Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Papotage

Une avalanche de cadeaux pour des anniversaires mémorables..

Chaque été faut turbiner pour les cadeaux d’anniversaires des copines..  Cette année est une cuvée très spéciale à la fois pour Fanfreluche, alias Froncinette, qui a passé le cap d’une nouvelle dizaine..  mais aussi pour notre Martine qui, cette année, nous abandonne pour profiter enfin d’une retraite bien méritée.. sniff.. Tout cela devait mériter des cadeaux pour bien marquer le coup!!

C’est lors de notre virée à Nantes que j’ai trouvé pas mal d’inspiration. J’ai écumé un stand qui vendait des panneaux pour faire des sacs. Les sacs c’est toujours utile, ça peut se monter facilement et rapidement.. Comme j’avais prévu d’en faire pas mal, j’ai joué la simplicité, d’autant que les tissus dénichés se suffisaient à eux-mêmes.. Pour notre Martine, c’est fastoche, il suffit de trouver des coquelicots et on sait qu’on va taper dans le mille!! En tout cas cette année, on s’est surpassé je pense question coquelicots..

Coquelicots, Nantes pour l'amour du fil

Premier sac: deux panneaux façon tapisserie, en jacquard, que j’ai également retrouvé sur ce site, une jolie doublure assortie également achetée à Nantes, des sangles rouges du stock et le tour est joué.

Sac coquelicot, Nantes pour l'amour du fil

Assemblage, façon tote bag réversible et voilà:

Deuxième sac, un peu plus grand, façon sac de plage, pour y fourrer tout son bazar: une superbe cotonnade de coquelicots, avec en doublure une cotonnade impression piments, le tout acheté à Nantes. Petit clin d’œil à notre Martine qui n’aime pas la cuisine trop relevée, et à la fois où nous lui avons fait goûter une salade de papaye verte en jurant par tous les dieux que cela ne piquait pas du tout.. mmmm.. les vilaines!!

Pour ce tissu très léger, j’ai utilisé un entoilage résille que Nabel nous a fait découvrir à Nantes et qui est vraiment top! Il existe en deux épaisseurs. J’ai utilisé le plus épais pour le sac de Martine. Moi qui en ai bavé avec le décovil, coudre cet entoilage a été un vrai plaisir. Il faut que je reconstitue mon stock et grâce à Nabel nous savons maintenant où nous approvisionner.  J’ai ajouté une petite poche à l’intérieur qui se fond vraiment dans la doublure, question raccord. T’en qu’à faire….

La pièce de « résistance » a été de nous lancer dans la confection de tichirtes pour Martine. Lors du dernier marché des Hollandais, nous avons flashé sur deux tissus. Je laisserai le soin à Fanfreluche de vous parler du sien, un superbe jersey de viscose. Pour ma part, j’ai craqué sur ce jersey gaufré, un peu plus « chaud » qui sera parfait pour la demi-saison. Grâce au patron de Fanfreluche, nous avons bâti ensemble la première version dans ce jersey gaufré qui devait être une toile. Martine s’est prêtée au jeu et a essayé les yeux fermés le tichirte bâti. Je dois dire que nous avons pris notre revanche sur le calvaire de la robe et du sac boulets que nous avions faits il y a quelques années. Cette opération tichirte n’a nécessité que petites retouches mineures et il tombait pile poil sur Martine..

Elle est pas belle à croquer notre Martine avec tous ces coquelicots???

Hello, ici Fanfreluche. En voulant ajouter mon grain de sel, je viens de m’apercevoir que je n’ai fait aucune photo de détail du tee shirt en jersey de viscose. Certes, il n’y a pas grand chose de plus à dire par rapport au tichirte toile de Nathalie, mais j’ai quand même ajouté une petite fantaisie à l’intérieur de l’encolure. Et… je n’ai pas fait de photos. 

En fait, j’ai posé une jolie bande de propreté à l’intérieur de l’encolure dos. J’avais dans mon stock un biais très étroit vert anis à pois blancs et festonné de blanc. C’était exactement ce qu’il fallait pour mettre la touche finale au tee shirt de Martine. On le devine un peu sur les photos, mais peut-être que Martine pourra-t-elle nous envoyer une photo en plus gros plan après coup. 

Elle avait aussi très gentiment accepté de faire un essayage à l’aveugle du deuxième tee shirt. Je craignais un peu qu’il soit plus ample que le précédent, du fait de la nature même du jersey de viscose, mais tout tombait bien. Martine, qui ne voyait rien, a cependant noté tout de suite la douceur et le confort du tissu. Je crois que ça l’a charmée, même sans l’avoir vu. Comme quoi ! 

Voici quelques photos de Martine qui déplie son tee shirt sous nos yeux éblouis !

Et Fanfreluche repasse le flambeau à Nathalie.

Voilà Martine qui a posé avec son beau tichirte!! Top modèle!!!

* * * * * *

J’ai également fait une razzia lors de ma visite à l’usine George G, pendant la semaine textile, et j’ai pu acquérir sur place ce splendide plateau avec les dessous de verre assortis. Leur collection coquelicots est magnifique. Les dessous de verre ont déjà été étrennés pour l’apéro ce soir ainsi que le plateau petit-dej-d’anniv..

Pour Fanfreluche, j’ai également craqué à Nantes sur des panneaux façon tapisserie, cette fois impression colibris. J’ai pris deux panneaux différents qui se mariaient bien. J’avais en stock un reste de sangles violettes, utilisées pour son sac de couture, ainsi qu’un tissu de doublure dans les mêmes tons. Opération déstockage du même coup.

Deux sacs pour le prix d’un, suivant le côté privilégié:

Pour varier les plaisirs, j’ai retrouvé dans mon stock de pièces à broder, datant encore du temps de la Coudrerie de M. Ober, deux petits sets en lin avec des motifs purement alsaciens et le fameux cadeau surprise dont Fanfreluche vous a déjà parlé. Là aussi il s’agit d’un clin d’œil. M. et Mme Fanfreluche sont des accros des achats « gros volumes », qu’il s’agisse de mouchoirs en papier ou papier toilettes etc… Le cadeau mystère est donc la version « petit volume », pour une petite réserve de papier toilettes. Et en plus c’est joli!! Et oui en Alsace, tout se brode!! D’après ce que j’ai pu comprendre le porte-rouleau servira davantage pour de l’essuie-tout et pourra ainsi être exposé dans la cuisine!!

Et voilà la chose en action:

Pour rester sur la note alsacienne, j’ai aussi agrémenté le tout d’un plateau bleu avec des motifs alsaciens de chez Georges G. Le plateau n’est plus sur leur site, mais ils ont le tissu assorti: Liberty alsacien, ça ne s’invente pas!!

Voilà je pense que les birthday girls ont apprécié leurs cadeaux.. Maintenant faut préparer encore la prochaine fournée! Mais ça ce sera pour très bientôt!!

Très bonne soirée

Fanfreluche et Nathalie

 

 

 

17 Comment

    1. Merci!!! On essaie toujours de faires des cadeaux fait main mais à la longue cela devient difficile de trouver des projets originaux et différents.. Avec Martine c’est un peu plus facile, il suffit de trouver des coquelicots!!

    1. Merci beaucoup!! Je suis ravie de ton message, cela faisait longtemps qu’on n’avait pas eu de tes nouvelles… Les colibris ont aussi été un gros coup de cœur!!! Martine est toujours cool et se prête à tous nos desiderata quand on a des plans couture pour elle!! Elle est d’une patience d’ange!! A bientôt..

  1. Merci encore une fois pour les beaux cadeaux que tu m’as confectionnés. De plus, je suis ravie de voir comme les tshirts vont bien à Martine. Le deuxième essai (après la mémorable robe) aura donc été le bon.

    1. Coucou la vacancière!! Ravie que cela t’ait plu!! Pour Martine on a été « meilleures » sur ce coup là!! Faut dire que le patron tombait quasi parfaitement. Pour ma part, le tishirt n’a vraiment pas été un plan galère.. Pour une fois!!

  2. Ça pique la papaye verte ??? & sinon, un gros OUI pour le liberty alsacien ! Mais c’est mes racines qui parlent. /* Oui, j’ai des racines et oui, elles causent. Elles disent « Hop la schotzala ». */
    Sinon, les coquelicots sont superbes.
    Quant au sac Colibri, mamma mia !!! /* Où ça de l’italien ? Non, je suis Alsacienne moi ! */

    1. Le fruit en lui-même ne pique pas mais la salade de papaye verte, je te garantis que ça arrache!!! Même pour moi qui adore le « kipik »!! Oui vive le Liberty alsacien!!!

    2. Le sac Colibri c’est un hit ! Chaque fois que je le sors – et depuis que je l’ai, c’est tous les jours – les compliments pleuvent. Merci Falbala schotzele (c’est l’orthographe et la prononciation bas-rhinoise). Et pour les non-dialectophones, ça veut dire « petit trésor ».

    1. Oui j’avoue que sur ce coup là, on s’est pas mal lâché sur les coquelicots.. Mais il fallait vraiment marquer le coup pour ce départ (sniff) à la retraite.. Les colibris ont eu aussi pas mal de succès, c’est vrai que ce tissu est superbe…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *