Couture pour petits et grands loustics

Une nouvelle fois un grand merci à Nabel pour son défi « je couds (ou je tricote) pour un homme ». Grâce à elle, les petits et grands loustics sont régulièrement mis à l’honneur. De mon côté, j’ai à nouveau choisi de coudre pour le petit Amaury. Et pourtant je sais que M. Fanfreluche serait très content si je pensais aussi un peu à lui. Mais voilà, les vêtements taille un an sont tellement plus rapides à coudre. Encore que…

Qu’est-ce-que je pourrais bien faire de ce dernier coupon de jersey tracteur ?

Il y a parfois des réponses qui coulent de source. Ce jersey tracteur allait être parfait pour coudre une salopette short à Monsieur Amaury.

Le patron

Pour réaliser mon projet, j’ai retenu le patron de salopette pour bébé du magazine Burda Style Baby. Le tissu préconisé était de la maille et il avait une patte de boutonnage à l’entrejambe. Tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes.

La réalisation

Passons rapidement sur les différentes étapes qui n’ont rien de compliqué. J’assemble les deux demi-devants et dos de la partie short, je ferme les coutures côté des jambes, je double les empiècements devant et dos en prenant les bretelles en sandwich. Ensuite, je fais un rentré pour le bas de la bavette (devant et dos), que je couds à la main. Puis, je couds la coulisse élastique au dos et j’insère ledit élastique. Enfin, je fronce l’ourlet du bas des jambes, je pose le biais à cheval au bas de l’ourlet des jambes et je couds la patte de boutonnage préalablement entoilée sur la partie dos de l’entrejambe (j’ai pensé que c’était une bonne idée d’entoiler puisqu’il faudrait que les pressions tiennent bien). J’ai aussi entoilé la marge de couture du devant de l’entrejambe (même objectif de renfort).

coulisse élastiquée au dos

C’est là que ça se corse ! Pour faire une finition propre, on se trouve à plier la quintuple épaisseur (biais replié = 4 épaisseurs + tissu du bas de la jambe) de l’ourlet et du biais, en combinaison avec la patte de boutonnage entoilée. Je ne vous dis pas ! Un vrai boudin ! J’ai repassé, insisté, re-repassé, re-insisté ! Et finalement j’ai conclu que jamais, au grand jamais, je ne pourrai poser correctement une pression jersey sur cette épaisseur.

Donc, après moults essais, j’ai abandonné. Du coup, la salopette n’a pas de boutonnage à l’entrejambe. Tant pis. Cela me laisse un sentiment d’échec, car sur la photo du modèle ça avait l’air si simple et propre! Il doit y avoir un truc que je n’ai pas compris.

finition au biais pour l’ourlet de la salopette

Après, il me restait à coudre les boutonnières et les boutons et la salopette short était terminée.

boutonnière spéciale tissu stretch

 

Il me faut un tee-shirt à combiner avec cette salopette short

Je savais que le dernier tee-shirt sans manches que j’avais cousu précédemment va bien à Amaury, donc j’ai décidé de le reprendre dans un coupon de jersey gris anthracite de mon stock.

Pour apporter un peu de lumière à tout ce gris, j’ai choisi de coudre des bandes de finition dans une petite chute de jersey rayé psychédélique noir, blanc et violet. J’ai fait l’impasse sur le violet, pour ne garder que les parties noires et blanches.

L’aventure de l’encolure

Le précédent modèle cousu comportait une patte de boutonnage, mais je me suis dit que si j’élargissais un peu l’encolure, je pourrais m’en passer. C’est donc ce que j’ai fait et j’ai posé une bande de mon jersey psychédélique, très doux et très mou (c’est de la viscose, je pense). Malheureusement, je n’ai pas bien tenu compte de la texture du tissu et une fois cousu, ça me paraissait bien trop large et ça pendouillait. Vous voyez ?

Faire et défaire… Vous connaissez le dicton ! Cette fois-ci, j’ai posé une bande du même jersey que le tee-shirt, en m’appliquant à mettre davantage de tension pour resserrer un peu l’encolure.

Je vous montre l’ensemble salopette et tee-shirt (encore avec l’encolure rayée), pour vous donner une idée du résultat. Malheureusement je n’ai pas eu le temps de refaire une série de photos avec le tee-shirt modifié.

La maman d’Amaury m’a envoyé des photos des vêtements portés.

Alors, je m’aperçois que l’encolure est toujours très large. Par conséquent, je risque de revenir à la patte de boutonnage la prochaine fois. En attendant, c’est l’été – enfin, dans le Grand Est, on a des doutes – et du coup Amaury ne sera pas serré dans son tee-shirt.

Couture sérieuse pour homme

Un peu de couture sérieuse pour homme vient se glisser dans cet article.

A la demande de Monsieur Fanfreluche, j’ai cousu un grand sac cabas qu’il souhaitait offrir à un collègue. Les dimensions sont conséquentes, car le but est d’y transporter un vêtement volumineux : hauteur 55 cm X largeur 67 cm (les valeurs de marge de 1,5 cm sont incluses); fond du sac: 19 cm de large.

Monsieur a choisi à la mercerie du Fil Amant un beau coupon de pure laine vintage bleu nuit et une doublure en coton plus colorée. Marie m’a recommandé un entoilage thermocollant de moyenne épaisseur. Le produit s’est effectivement avéré idéal pour donner de la tenue au sac.

Pour agrémenter le sac et mettre en valeur la belle lisière du tissu, j’ai cousu une poche plaquée sur l’extérieur du sac. J’ai également ajouté une poche zippée à l’intérieur du sac (j’ai suivi le tuto de Sacotin, qui est parfait).

Et voici les photos du sac avec ses détails et la vue d’ensemble du sac porté par Fanfreluche (en mode Pretty Women).

Sur ce, je vous laisse et je vais de ce pas regarder ce qu’ont réalisé les autres participantes du défi de Nabel.

A bientôt.

Fanfreluche

 

 

Comments

  1. Le jersey, on croit que c’est facile, mais quand même, c’est fuyant, c’est épais… Bon, ce petit père est déjà grand, et à cet âge, on accepte mieux d’être tortillé pour changer la couche !
    Et tu couds même pour les copains de Monsieur ? respect ! moi, j’ai assez de filles dans ma famille à gâter !!!

    1. Coucou Isabelle. Merci pour ton commentaire. Tu as raison, à un an, les petits sont bien dynamiques et le changement de la couche devient parfois acrobatique. Alors, tant qu’à faire… J’avais cousu un grand cabas similaire à Monsieur il y a quelques années. Il était moins fignolé, mais il lui fait bon usage. Alors comme ses collègues le trouvent pratique, il fait ma pub. Mais ce sont uniquement des clients gratuits.

  2. Il est adorable cet ensemble pour bébé ! J’aime beaucoup ce type de petite salopette short et la tienne me semble parfaite. Du coup, tu as fait comment pour l’entrejambe, tu l’as cousue ?
    Pour aplatir les épaisseurs, je n’hésite pas à user du marteau, c’est super efficace, en tout cas pour un jeans.
    Et il est très sympa ce grand cabas !

    1. Coucou Nabel. Eh oui, j’ai finalement cousu l’entrejambe et ça fait le job. Et toi tu sors le marteau ? Que de violence ! Bon, notre ancienne prof de couture, que tu avais rencontrée, nous parlait de cette technique pour des tissus épais ou raides, mais je ne l’ai jamais appliquée. Bises.

  3. Elle est trop rigolote cette salopette avec tous ces petits tracteurs, cela fait un bel ensemble avec le tee shirt. Et le sac est magnifique avec ces belles finitions.

    1. Merci beaucoup Jalyla. Je l’aime bien aussi ce jersey aux tracteurs. Je trouvais intéressante l’inscription qui figurait dans la lisière, donc je l’ai laissée apparente. J’avais deux coupons à l’origine. Le premier m’a servi à coudre un legging à Augustine. Mais il n’était pas très bien réussi. De toute façon, maintenant il est largement trop petit. Alors ça m’a fait plaisir de déterrer le deuxième coupon pour Amaury.

  4. J’aime beaucoup le petit ensemble d’Amaury. Je pense , d’après la légende de la photo, que tu as une possibilité pour faire des boutonnières spécial jersey. Pourrais tu m’en dire un peu plus : as tu entoilé et avec quel type d’entoilage? As tu un programme boutonnière sur du jersey sur ta machine à coudre? Le sac est très réussi aussi. Bravo et bel été.

  5. Merci beaucoup Anne-Marie pour ton commentaire sympathique. Alors effectivement, j’ai trouvé sur ma machine un programme boutonnière pour tissu strech. Pour l’entoilage tu me poses une colle. Je ne me souviens plus. Donc probablement que je n’ai pas entoilé. D’habitude j’utilise un entoilage maille thermocollant très léger. J’en ai un énorme coupon que j’ai acheté au poids. Donc je suis désolée mais je n’ai pas de référence à t’indiquer.

    1. Pour faire une aussi jolie boutonnière sur du jersey, il faut que la machine à coudre ait un programme adapté. La mienne est beaucoup trop vieille pour ça, mais quand j’en changerai, j’y penserai. Merci pour ta réponse. Bonne fin de journée.

  6. Ah je connais ce genre de sur-épaisseurs compliquée ensuite pour mettre des pressions. Parfois c’est bien mieux de ne faire qu’une seule épaisseur cousue sur l’endroit puis rabattue sur l’envers et surpiqués à l’aiguille double et l’excédent de tissu coupé à ras… En tout elle toute mimi cette salopette et le tout forme un chouette ensemble!!!

    1. Merci Domimod. En effet, cette façon de faire aurait créé moins d’épaisseur. En plus, comme le jersey ne s’effiloche pas, ça fonctionne. Peut-être pour la prochaine fois. D’ailleurs c’est une technique qui peut bien s’appliquer aussi aux encolures.

  7. La salopette est extra. Ce n’est pas trop gênant si l’entrejambe ne s’ouvre pas lorsque c’est un short (avis d’une ancienne nounou)
    Pour les petits bonhommes, le tee shirt idéal est celui qui comporte une ouverture soit sur l’épaule soit, devant.
    Amaury appréciera le tee shirt de mamie, car il ne subira pas le supplice de le passer par une encolure trop serrée.
    Bravo pour le sac, il est superbe.
    PS ; n’hésite pas si tu veux le patron du polo homme Burda

    1. Merci beaucoup anaey. Je suis preneuse pour le patron. C’est super sympa. Au préalable il faut que je coince Monsieur pour prendre ses mensurations ! Pour les t-shirts enfant, je suis d’accord avec toi, le boutonnage épaule c’est top. Mais je ne le maîtrise pas vraiment. Il faut que je trouve un bon tuto et que je fasse une pièce d’étude.

  8. L’été, où ça l’été ? Dis toi qu’il n’y a pas que dans l’est que l’été n’a pas pris ses vacances !!!
    Mais sinon, il est ravissant cet ensemble ! Le p’tit mec est tout beau !
    Quant au grand sac, bravo aussi !

  9. Très joli, tout ça ! Le sac sur mesure, c’est vraiment la classe.
    Pour la salopette, de mémoire, je n’ai jamais fait de bande de boutonnage mais un large ourlet sur lequel je posais des pressions. Je pense que l’idéal serait d’utiliser une bande pressionnée (j’en ai découvert l’existence en cousant un body pour ma fille).
    Cet ensemble bébé est très mignon et le petit bonhomme a l’air bien à l’aise dedans.

    1. Merci Agdel. Il semble effectivement que la bande pressionnée soit une bonne solution. J’y penserai si je renouvelle l’expérience pour un petit. Là, comme Amaury grandit, l’entrejambe pressionnée sera moins nécessaire. Mais qui sait, d’autres bout de choux pourraient suivre…

  10. Voilà du bon boulot!!! Effectivement il existe des bandes avec des pressions peut-être que ce serait une solution. En tout cas cette salopette et son tish sont très réussis.
    Le sac est magnifique et j’espère que son destinataire sera ravi et en fera bon usage. Sinon tu sais que nous sommes toutes preneuses, s’il ne l’aime pas!!

    1. Merci Nathalie. Oui, la bande pressionnée ça pourrait le faire. Mais finalement, ça passe sans. Et bientôt il apprendra la propreté et il descendra son pantalon comme un grand. Pas de chance pour le cabas, il a été adopté par son nouveau propriétaire. Mais il reste plein de beaux coupons chez Marie, donc il y a de quoi s’amuser.

  11. Eh bien ces petits et grands loustics sont bien gâtés !
    Le petit a l’air ravi de sa nouvelle salopette, j’aime beaucoup le tissu que tu as utilisé !
    J’espère que le beau temps est revenu dans le Grand Est !

Leave us a Message