2 bambins.

    1. Tu me fais rire Anne-Marie ! Et tu as bien raison. Quand on coud des vêtements pour future maman, il vaut mieux ne pas traîner. Cela dit, je me réjouis beaucoup de l’arrivée de ces deux nouveaux bébés. Je vais pouvoir m’amuser à réaliser plein de petites choses pour tout ce petit monde.

  4. Bonjour quicoud. Merci de ta visite et de ton commentaire. Je suis contente d’avoir pu faire plaisir à ces jeunes dames. En effet, dans le commerce l’offre est limitée, à moins d’y mettre le prix. Or, pour ces quelques mois, c’est dommage d’investir dans des vêtements, d’autant qu’il y a tellement d’autres équipements à acheter !

  5. Une année 2020 qui annonce de belles arrivées dans vos vies à tous, 2 bébés d’un coup, tu vas être bien occupée Oma, mais quel plaisir divin …. Jolies cousettes comme toujours, joli rattrapage aussi, j’ai bien noté la règle cinquante douze, mais noté n’est pas retenir …… je fais des bourdes aussi et pas plus tard qu’hier où je ne sais même plus placer une encolure en son milieu dos ; pfff c’est moche de vieillir
    PS: je vais tout lire mais pas forcément commenter, ne m’en veux pas …. bises

    1. Mais oui Martyne, on est en démocratie ! Tu commentes si tu as envie, et tu lis en silence si tu préfères ou si tu as la flemme. C’est la liberté. Moi j’étais juste un peu frustrée de ne plus voir tes jolies cousettes sur ton site. A + dans le bus !

  6. Bravo. Les robes et la tunique sont très jolies. Bravo aussi pour le rattrapage de la robe fleurie. C’est vrai que lorsque qu’un visiteur vient dans notre « antre » couture, nous pouvons commettre des erreurs, cela arrive même (chez moi) sans visiteur : en voulant brûler les étapes pour aller plus vite.
    Une année 2020 qui s’annonce avec deux naissances, donc deux sources supplémentaires de bonheur.
    Belle année 2020

  7. Merci Francine pour ces deux robes que j’adore !!! Je suis vraiment bien dedans.
    Je ne reçois que des compliments et les gens sont épatés quand je leur dis que c’est vous qui me les avez cousues !

    1. Merci à toi Anne-Sophie, je suis très heureuse que les robes te plaisent. Je trouve qu’elles te vont vraiment bien. Tu es rayonnante. Cela m’a fait très plaisir de contribuer à ta garde-robe de future maman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *