De petites choses pour les sœurettes #2

Comme je couds pas mal de choses pour mes petites filles en ce moment, j’ai décidé de grouper les cousettes et de démarrer une nouvelle série, à l’instar de la série « la garde-robe d’Augustine ». Voici donc le numéro 2 de la série « de petites choses pour les sœurettes ».

Commençons par les réalisations pour Augustine.

Un pyjama papillon

Augustine passe le mercredi avec son Papi et du coup elle passe également la nuit du mardi chez nous. Il m’a donc semblé approprié de lui coudre un pyjama qui resterait chez nous.

J’avais en stock un coupon de jersey interlock débusqué chez Marie (Mercerie Le Fil Amant). La couleur est un mélange entre le bleu ciel et le vert menthe. Bref, une couleur pastel assez indéfinissable et impossible à rendre en photo. En tout cas, ce jersey est parsemé de papillons blancs et de tout petits points de lurex rouge ! L’envers est uni. Un truc un peu improbable, mais allez savoir pourquoi, je l’ai shoppé (du mot « shopping »).

Les patrons

Pour réaliser ce pyjama, j’ai repris le patron du t-shirt raglan Fait Main que je vous ai montré dans la première série des petites choses pour les sœurettes (clic ici). Et pour le pantalon, j’ai choisi le patron du jogging Swing Ottobre Printemps 1/2019 (bloggé ici). J’avais déjà décalqué le modèle en taille 98. Alors, plutôt que de reprendre le patron dans une taille supérieure, j’ai d’abord superposé un legging qui va bien à Augustine pour vérifier. Et franchement, à part la longueur, ça pouvait coller. De toute façon, ce jersey aux papillons est très souple. J’en ai conclu qu’il ne serait pas nécessaire d’élargir au niveau des hanches.

J’ai simplement mesuré le tour de taille d’Augustine pour adapter l’élastique et, pour mémoire, actuellement (automne 2020) son tour de taille est de 55 cm.

Les détails qui vont bien

Eh bien, je n’ai pas grand chose à dire sur la réalisation de ce pyjama, puisque ce sont des « rééditions », donc je vous la fais courte. Mais j’ai quand même ajouté de petites fantaisies. D’une part au niveau des emmanchures raglan et d’autre part pour les poches du pyjama.

D’habitude je soutiens les emmanchures avec de la laminette ou avec de petits rubans de satin (vous savez, ceux qu’on trouve dans les pulls pour les accrocher aux cintres). Or cette fois-ci, j’ai préféré faire un point avant avec un reste de fil de soie rouge pour, à la fois, soutenir et décorer le pyjama. En plus ça rappelle les points de lurex rouge. Quelle recherche !!

Et donc, même opération pour « surpiquer » le bord des poches du bas de pyjama.

Puis, comme vous avez vu, pour décorer l’encolure et aussi aider Augustine à identifier le devant du pyjama, j’ai cousu un petit nœud avec du ruban de satin rouge et un mini bouton en nacre – que de la récupération.

Voici encore quelques photos.

La robe sweat

Il semble que je sois actuellement en mode tissus aux couleurs non identifiables… En effet, pour cette robe sweat, j’ai choisi un molleton fin qui vient de notre dernière virée dans la caverne alsacienne. D’emblée, on dirait que c’est du jaune moutarde qui tire sur l’ocre. Mais il y a tout de même une nuance de gris et plein de petits animaux stylisés.

Augustine n’a pas été charmée d’emblée. Mais voilà, comme j’avais ce tissu-là et comme elle souhaitait que je lui couse une robe, elle a accepté. La robe sweat est tirée du magazine Burda Kids 02/2020.

Je suppose qu’elle aurait préféré une robe qui tourne, mais en même temps, les robes sweat c’est si confortable pour courir, grimper et danser comme on veut.

Finitions et déconvenues

La robe est un modèle très simple. La forme est droite, légèrement évasée. De petites fantaisies sont ajoutées sous forme de poches plaquées avec un revers contrastant. C’est la maman d’Augustine qui a choisi ce bord côte rouge bordeaux. Je n’aurais pas pensé à ça mais finalement ça ajoute un peu de peps.

J’ai toujours du mal à appliquer du jersey sur du jersey. Ça gondole, ça tire, ça manque de précision. J’ai donc tout bâti en place et du coup sur les photos, vous verrez de petits restes de fil à bâtir hydrosoluble. Tout part au lavage.

Bon, je ne suis pas très satisfaite de la surpiqûre. Ce n’est pas symétrique et pas très régulier. Tant pis, personne n’ira regarder d’aussi près et surtout pas Augustine.

Après, j’ai utilisé le même bord côte pour le bas des manches et pour l’encolure.

Lors de l’essayage, l’encolure s’est avérée bien trop large. Franchement, pour une robe d’entre-saison, voire d’hiver, c’était bien trop échancré. Donc, j’ai tout défait et j’ai coupé une bande d’encolure très large pour créer une sorte de col boule.

Ce n’est pas vraiment génial, mais Augustine n’aura pas froid à son petit cou.

Elle nous a fait une petite danse de la joie. La robe est un peu grande pour le moment, mais en tout cas elle est adoptée.

L’ensemble à quatre mains pour Mathilda

Parmi les petites choses pour les sœurettes, il y a bien sûr aussi quelque chose pour Mathilda. Quand on est la petite deuxième et qu’en plus on est née à la même saison que la première de la famille, on finit forcément par porter les vêtements de l’aînée. Tout de même, il fallait faire quelque chose pour le petit chat (comme l’appellent ses parents et sa sœur) ! C’est d’ailleurs Augustine elle-même qui m’a dit, en fouinant dans les boîtes à tissu : « et ça c’est pour Mathilda? » Augustine a choisi le jersey aux tortues dans lequel je lui avais cousu un legging Calin de Super Bison. Une valeur sûre, comme vous avez déjà dû le voir ici, ici et ici.

Les couleurs du caleçon d’Augustine ont beaucoup pâli, mais c’est normal vu l’usage intensif qu’elle en a fait. En revanche le coupon restant est encore bien éclatant. Donc, nous avons convenu de coudre un caleçon pour Mathilda, à quatre mains.

Réalisation du legging

J’ai cousu le caleçon Lou de la Maison Victor, mais sans empiècement. L’empiècement n’avait pas vraiment de raison d’être, contrairement à celui que j’avais cousu à Augustine dans un bel Interlock rayé (clic ici).

Pour le projet, j’ai préparé les pièces et cousu l’entrejambe. Puis j’ai épinglé les côtés du pantalon afin qu’elle puisse les coudre avec moi. Un peu périlleux de coudre à la surjeteuse avec la demoiselle sur mes genoux et sa grosse petite tête qui me bouchait la vue. Mais ça a fonctionné et elle était fière de contribuer en guidant le tissu et en retirant progressivement les épingles.

Elle a ensuite choisi le jersey jaune lumineux pour créer la ceinture et les bracelets au bas de la jambe. Cela crée un joli rappel des tortues jaunes.

Le t-shirt pour le petit chat

Pour le t-shirt j’ai utilisé un patron décalqué ou créé maison (je ne me souviens plus) pour Augustine il y a longtemps. L’annotation sur le patron disait que c’était une taille 12-18 mois. Je me suis dit que ce serait très large pour Mathilda, mais en même temps, elle en aura plus d’usage.

J’ai repris le même jersey jaune d’or et pour créer un rappel du caleçon, j’ai cousu un col Claudine en jersey gris à pois. Et pour compliquer un peu les choses, j’ai cousu une patte polo, afin de faciliter l’enfilage du t-shirt.

Pour la finition des manches et de l’ourlet du bas, j’ai créé une coulisse dans laquelle j’ai passé un ruban élastique. C’est bien plus pratique pour resserrer le vêtement quand il est encore un peu grand.

 

Je suis très fière de la patte polo que j’ai cousue à partir d’un tutoriel trouvé sur You tube. Je vous en parlerai un peu plus en détail dans un autre article. Après tout, celui-ci est déjà un vrai roman fleuve !

Pour terminer, des photos de l’ensemble porté par Mathilda. Pas si grand que ça, après tout…

Et je vous souhaite une belle fin de journée et un bon week-end.

Des bises,

Fanfreluche

Comments

  1. Eh bien quel boulot! Bravo Fanfreluche! Je suis particulièrement fan du pyjama avec ses surpiqures rouges. Je garde l’idée dans un coin de ma tête, c’est quelque chose que je vais (très) sûrement reproduire.

    1. Merci la Gauchère. Je suis contente que ma petite fantaisie te plaise. Si j’étais une brodeuse j’aurais sans doute fait un point plus élaboré, mais voilà, c’est déjà ça. Prend bien soin de toi et des tiens.

  2. J’adore la robe jaune ! /* Ma grande qui passait derrière aussi. Mais quand je lui ai dit que non, ce n’était pas pour elle, elle est partie … */
    Le petit ensemble pour Mathilda est vraiment chouette aussi et pile à sa taille pour la saison !
    Bravo Oma !

  3. Comment tu disais ? Des petites choses pour les soeurettes… Moi, je trouve que ce sont de belles pièces et fort utiles !
    Bravo !!!

    1. Oh c’est gentil ! Merci rosephi. Il est vrai que quelle que soit la taille, ça demande un peu de réflexion. Mais après, en général cela ne demande pas d’ajustements complexes. Du coup, ça me semble plus facile.

  4. Très mignons ces petits habits ! J’aime toujours les petits détails que tu apportes tels que ces points avant sur le raglan et les poches du pyjama.
    Trop mignon qu’Augustine est pensée à sa petite soeur ! 😉

  5. Merci beaucoup Happy Family. Mais comparé aux jolies finitions que tu apportes aux vêtements de ta famille, c’est bien peu de choses.
    Et j’avoue que j’ai été touchée par le fait qu’Augustine souhaite aussi gâter sa petite sœur. Elles s’entendent bien pour le moment.

  6. Très sympa le pyjama avec les surpiqûres en rouge. L’ensemble pour la petite est beau comme tout, bravo pour la patte de boutonnage, ce n’est pas toujours évident dans du jersey. La robe, même si au départ Augustine, n’était pas convaincue a un réel succès. Il faut dire que ce style de robe est tellement confortable que forcément, c’est adopté.
    Bravo pour ces jolies cousettes.

  7. J’aime beaucoup tes « petites choses ». Tu les as encore bien gâtées les deux soeurettes.
    Et finalement, le col de la robe jaune est sympa comme ça.
    Tu commences à transmettre la couture à la jeune génération c’est chouette !

    1. Coucou Nabel. Merci pour ton message. Oui, Augustine adore jouer avec les fils. Son plaisir c’est de choisir les bobines à surjeteuse pour réaliser un nouveau projet. Limite il faudrait choisir le tissu qui va avec le fil qui lui plaît.

  8. Et ben tu as été productive!! Elles sont très chouettes toutes ces petites tenues, avec un petit faible pour la robe « moutarde ».. J’aime aussi beaucoup la surpiqûre en rouge. Par contre, fil en soie ? tu es sûre que ça passe en machine?

    1. Hello Nathalie. Oui j ai été productive pour les petites et du coup je couds vitesse escargot pour moi. Le fil de soie a bien passé le crash test. Augustine a eu une gastro l’autre nuit et du coup rude épreuve pour le pyjama ! Mais il est ressorti impec de la machine à laver. Ouf !

Leave us a Message