Les 4 ans d’Augustine – Couture et pâtisserie

Nous avons fêté en famille les 4 ans d’Augustine le mois dernier. J’ai pris un peu de retard pour vous raconter ce que j’ai concocté à cette occasion. Alors, vite, vite, je vous montre cela avant ses 5 ans ! Oui, je sais, le temps file à une vitesse!

Les 4 ans d’Augustine – la robe à carreaux BCBG

Je vous ai promis de la couture et de la pâtisserie, eh bien vous avez déjà vu le gâteau (hum, hum), il vous reste à découvrir la couture.

J’ai craqué depuis un bout de temps pour une petite robe à carreaux très bon chic bon genre dans le Burda de janvier 2021.

Tout au fond du stock, il me restait un coupon assez important de tissu à carreaux façon lainage. Je l’avais acheté il y a plusieurs années sur Etsy pour coudre une grande étole (clic) comme cadeau de Noël pour la nounou d’Augustine. Ce n’est pas de la laine. Je pense qu’il y a de la viscose, car c’est un tissu très doux. Mais, en tout cas, c’était idéal pour coudre cette robe à Augustine. Et du coup, d’une certaine façon, entre la nounou et la princesse, la boucle est bouclée.

Stop au bavardage, passons aux choses sérieuses.

Les carreaux et les raccords

Marie et moi avons passé deux heures à poser les différents éléments du patron sur le grand coupon à carreaux pour assurer des raccords corrects. Quand il a fallu repérer la répétition du motifs à carreaux, j’ai eu l’impression de me retrouver devant une flopée d’équations à double inconnue. Mais Marie a démêlé tout cela de main de maître.

Malheureusement, il y a quand même eu un couac pour les raccords de la jupe au dos. Je ne comprends pas ce que j’ai raté à ce niveau. Je vous le montre rapidement ici, pour pouvoir ensuite passer aux éléments mieux réussis.

Bon, je ne suis pas 100% satisfaite de la pose de la fermeture à glissière, mais disons que ça passe…

Les autres finitions

Les têtes de manches sont froncées, dont beaucoup d’embu à résorber. Deux petits fils de fronce ont permis d’en venir à bout.

J’ai doublé le haut de la robe avec un voile de coton bleu très pâle, pour plus de confort. Mais voilà, j’ai oublié de prendre une photo.

Ensuite, le modèle Burda prévoit deux demi ceintures posées de part et d’autre de la robe et ornées de petits boutons. Marie m’a trouvé dans son immense stock de boutons anciens, des petits boutons dorés suffisamment plats pour être confortables. En effet, il faut penser au fait que deux des boutons sont dans le dos et que la princesse au petit pois, si elle s’assied ou se couche, pourrait être gênée par des boutons à tige.

La vue d’ensemble

Avant de vous montrer la vue d’ensemble, laissez-moi vous raconter que Augustine n’a pas été vraiment ravie en déballant son cadeau. Elle voulait une robe à fleurs ! Eh oui, on ne peut pas toujours gagner. Mais rassurez-vous, entre temps elle l’a adoptée, d’autant plus que les boutons brillent et que la jupe tourne!

Les 4 ans d’Augustine – la cape de super héroïne

Outre la robe à carreaux, j’ai pensé à une autre surprise pour Miss Augustine. Cela fait longtemps qu’elle essaye de se déguiser en super héroïne. Etant une adepte de Patpatrouilles et de Pyjamasques, cela se comprend. D’habitude c’est une grande serviette éponge qui fait le job, mais j’ai trouvé mieux.

Il y a plusieurs années, Nathalie m’avait donné un grand drap en satin synthétique bleu ciel, qui lui venait de sa maman. Il était caché dans un étui en plastique glissé sous un lit, avec un paquet d’autres chutes et coupons un peu improbables. Eh bien, c’était exactement ce qu’il me fallait pour concrétiser le souhait d’Augustine. Il me restait également un morceau de cotonnade rose fuchsia, parfait pour la doublure et de la feutrine jaune qui a servi à faire le A de Super Augustine.

Inutile de vous dire que le patron a été fait maison, en m’inspirant de certaines cousettes vues sur Pinterest et plus particulièrement de celle-ci (clic).

Et voici un projet simple et efficace, qui a fait grand plaisir à Augustine.

Les 4 ans d’Augustine – le gâteau licorne… Frankenstein

Si vous avez tenu le coup jusqu’ici, voici votre récompense : un compte-rendu de mes prouesses en pâtisserie !

La Super Héroïne m’avait commandé un gâteau licorne. Après le gâteau chat et le gâteau lapin (clic, clic), on passait au niveau au-dessus. J’ai acheté les fournitures nécessaires chez Cerf Dellier et j’ai comme d’habitude cherché l’inspiration sur Pinterest (voici le tableau).

Pour réaliser le gâteau, j’ai testé la recette du Molly Cake (ici) et de la ganache montée à la framboise (ici). Les deux recettes ont bien réussi et étaient délicieuses. Je me suis donc lancée.

Les mésaventures

Pour ne pas prolonger inutilement cet article, je vous la fais courte. Enfin presque…

D’abord, j’ai lu quelque part que pour couper plus facilement les différentes couches du gâteau, il fallait le congeler. Ce que j’ai fait. Quelle mauvaise idée ! Evidemment, impossible de le couper et donc, après avoir bien saccagé les bords de mon gâteau, j’ai finalement dû attendre qu’il décongèle.

Ensuite, contrairement à la première fois, ma ganache montée est restée beaucoup trop liquide. Par conséquent quand j’ai monté mon gâteau, la ganache a suinté sur les bords et les différentes couches ont glissé. Un gâteau toboggan ! Pour récupérer ça, j’ai fixé les trois couches en y piquant des piques à brochettes en bois et j’ai remis au réfrigérateur.

Bon. Une fois bien refroidie, la ganache s’est stabilisée. Il me restait à poser la pâte à sucre. Au magasin, ils m’ont conseillé de prendre de la pâte à sucre déjà déroulée et j’ai pensé que c’était une bonne idée. Mais je n’ai pas réfléchi au fait que mon cercle de pâte à sucre ferait des vagues, une fois posé sur mon Molly Cake très haut et plus étroit. Quelle galère ! J’ai fini par couper les « vagues » et du coup je me suis retrouvée avec des balafres verticales tout autour du gâteau.

Là, j’ai bien failli jouer le gâteau Frankenstein à fond et poser de faux points de suture. Mais non… les enfants n’auraient pas compris.

Pour terminer, comme ma ganache n’était pas assez ferme, je n’ai pas pu faire de décorations à la poche à douille. Heureusement que j’avais acheté quelques fleurs en pâte à hosties. Je vous remets la photo du produit fini.

Pour conclure, le gâteau a remporté un franc succès et il était très bon.

A bientôt pour de nouvelles aventures.

Fanfreluche

 

 

Comments

  1. Jolie robe pour petite fille modèle ! Augustine a l’air heureuse de pouvoir faire tourner sa jolie robe cousue par Mamie ! Quelle chance ! Je n’ai que des petits garçons et je ne suis pas trop inspirée pour leur coudre des habits. A moins que je me lance pour les jumeaux dans le bombers du Burda qui vient de paraitre.
    Le gâteau licorne est pas mal non plus !
    Bonne journée

    1. Merci beaucoup Armelle. Il est vrai que la sensibilité est différente pour la couture pour garçons. Je suis un peu moins inspirée s’agissant de coudre pour mon petit fils et de toute façon j’ai beaucoup moins de choix dans mon stock. J’ai commencé à réunir des petites cotonnades rayées bleu et blanc et j’ai quelques jersey marinière. Donc je pense me lancer avec cela. Ton idée de bomber est très tentante également. Belle journée.

  2. Bon je dois dire quand même qu’il fait un peu peur ce gâteau mais au moins il était bon!!! Miam.. Je peux passer commande pour mon anniversaire passé???!!! Nan je plaisante!! Je vais quand même essayer d’apporter quelque chose au prochain cours de couture..
    La petite robe est ravissante malgré ses déconvenues dans le dos, on s’en fiche c’est dans le dos!! Heureusement que la petite chipie a fini par accepter cette jolie robe, des fleurs, non mais avec tout le boulot de raccord des carreaux???? En tout cas elle lui va très bien.. Et pour le prochain projet il n’y a plus qu’à lui trouver des fleurs!!!!
    Et bravo pour le bidouillage de cape, je ne me souviens absolument pas de ce tissu.. Bon recyclage!!

    1. Merci Falbala. Tu as raison, le gâteau était un peu trash. Mais il a été dévoré et du coup encore une licorne de moins dans ce monde de brutes ! Je suis contente pour la robe, malgré le couac des raccords, car elle lui va pile poil au niveau carrure. Elle est juste un peu trop longue, mais ça, Augustine va s’en occuper au rythme où elle s’allonge. Donc, le prochain projet sera à fleurs. J’ai quelques coupons qui pourraient faire l’affaire. Bises.

  3. une demoiselle bien gatée ! la robe qui tourne est bien jolie (le succès est assuré quand ça tourne !) et le gateau plutot pas mal ;). (la ganache qui ne veut pas tenir, j’ai vécu cela avec le gateau prévu avec les enfants pour Noel : l’essai était parfait, le gateau de fête un peu moins même si le gout était là !).
    bonne journée

    1. Merci mamiedo. Pour ce qui est du gâteau, c’est quand même incroyable. La prochaine fois je ne ferai pas de test, mais directement le résultat final. Peut-être que je bénéficierai de la chance du débutant.
      Bonne journée à toi aussi.

  4. Je suis contente que cette mignonne petite robe ait enfin trouvé grâce à ses yeux parce qu’elle est toute jolie dedans !
    & sinon, il est bien ton gateau !

    1. Merci Ysa. Augustine est souvent comme ça. Au premier coup d’œil elle fait un peu la tronche et dans un deuxième temps, elle reconsidère le truc et ça va mieux. En tout cas, elle a déjà deux fois porté la robe et peut-être qu’il y aura encore d’autres occasions avant que les températures remontent. Et après on passera aux robes à fleurs. Je suis de plus en plus sollicitée, maintenant que la descendance a crû ! (Tu as vu ça ? Le passé composé de croître ! C’est la semaine de la francophonie alors je fais des efforts !)

  5. Ouf ! Heureusement que Super Augustine a fini par adopter cette robe très classe, ça aurait été dommage qu’elle reste au placard (et puis qui ira voir les non-raccords du dos ? moi je ne voyais rien avant de me mettre à la couture).
    Et je comprends bien qu’elle soit ravie de sa cape !
    Pour le gâteau, l’essentiel c’est qu’il ait plu et qu’il soit bon ! (et comme je ne suis pas capable de la moitié du quart, loin de moi l’idée de critiquer)
    Bravo Super Mamie !

    1. Oh ! Merci Nabel ! Pas de fausse modestie s’il te plaît ! Tu fais régulièrement des merveilles en tout cas en couture. Faudrait que tu nous postes quelques gourmandises nantaises ! Je suis sûre que tu en as en réserve. Bises.

  6. Bravo pour le gâteau et pour la robe.
    Ah ! les gâteaux d’anniversaire tels qu’on les voit sur Pinterest sont difficiles à reproduire à l’identique. J’ai aussi connu des déconvenues pour un gâteau licorne il y a 2 ans. Le plus important, c’est qu’il était bon.
    Pour la robe, passée la surprise des fleurs très bien cachées sous les carreaux, elle a été adoptée. Il faut dire qu’elle a un atout indéniable : elle tourne. Et puis la cape est très importante dans la vie de Super Augustine, donc la vie est belle pour la petite héroïne.

    1. Hello anaey, merci beaucoup pour ton gentil commentaire ! Augustine a été ravie de sa fête d’anniversaire et elle a adopté sa robe, donc les efforts n’ont pas été vains. Après, la cape de super Augustine, c’est quand même le hit ! Et pour le gâteau, l’année prochaine j’essaierai de faire mieux. J’ai le temps d’y penser.

  7. Cette jeune Augustine a été bien gâtée encore une fois. La robe qui tourne est très sympa parce que, franchement, les raccords de carreaux dans les 2 sens, c’est une vraie galère. Et bravo pour le gâteau, surtout s’il était bon. Merci pour le partage et très bon anniversaire à la pitchoune.

    1. Merci pour elle, chère Anne-Marie. Entre temps, nous avons déjà fêté l’anniversaire de sa petite sœur (moins d’un mois entre les deux), mais j’ai passé mon tour pour le gâteau. L’année prochaine lorsqu’elle sera plus « consciente » des enjeux, il faudra peut-être que je fasse un effort supplémentaire pour éviter des jalousies. Et pour ce qui est carreaux, je ne vais pas reprendre cet exercice de sitôt. Les fleurs sont plus faciles à assortir. A bientôt.

  8. Et bien voilà une mamie qui a bien gâté sa petite fille pour son anniversaire !
    La petite robe qui tourne (point très important à cet âge-là 😉 ) est très jolie !
    Et bravo pour ce gâteau licorne ! Je n’ai jamais osé utiliser la pate à sucre, j’achète de la pate d’amande à la place.

    1. Merci beaucoup happy family ! Oui, les robes qui tournent sont un atout. Tu n’as que des garçons, n’est-ce-pas ? Donc peu l’occasion de tester les robes à volants et autres frivolités ! Mais les garçons ne sont pas moins coquets, je crois.
      La pâte à sucre c’est bien pratique, surtout quand l’enrobage en crème ou ganache n’est pas 100% lisse. Je ne sais pas si la pâte d’amande est aussi solide et élastique pour couvrir de grands gâteaux, mais je vais peut-être tester à l’occasion. Je suis une pâtissière bricoleuse de toute façon.

      1. Oui que des garçons à la maison. J’ai déjà cousu des petites robes mais seulement pour les petites filles d’amis. Peut-être aurais-je des petites filles lorsque je deviendrais grand-mère… 😉
        La pâte d’amande n’est pas très pratique pour couvrir les gâteaux, elle peut être friable par endroits. Je l’utilise pour modeler des petits détails, par contre c’est délicieux à manger. Mais je ne suis pas une très grande pâtissière non plus…

  9. Avec un peu de retard, je souhaite un joyeux anniversaire à Augustine ! Le mois de mars est un beau mois pour naître. Bravo à sa mamie pour tous ses cadeaux fabriqués avec amour. Je suis sure qu’elle en gardera un souvenir impérissable. J’aurais tant aimé que mes Bobinettes puissent connaître la joie d’avoir une mamie…

    1. Merci beaucoup Fanny. Je suis ravie de pouvoir gâter la petite chipie. Et je tente de faire de même pour sa petite sœur qui, à un an, est un peu moins « exigeante » pour le moment. Il est vrai qu’Augustine sait très exactement quels sont les vêtements ou autres cadeaux que j’ai fabriqués pour elle. Et cela me fait très plaisir. Tu as bien raison, les mamies (ou Moma comme Augustine m’appelle) sont précieuses. J’ai eu le bonheur d’avoir ma grand-mère jusqu’à un âge avancé et mes enfants aussi ont été longtemps très proches de leurs grand-parents. Cela crée un cadre familial harmonieux. Mais la vie en décide parfois autrement.

Leave us a Message