Pour le dimanche – Robe chemise Burda

par | Sep 12, 2022 | couture, Couture des poupettes, Robes | 26 commentaires

Notre petite Mathilda a été baptisée le dernier dimanche du mois d’août. Pour l’occasion, il me fallait une nouvelle robe. Idem pour la baptisée et pour sa grande sœur. Si vous le permettez, je vais commencer par la mienne, une robe chemise Burda un peu remodelée à ma façon.

Ma robe chemise Burda

J’ai eu un vrai coup de cœur pour cette robe chemise dans le magazine Burda 5/2022 et j’avais déjà retenu le tissu idéal pour la réaliser.

Quel tissu utiliser ?

Une fois de plus, je vais vous bassiner avec mes trouvailles chez Toto Tissu à Rouen, où j’ai craqué pour 3 m de cotonnade à carreaux. Je lui trouve un petit côté vintage. J’adore la combinaison de rouge, d’orange et de brun qui se fondent en dégradé. Bref, deuxième coup de cœur.

Je vous montre. La photo ne rend pas vraiment justice au tissu qui est bien plus lumineux en réalité.

Tout ça pour vous dire que ma robe chemise finalement, je ne l’ai pas cousue dans ce tissu-là.

Pourquoi me direz-vous ? Tout simplement parce que la date du baptême approchait rapidement, que j’avais décidé d’ajuster le patron à ma morphologie (et je ne suis jamais bien sûre du résultat de ce genre de manipulations) et qu’enfin, le tissu à carreaux allait clairement me poser quelques défis de raccords.

Alors, j’ai décidé de tailler dans un coupon à grands feuillages, que j’ai envie de qualifier de « popeline de viscose ». En effet, au visuel on dirait de la popeline de coton, mais au touché, elle est plus « craquante » que du coton. Je l’ai acheté, en même temps qu’un autre coupon de même composition (rose celui-là – voir ci-dessous), à Montmartre, chez les « Gentlemen du tissu » – enfin, je crois que c’était ce magasin-là.

le coupon rose
et le coupon « feuillage » que j’ai utilisé

En tout cas rassurez-vous, le tour des carreaux viendra un de ces jours.

Les ajustements du patron

Depuis ces dernières années, clairement ma morphologie est de plus en plus en H – avant de passer en O si ça continue ! Chère mésopotamie (alias « ménopause » pour renseigner les plus jeunettes d’entre vous), merci pour ce cadeau ! Bon, les bonbons, les glaces et les chips ont leur part de responsabilité aussi ! Par conséquent, je suis toujours obligée d’ajouter davantage d’aisance à la taille pour les patrons un peu cintrés.

Le patron de la robe chemise m’a bien facilité cette tâche, étant donné que la jupe est plissée et froncée. Je disposais donc de la latitude nécessaire pour élargir le buste sans faire de modifications compliquées pour la jupe. Pour finir, j’ai ainsi ajouté environ cinq centimètres au tour de taille du haut de la robe.

Ensuite, pour la jupe, j’ai complètement renoncé aux fronces et plutôt élargi un peu les plis. Et ça tombait nickel ! TROP contente !

Les pinces

A l’essayage, j’ai noté deux choses : premièrement qu’il allait falloir rallonger la pince poitrine pour mieux l’ajuster à mes courbes et deuxièmement que l’emmanchure baillait. C’est un problème que j’ai de plus en plus souvent, en particulier sur les robes sans manches. J’ai donc posé une petite pince d’environ 2 cm de large pour corriger cela. C’est assez discret et ça fait le job.

détail de la pince d’emmanchure

Et sinon, rien d’autre

Donc, comme le titre l’indique, je n’ai fait aucune autre modification. Pourtant, j’aurais bien dû y ajouter des poches. Mais soudain la jupe fut cousue et j’avais zappé les poches. Je pourrai toujours les ajouter plus tard si cela s’avère nécessaire.

Voilà. J’ai bien réussi ma patte de boutonnage et mes surpiqûres, ainsi que mes boutonnières. C’est assez rare que cela se passe aussi bien, donc ça vaut la peine de le souligner. Et vous avez vu les jolis boutons chinés par les soins de Marie (mercerie Le Fil Amant) ? Ils sont en verre et délicatement rehaussés d’une ligne dorée.

Après, je me suis un peu battue pour poser le pied de col car, comme pour mon chemisier en popeline blanche, il y avait pas mal d’embu à résorber. Pour pallier cette difficulté, j’ai passé l’encolure copieusement à la vapeur du fer à repasser et cela a suffisamment élargi l’encolure pour l’adapter au pied de col. Clairement, c’est un truc à retenir.

La robe chemise terminée

Et voilà le résultat final. J’en suis vraiment très contente. Cette robe peut être portée avec ou sans ceinture.

Avec Nathalie, nous avons fait des photos – photos que je n’ai pas faites lors du baptême. Trop bête !

Les robes des princesses

Voici également un rapide aperçu des robes des deux sœurettes. Là aussi, pas de photos en situation au baptême. C’est la loose !

Robe à godets pour Augustine

Pour Augustine j’ai choisi de coudre cette robe à godets, tirée du magazine Burda 2/2007. En réalité je n’ai repris que la jupe et j’ai cousu un buste sans manches tout simple, à la place du haut proposé par le patron.

C’est Augustine elle-même qui a choisi les tissus à la mercerie du Fil Amant. La robe a été plutôt facile à réaliser, bien qu’entièrement doublée, mais je peux vous dire que cela prend du temps d’incruster huit godets, puis de coudre un petit ourlet mouchoir sur un ourlet aussi long.

La demoiselle était fière de sa robe qui tourne, tourne…

Et pour Mathilda

En fait, je n’ai pas cousu de robe pour Mathilda. Elle a porté la robe que j’avais cousue pour Augustine à l’occasion du mariage de notre fils (à voir ici). A ce moment-là, j’avais posé une ceinture en satin rouge pour la coordonner avec le coussin porte alliance, aussi réalisé par mes soins.

J’ai donc décousu la ceinture d’origine et je l’ai remplacée par une ceinture réalisée dans la même cotonnade que les godets de la robe d’Augustine.

Du coup, la robe était tout à fait transformée. Mathilda adore sa robe.

Nous avons passé une magnifique journée de fête et Mathilda a réellement compris que c’était en son honneur.

Je vous embrasse et vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures.

Fanfreluche

26 Commentaires

  1. Anne Marie

    Quelles robes sympas, tant pour toi que pour les fifilles. J’aime beaucoup le tissu de ta robe. Et tu as réussi les ajustements avec brio. C’est vrai que les robes sans manches baillent un peu. Je retiens l’idée de la petite pince. Bravo pour ce travail et merci pour le partage.

    Réponse
    • Fanfreluche

      Hello Anne-Marie. Merci beaucoup pour ton commentaire. Malheureusement, la robe va rester au placard jusqu’à l’année prochaine. Mais d’autres projets sont en cours, plus adaptés à la mi-saison.

      Réponse
  2. happy family

    Que de jolies robes présentées sur ce post !
    Les demoiselles sont toutes mignonnes avec leurs robes assorties.
    Quant à la tienne, elle te va très bien. C’est un joli imprimé que tu as choisi. Et si tu n’avais pas zoomé, je n’aurais pas vu voir la pince que tu as faite au niveau de l’emmanchure : c’est une astuce à garder lorsqu’un tissu baille à cet endroit.

    Réponse
    • Fanfreluche

      Merci beaucoup Céline. Je les adore les demoiselles ! Cela fait tellement plaisir de leur coudre de jolies petites choses !
      Quand à la pince, merci les tissus à motifs. Ils permettent de cacher bien des bidouillages.

      Réponse
  3. Agdel

    Cette robe chemise est une réussite ! Le tissu est très chic et la coupe est parfaite. J’ai aussi ce problème d’emmanchures qui baillent, mais c’est facile à corriger heureusement.
    Le robe à godets me laisse sans voix, ça me semble tellement difficile à réaliser, il faut une précision extrême, non ?

    Réponse
    • Fanfreluche

      Merci Agnès. Ah oui ! les godets. J’y ai passé du temps. En effet, il faut être précis pour bien former la pointe. Mais cela se fait assez facilement lorsqu’on trace bien les lignes de couture.

      Réponse
  4. missumlaut

    3 belles robes ! Et ce qui m’épate le plus, c’est l’inscrustation des godets. Pas quelque chose que je trouve facile du tout.

    Réponse
    • Fanfreluche

      Hello Missumlaut. Merci de ta visite et de ton message. Comme je disais à Agdel, les godets c’est un travail de patience. Mais j’ai bien tracé les lignes de couture et j’ai tout bâti avant de coudre. Du coup, j’ai plutôt bien réussi les pointes. Cela dit, j’attendrai un peu avant de remettre ça.

      Réponse
  5. Solène

    Très très chouette cette robe ! Le tissu ne me paraît pas voyant mais c’est moi
    Elle te va à ravir !

    Réponse
    • Fanfreluche

      Merciii Solène ! Il faut dire que je suis ravie du résultat. Dommage qu’il fasse trop froid pour la porter maintenant. S’agissant des motifs, personnellement j’aime assez ça. Je couds bien plus de motifs que de tissus unis. Mais parfois il faut un peu calmer le jeu, pour pouvoir assortir les différents éléments de la garde-robe. J’ai un nouveau projet en cours qui sera plus soft.

      Réponse
  6. Nabel

    Elle est superbe ta robe ! Du coup, l’envie de robe chemise que je croyais avoir raisonnablement étouffée risque de venir me tarauder de plus belle …
    J’aime beaucoup le tissu que tu as finalement utilisé, il va bien à ce modèle.
    Les sœurettes sont toujours aussi mignonnes dans leurs jolies robes. C’est une super idée d’avoir remplacé la ceinture pour en faire une nouvelle robe coordonnée à celle de la grande soeur.

    Réponse
    • Fanfreluche

      Merci Nabel. La robe chemise est vraiment un plan sûr. On peut la décliner à l’envi. Ce n’est pas ma dernière. En plus, ce modèle Burda est plutôt facile à réaliser. Et les petites demoiselles sont ravies de leurs robes.

      Réponse
  7. lounatine

    De bien jolies robes! Vous êtes toutes chics dans ces ravissantes tenues!

    Réponse
    • Fanfreluche

      Merci beaucoup Lounatine. Il fallait bien faire un effort pour un événement aussi important !

      Réponse
  8. anaey

    Ta robe est superbe. Je la préfère portée avec ceinture. C’est bon à savoir le coup du fer à vapeur pour étirer l’encolure.
    Malheureusement, rien ne nous est épargné avec cette vilaine ménopause. Bon, comme on dit, on ne peut pas avoir été jeune, fine et belle et le rester, souvent ne reste plus que le et.
    J’ai aussi réalisé la même robe à godets pour l’une de mes petites filles. Une robe qui tourne : C’est un élément d’une grande valeur pour les filles. Elle a adoré la porter. Augustine a très bon goût. Sa robe est très jolie et lui va très bien.
    Quant à ta puce, elle a aussi une très jolie robe. Le tissu est joli comme tout. Cette forme de robe est intemporel, et va toujours très bien aux petites.

    Réponse
    • Fanfreluche

      Haha, tu me fais bien rire Anaey ! Oui, le moment viendra où il ne restera que le ‘et’ ! Heureusement, en attendant, la couture nous donne le super pouvoir de gommer un peu les imperfections.
      Augustine et Mathilda sont des petites chipies adorables. J’adore pouvoir leur faire plaisir. Et Augustine sait déjà bien ce qu’elle veut. Elle vient de choisir sa prochaine tenue dans un magazine Fait Main. Yapluka !

      Réponse
  9. isabelle

    Vraiment superbe cette robe ! Nous avons toutes le même problème avec les mensurations de notre taille. Depuis quelques années, ils ont revu les mensurations des patrons, ces vilains !
    le tissu est superbe, totalement adapté, je le préfère à l’ autre. Par contre, je préfère la robe sans ceinture qui justement vient souligner la taille, qui devient H ! et ne mérite plus d’être soulignée….Comme toi, je préfère les plis autour de la taille, moins ballonisants que des fronces.
    Augustine pouvait être fière de sa robe qui tourne tourne tourne, en plus elle est bien longue et resservira l’été prochain.
    quelle chance de pouvoir réutiliser la robe de mariage pour Mathida. ce style de robe ne peut pas être porté tous les jours….

    Réponse
    • Fanfreluche

      Merci beaucoup Isabelle. Je vois que le club des mésopotamiennes s’élargit ! Euh… dans tous les sens du terme ! Bon, il faut quand même continuer à se battre. En attendant, on peut élargir les patrons. Sinon, les coutures pour demoiselles sont plus faciles. Les deux sont fines, mais poussent comme des champignons !

      Réponse
  10. The Amazing Iron Woman

    Ta robe est vraiment très jolie ! J’aime beaucoup la silhouette qu’elle te fait et le tissu. Bravo !

    Réponse
  11. Nathalie

    Elles sont superbes ces jolies robes du dimanche!! Et clairement à la hauteur de l’événement!! Dommage de ne pas avoir fait de photos à cette occasion.
    Moi aussi je préfère ta robe portée avec ceinture. T’as de la chance de ne pas avoir mes mensurations parce que je te l’aurais très certainement chipé!!!

    Réponse
    • Fanfreluche

      Haha ! Comme quoi le gras a du bon ! Mais c’est bien aussi car nous avons chacune notre style qui nous plaît et nous va. C’est toujours enrichissant de voir les différentes réalisations des unes et des autres au cours de couture. La créativité n’a de limite que nos compétences techniques.

      Réponse
  12. Jalyla

    J’adore ce style de robe, (c’est celui qui va le mieux à ma morphologie) et le tissu est superbe. Je préfère avec la ceinture pour cacher la couture de la jupe, les raccords sont impossibles à faire avec ce style de tissu. Tes petites filles n’étaient pas en reste avec leurs belles tenues. Quelle fierté de pouvoir coudre pour ces demoiselles.

    Réponse
    • Fanfreluche

      Merci Jalyla. Eh oui, j’adore cette forme de robe chemise. Une deuxième, un peu différente, est en cours de production. Et les petites filles aussi continuent de m’inspirer de nouvelles cousettes.

      Réponse
  13. atelierduphoenix

    Quelles magnifiques coutures ! Je les aime toutes avec une préférence pour la tienne avec cet imprimé superbe
    Les robes de tes petites filles sont aussi très jolies, elles sont ravissantes
    Hâte de voir ce que tu vas faire ces autres tissus
    Belle journée !

    Réponse
    • Fanfreluche

      Merci de ton commentaire. J’ai effectivement bien craqué pour ce tissu, même si, à l’achat, je n’avais pas d’idée précise de ce à quoi il allait me servir. Les deux autres vont peut-être devoir attendre un peu, maintenant que les températures se rafraîchissent.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.