Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
Couture des poupettes Tops

Top bleu pétrole – manches style victorien

Je vous avais promis un ou plusieurs tops coordonnés à ma nouvelle jupe longueur midi (vue ici).

Commençons par le premier de la série, le top bleu pétrole réalisé dans un jersey de viscose très souple et doux.

La Prof m’a montré la voie en réalisant dans un jersey similaire un tee shirt à l’encolure arrondie décorée d’un ruban noué et avec des manches longues froncées, retenues par de hauts bracelets de manche (un peu style victorien, mais sans froufrous).

J’ai tout de suite craqué pour ce modèle et j’ai demandé à la Prof de m’aider à adapter les manches de mon patron du tee shirt de base pour réaliser les mêmes manches. Pour l’encolure, j’ai préféré me contenter d’une encolure ronde simple (pas la peine d’accumuler les difficultés). J’ai tout de même décidé d’ajouter une bande de propreté à l’intérieur de l’encolure dos (l’un des jolis rubans de velours trouvés à la Mercerie Ozel lors de notre escapade parisienne). C’est la première fois que je fais cet exercice – pas génialement réalisé je l’avoue, mais moi seule le sais et vous ne le raconterez à personne, n’est-ce-pas ?

Je suis fan du résultat d’ensemble et comme il me reste plusieurs coupons du même jersey de viscose dans d’autres couleurs, toutes les options sont ouvertes. Dommage que les congés tirent à leur fin… snif, snif !

Bon il est vrai que les photos ne sont pas géniales, mais il faudra s’en contenter en attendant que ma photographe star reprenne du service – à lundi les amies.

Editorial

Ah, je vous disais bien que Falbala ferait plein de photos… En passant je vous montre également une petite jupe noire cousue il y a déjà un bout de temps. Elle est très pratique et va avec tout.

En plus nous avons trouvé un nouveau spot photo ! Vous avez vu cette belle tapisserie ?

Je vous embrasse.

Fanfreluche

12 Comment

  1. Merci Michèle. Bon il est vrai qu’il faut vraiment avoir le nez dessus pour voir que ce n’est pas impeccable. J’ai suivi la méthode préconisée par Marie Poisson dans son livre « Coudre le stretch ». La première couture se fait à l’intérieur, sur la marge de couture uniquement, puis l’ensemble est fixé par une surpiqûre au point droit le long de l’encolure dos.
    Pour le reste du tee shirt j’ai essentiellement utilisé la surjeteuse. A bientôt.

    1. Oh merci beaucoup Mary Tainne. J’aime beaucoup ce type de manches. Pour plus d’authenticité victorienne, il faudrait maintenant compléter l’exercice par un pied de col et des froufrous. Mais ça j’hésite, parce que le col montant, ça tient chaud et que je ne suis pas du tout frileuse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *