Les Serial Piqueuses

Les aventures de Falbala & Fanfreluche
De fil en aiguille Tricot

Tricot layette nouvelle génération – Saison 1

La nouvelle génération est en marche ! Moma Fanfreluche a dégainé les aiguilles pour le tricot layette – saison 1.

Hello les lectrices/lecteurs. Vous vous demandez sans doute pourquoi il n’y a plus jamais de couture pour moi sur ce site ? Eh bien premièrement parce que mon projet couture actuel est un boulet et deuxièmement parce que je suis en pleine création tricot layette pour un nouveau BB à venir.

Tricot layette – le gilet Gingersnap

J’ai deux projets (et demi) à vous montrer. Tout d’abord le gilet Gingersnap de Kristen Rettig, disponible gratuitement sur Ravelry (ici).

Je l’ai tricoté en Cool Wool de Lana Grossa avec des aiguilles n° 3,5 et 4, que j’ai complétée par un reste de laine grise de même épaisseur. Pour celle-là je ne saurais vous dire de quelle qualité de laine il s’agit, car il n’y avait plus le bandeau papier sur la pelote.

Quoi qu’il en soit, l’idée initiale était de faire un gilet taille naissance ou 1 mois, mais finalement le projet terminé me semble un peu grand. Peu importe, il finira bien par aller au futur bébé à un moment ou un autre.

C’est un modèle extrêmement facile à réaliser : les pièces sont quasi rectangulaires, à l’exception des manches où il faut intégrer quelques augmentations sur les côtés et de l’encolure où il faut faire quelques diminutions. Pour finir, j’ai cousu des petits boutons orange/rouille que j’ai trouvés chez Toto.

Franchement, c’était un projet très agréable à tricoter. Aucune prise de tête et je trouve le résultat très joli. La future maman l’aime aussi.

A propos de tête

Ensuite, pour compléter le look et utiliser les restes de laine, j’ai aussi tricoté un petit bonnet tout simple, d’après le modèle Roll On / Drops Baby 18-26. C’est un modèle ultra simple à réaliser et qui produit un joli effet. De cette manière, le nouveau bébé aura la petite tête bien au chaud.

Ensemble complet

Tricot layette – la brassière cache-cœur

Comme le gilet Gingersnap était un peu grand et que j’avais vraiment envie de tricoter un petit vêtement que la future maman puisse emporter à la maternité, j’ai choisi, dans le magazine ideal n° 173, une brassière cache-cœur.

Pour mettre toutes les chances de mon côté, j’ai tricoté une laine couleur bleu/vert pétrole très fine avec des aiguilles n° 3. Il s’agit de la Lana Grossa Meilenweit (une laine pour chaussettes), que l’on peut laver à la machine. J’en ai un grand stock, car je souhaitais me tricoter un pull. La brassière n’a pas même nécessité une pelote complète, donc il m’en reste malgré tout largement de quoi me tricoter un pull, je pense.

Voici le projet en cours.

J’ai suivi – presque – à la lettre les instructions du magazine, mis à part pour les manches que j’ai trouvées un peu trop étroites. J’ai donc ajouté deux séries d’augmentations aux côtés des manches, soit 4 mailles en tout. Cette petite brassière a été agréable à tricoter, avec son détail chic : vous le voyez ? J’ai tricoté un petit cœur au point mousse sur le devant droit de la brassière. Et du coup il se voit en relief sur le point jersey endroit.

Cette fois-ci la taille est OK. Mais il y a tout de même un hic. C’est que cette laine n’est pas vraiment douce. On dirait même qu’elle gratte un peu. Alors, peut-être que je vais poser un biais en jersey tout doux au niveau de l’encolure, pour éviter d’irriter la peau du futur bébé.

En attendant, j’ai cousu un petit bouton blanc nacré (la forme est un peu boule, mais on ne voit pas bien sur la photo) et un petit bouton blanc tout simple à l’intérieur pour fixer le devant gauche.

Et voilà, un petit projet vite tricoté. Vive le tricot layette ! Les pièces sont toutes petites et même avec de la laine fine, on en vient rapidement à bout.

Je m’arrête là pour aujourd’hui, mais la saison 2 pourrait bien nous réserver d’autres surprises…

Editorial

Le bébé est né et la brassière a pris du service. Petite photo.

Bises à toutes et tous.

Fanfreluche

13 Comment

  1. Très mignon! Chez nous aussi, il y a « des petits pieds qui poussent » dans la famille de mon frère, peu après la naissance de la 1ère née de la nouvelle génération. De fait, les mamies et taties ont beaucoup moins de temps pour se faire des vêtements perso. Et c’est bien comme ça. Bravo pour ce joli travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *