Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Robe Plougastel Pascal Jaouen
A ne pas rater Escapades Evasion Papotage

Pascal Jaouen: atelier glazig et exposition

J’avais eu un premier aperçu des réalisations de Pascal Jaouen lors du Salon Talents la Broderie d’art nous fait rêver,  et j’avais hâte de participer à son atelier d’initiation à la broderie Glazig. Dès le premier jour du Salon Pour l’amour du fil, à Nantes, je suis allée sur son stand et à proximité j’ai eu l’heureuse surprise de découvrir une exposition de ses robes et créations. Je crois qu’à ce jour, des quelques expositions de stylistes que j’ai pu admirer, celles de Pascal Jaouen sont mes préférées..

Exposition Pascal Jaouen

Collection Pascal Jaouen

Je n’ai pas pu identifier avec certitude tous les modèles ou leur rattachement à une collection. Le problème est que j’ai  tellement été subjuguée par ce que je voyais que j’en ai oublié de prendre des notes ou de photographier toutes les légendes des différents modèles.  Il s’agit de pièces haute couture, pas de celles qu’on pourrait porter au quotidien, quoique… Il y a également beaucoup de robes de mariée et dans des couleurs inhabituelles. Si c’était à refaire, je me laisserais bien tenter par une des ses superbes robes!!

La toute première collection de Pascal Jaouen date de 2002. Elle est intitulée « Itinérances« , et a été présentée dans le cadre des Premières Rencontres Internationales du Textile, organisées à Quimper par l’Ecole de Broderie d’Art et l’Association Broder à Quimper. Elle était constituée de tenues traditionnelles brodées. Je suppose que ces pièces en font partie. Il s’agit de gilets de mariage du pays bigouden (région de Pont-l’Abbé).

Pascal Jaouen tenues traditionnelles

En 2008, sa collection a pour nom « Regards vers l’Ouest« . Elle a entièrement été créée par Pascal Jaouen, avec des vêtements brodés traditionnels et des pièces plus contemporaines. La broderie est présente partout de manière plus ou moins extravagante.

La robe Marie-Antoinette (2008) est une robe de mariée, en satin rose et rouge, avec de la dentelle de Calais grise, des strass, cabochons. Les broderies sont faites au fil d’agent (typique de la Cornouaille). Pour ceux que les us et coutumes des tenues de mariage intéressent et notamment le rouge dans les robes de mariées en Bretagne, je vous renvoie à ce petit article, très bien documenté. Gros plan sur la finesse et la richesse des broderies du corsage:

Collection 2008 Pascal Jaouen Robe Marie-Antoinette
Robe Marie-Antoinette

Cette superbe robe (2008) est en doupion de soie (soie sauvage tissée de manière irrégulière et avec un effet brillant), à quatre pans inspirée des cocards du pays bigouden (robe Cocarde ou Steredenn?).

J’ai un très gros faible pour cette petite robe brodée (2008). Son bustier est inspiré des revers des manches des Bigoudènes. Elle est en doupion de soie bordeaux, brodée en cannetille (fil de broderie métallique entortillé) violette, rocaille, fils de soie et cabochon, plumes de cygne rose pâle. La jupe en maille métallisée a été réalisée par les Plissés de France à St Malo. Jupon en doupion et mousseline de soie noire. Réalisée par Pascal Jaouen et Myrtille Brochoire.

Collection 2008 Pascal Jaouen

En 2010, une nouvelle collection voit le jour et s’intitule « Au fil des trois éléments » (eau, terre et feu ou triskell).

Une des pièces maitresses est le manteau Algue, en satin et crêpe de soie gris pâle (manifestement eau!). Ses broderies s’inspirent de la faune et la flore marine. Fils métallisés argent, cabochons. Il est porté avec un pantalon en satin argent que malheureusement on ne peut pas voir.

Collection 2010 Pascal Jaouen "Algue"
Manteau Algue

J’adore la finesse et la délicatesse de ces détails.

Collection 2010 Pascal Jaouen "Algue"
Manteau Algue

Cette superbe robe brodée rouge est une robe de mariée (je dirais feu!). La jupe est en tulle et rubans de soie, organza, chenille, bustier en laine feutrée. Les spirales sont inspirées des motifs bigoudens, en rubans d’organza et chenille. Réalisée par Nathalie Broënnec.

J’adore cette petite robe trapèze « Plougastel » (terre). Elle est en satin fuchsia (je suppose de soie) et une bande de soie verte sur le bas de la robe, rebrodée de chenillette, de cabochons et de perles. Il s’agit de motifs de Cornouaille aux couleurs de Plougastel-Daoulas. Je regrette de ne pas avoir pris de photos de plus près de la deuxième robe trapèze que l’on voit à l’arrière sur la première photo. Elle est dans le même esprit (forme et couleurs) avec une encolure joliment brodée. Elle est en moire (effet d’ondulation du tissu obtenu lors de sa fabrication) et satin duchesse (satin lourd et épais). Je présume là encore que c’est de la soie également sur ce modèle.

C’est vraiment une petite robe qu’on pourrait porter assez facilement. Quelques gros plans sur les détails de la robe (jupe et corsage):

En 2013, la collection s’intitule Gwenn ha due (drapeau breton), entièrement en noir et blanc, inspirée des couleurs du drapeau breton. La dernière collection est en cours de préparation. Elle portera le nom de « Sur la route de..« : « Cette collection est un voyage, entre Bretagne et Galice, entre coiffes de l’Aven et habits de lumière de toreros. » Affaire à suivre…

Atelier broderie glazig

L’atelier de broderie a été beaucoup plus pédagogique que celui du plaid nomade. Il est vrai qu’ici il n’y avait pas du tout l’obstacle de la langue. Le cours a été fait par Martine Mao qui fait partie de son équipe d’enseignants. Elle s’est montrée à l’écoute des élèves, n’hésitant pas à aller de l’une à l’autre et d’une grande patience.

Le cours était très bien organisé,  chacune d’entre nous disposait d’un morceau de lin comprenant un petit motif à broder et de tous les fils à broder, en soie, et d’un morceau de drap de laine que nous devions bâtir au préalable sur l’envers de la pièce de lin. Avec un atelier de 2 heures, je ne vais pas prétendre avoir tout compris. Mais au moins j’ai retravaillé les points de base, le point de chainette, le point de feston et de chainette rebrodée. Une des caractéristiques de la broderie Glazig c’est qu’on fait des nœuds à l’arrière de l’ouvrage. La tatie Onemei m’a toujours dit qu’en broderie on ne faisait pas de nœuds, il faut reglisser son fil à l’arrière sous les points.

En deux heures nous n’avons pas eu le temps de terminer notre ouvrage. J’ai au moins compris le sens à suivre notamment pour les deux morceaux d’une feuille de manière à avoir quelque chose d’harmonieux. La broderie c’est un peu comme le dessin, les mouvements et directions de la broderie sont importants pour donner de la profondeur, du relief et traduire la réalité d’une forme ou d’un objet. Le fil à broder en soie est assez difficile à utiliser. Il vrille très rapidement au fur et à mesure que l’on brode. J’ai déjà été confrontée à ce problème avec le coton perlé mais avec le fil de soie c’est encore pire. Il ne faut pas prendre de longues aiguillées.

J’en ai profité pour faire le plein d’ouvrages avec des motifs glazig à broder.. pour quand j’aurai / je prendrai le temps..

Ce dernier (tardif) article clôt enfin notre virée à Nantes. Oui je sais, j’ai un peu (beaucoup) trainé sur ce dernier volet. M. Cadbury tu pourrais faire des journées et surtout des week-end plus longs??? En tout cas, j’espère que tous nos articles auront témoigné des bons moments passés à Nantes…

A très bientôt

Nathalie

6 Comment

  1. Moi qui me suis mariée en blanc et rouge /* je ne savais pas, je ne suis pas Bretonne !!! */, je le referai avec plaisir ! Mais sur ma robe, je mettrai le manteau Algue ……. Il est splendide !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *