La cape écarlate

par | Déc 18, 2022 | couture, Couture des poupettes, Vestes - manteaux | 23 commentaires

Il y a plusieurs mois que j’ai cousu cette cape rouge mais notamment par manque de temps, de disponibilité de ma photographe, je n’ai rien publié sur cette pièce. C’est en regardant récemment la série culte The handmaid’s tale (la Servante écarlate) que j’ai été inondée de capes rouges et de messages subliminaux qui m’ont rappelé à l’ordre!!! Cette série est brillante et j’ai même attaqué la lecture du livre.

Je suis accro à certaines pièces vestimentaires et je dois dire que les capes en font partie. Au tout début de mes cours de couture, j’avais craqué pour un modèle de cape femme (Burda style août 2016, modèle 101) mais le projet n’avait pas vu le jour pour diverses raisons. Bien que la revue soit ancienne, le modèle figure toujours en téléchargement sur le site de Burda (ici).

# Burda Style août 2016, modèle 101


Le patronage de la cape pour homme a certainement été un déclic (voir ici). Tout a commencé à turbiner dans ma tête quand j’ai reçu un généreux bon d’achat à la mercerie du Fil amant pour mon anniversaire l’année dernière, ça date… Il y avait un bon moment que je tournais autour d’un lainage ancien rouge de chez Marie, daté début des années 40. L’occasion fait le larron !! J’ai ressorti mon vieux burda et me suis précipitée sur le fameux lainage.

# Burda Style août 2016, modèle 101

Les ajustements du patron

Ce modèle de cape est somptueux .. sur la photo. Quand j’ai regardé de plus près les explications et les tailles, j’ai un peu déchanté. Tout d’abord il s’agit d’un modèle par double taille (34/36, 38/40 et 40/42). Bon sang je déteste ce genre de chose. Nous avons mesuré le tour d’encolure et d’encolure pour déterminer la taille requise et le 36 de chez Burda suffisait largement. J’ai gardé la longueur dos de 1,25 m ce qui est largement suffisant pour mon petit 1,60 m. J’ai pris 4 cm d’ourlet sur la longueur initiale.

# Burda Style août 2016, modèle 101

Le métrage requis était vertigineux : 5,20 m pour le 34/36 !! J’ai mesuré l’ampleur du bas : 4,53 m au total. Nous n’avons pas touché aux pièces milieu devant et milieu dos mais nous avons réduit l’ampleur beaucoup plus importante des pièces de côté d’environ 45 cm sur chacune des 4 pièces. Le tissu n’étant pas très large il n’était pas possible de placer plusieurs pièces côte à côté, mises à part la capuche et les poches. Malgré les diminutions conséquentes du patronage initial, il m’a fallu 5,30 m de tissu. J’ai opté pour un boutonnage visible, j’aime trop les boutons pour les cacher!!

Les pièces du patron ne sont pas en entier sur la planche sauf une. Pour les autres il faut les rallonger manuellement avec les dimensions données et retracer l’arrondi du bas. Elles sont tracées en pointillé sur le schéma technique.

# Burda Style août 2016, modèle 101

Le modèle est donnée pour une difficulté moyenne. C’est juste l’ampleur des pièces qui peut poser problème en termes d’intendance et de place. A quoi s’ajoutent tout de même les nombreuses surpiqûres. La cape n’est pas doublée, certainement à cause de l’ampleur du modèle, sauf les poches et la capuche. Je voulais absolument la doubler, le lainage étant assez fin. J’ai laissé de côté cet aspect, n’étant pas décidée sur le choix de la doublure à ce stade.

La coupe et le bâti

Malgré ma grande table, j’ai dû étaler mon tissu par terre de manière à pouvoir poser toutes les pièces en une fois. J’ai indiqué l’endroit du tissu sur toutes les pièces en faisant un nœud avec un fil à bâtir sur l’endroit. J’ai coupé et surjeté toutes les pièces.


J’ai bâti assez facilement la cape. Le lainage se laisse bien manipuler et permet de résoudre facilement les embus et arrondis. Le patron manque de repères de montage. Certains ont pu disparaître avec les retouches du patron mais quand même! Vu les dimensions des pièces cela n’aurait pas été du luxe.

Après un premier essayage, aucune autre modification. J’ai cousu et enlevé les fils de bâti, puis j’ai fait des test de surpiqûre. J’avais des bobines de surjeteuse de la même couleur, donc au lieu de prendre du cordonnet (pas trouvé de couleur avoisinante), j’ai essayé le triple point qui a donné un joli rendu.

La doublure

C’est ce qui m’a donné le plus de mal !! Décidément ces capes sont des chieuses quand il s‘agit de les doubler !! J’avais pensé entoiler la cape comme pour mon manteau (voir ici) mais Marie me l’a déconseillé pour éviter qu’elle perde sa fluidité. Cela a été un casse-tête de concilier chaleur thermique et fluidité de la cape. Et là j’avoue que je n’ai pas trouvé de solution adéquate. J’ai envisagé de la polaire en guise de doublure. Il se trouve que j’en ai un stock assez conséquent, acheté à la caverne alsacienne. Il n’allait pas question couleur (kaki) et c’est du synthétique bien sûr. J’ai laissé tombé rapidement.

Toutes les options ont tourbillonné dans ma tête, jusqu’au matelassage.. J’en ai fait des tests et des essais.. Au bout du compte, j’ai opté pour la même doublure satin de mon premier manteau (ici), dont la couleur collait pile poil ! Elle est épaisse et se travaille bien mais elle a rajouté pas mal de volume à la cape.

# Burda Style août 2016, modèle 101

J’ai redessiné sur les pièces du patron les pièces de doublure en enlevant la partie de parementure sur le devant. Mes pièces sont rentrées tout juste dans les 5 mètres de doublure. Après c’est le même travail que la cape, les surpiqûres en moins !!

Pour atténuer le volume de la cape, Marie a suggéré de désolidariser de la cape l’ourlet de la doublure. C’est vrai que c’est mieux mais elle reste volumineuse par rapport à la version sans doublure.

Capuche et poches

J’ai bâti la capuche qui s’est avérée gigantesque. Vu l’ampleur de la cape elle-même j’ai laissé en l’état, sachant par avance qu’elle serait purement décorative sur le dos !! J’ai fait au préalable les surpiqûres de chaque côté de la bande latérale sur la capuche. J’ai ensuite tracé sur l’endroit le repère de la parementure à même (3,5 cm) et j’ai surpiqué son contour pour qu’elle reste bien en place.

L’assemblage de la capuche a été délicat. Normalement seule une petite partie est froncée mais avec l’épaisseur de la doublure cela faisait un gros paquet donc les fronces ont été réparties sur toute la capuche. La capuche est positionnée par rapport à la ligne de croisure pour l’équilibrer. Après c’est une opération prise de tête pour assembler la capuche sur la cape et positionner la parementure de manière à cacher les coutures !!

J’ai bloqué sur les poches que je trouvais démesurées, à l’image de la cape. J’étais prête à les virer quand Marie est venue à la rescousse. Elle m’a fait enlever 3, 5 cm dans la largeur et j’ai retracé l’arrondi du bas. Comme j’étais en mode ronchon, j’ai foiré la couture mais j’ai pu rattraper un peu le coup au repassage. J’ai passé pas mal de temps à ruminer sur leur emplacement. Je les ai cousues au point droit rallongé, les surpiqûres n’ont pas fonctionné !!

Boutons en cuir vintage

Après avoir fixé les parementures au point de chausson, j’ai pu positionner les boutonnières. J’ai préféré faire des tests préalables, je ne me sentais pas de découdre des boutonnières sur ce lainage. Au bout du compte, elles se sont passées sans encombre. J’en ai fait quatre espacées de 10 cm.

J’avais déniché chez Marie des boutons anciens en cuir, parfaits pour ce modèle. Marie m’a trouvé en prime de jolis petits boutons fantaisie que j’ai cousus sur les poches.

Cette cape est parfaite pour ce froid qui sévit chez nous, c’est un peu Noël avant l’heure. Je ne suis pas sûre que la neige tiendra jusqu’à samedi mais dans l’immédiat on en profite!!

Il faut juste que je me fasse un peu à son ampleur et que je teste sa chaleur. Sinon vu sa taille, je peux mettre pas mal de couches en dessous!! Je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année et je vous dis à très bientôt!

Nathalie

23 Commentaires

  1. happy family

    Superbe cette cape ! Tu la portes si bien !
    Mais je préfère te voir comme le gentil chaperon rouge que la servante écarlate ! 😉

    Réponse
    • Nathalie

      Merci beaucoup Céline!!!
      Je suis sur un nouveau projet de cape, kaki cette fois! et un peu plus militaire que celle du chaperon rouge

      Réponse
  2. Agdel

    Quel projet incroyable ! Avec de la fourrure blanche autour du col, tu ferais une parfaite Mère-Noël !
    Elle n’est pas trop lourde, avec tout ce métrage de lainage ?
    Bravo pour le défi de la doublure, quand ce n’est pas prévu dans le patron, c’est toujours un peu casse-tête.

    Réponse
    • Nathalie

      Merci beaucoup Agdel. La cape est en effet assez lourde mais cela est dû à la doublure épaisse. Au stade des essayages sans la doublure, j’ai pu constater la différence de poids.
      Pour la doublure, cela a été assez simple ici. Il suffit de reprendre toutes les pièces et d’enlever les pièces de parementure. C’est juste long parce que ça double le travail!!

      Réponse
    • Nathalie

      Merci beaucoup Lounatine!! Et tous mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année qui approche à grands pas!!

      Réponse
  3. Jalyla

    Très joli modèle de cape parfaitement réussie dans ce très beau lainage. Quel travail toutes ces surpiqures Tu peux affronter l’hiver sans problème

    Réponse
    • Nathalie

      Merci beaucoup Jalyla!! Les surpiqûres n’ont pas été particulièrement problématiques. C’est juste long vu la taille des pièces, surtout avec le triple point.

      Réponse
  4. Nabel

    Elle est très belle cette cape. Le titre m’a fait penser au petit chaperon rouge mais on est finalement plus sur le style de la servante écarlate.
    Heureusement que tes tissus étaient assez coopératifs car ça fait un sacré métrage de tissu.

    Réponse
    • Nathalie

      Merci beaucoup Nabel!! Le lainage est assez fin et docile pour les placement dans les arrondis. J’ai quand même eu des petits décalages sur le bas de la cape. Mais cela n’a pas posé de problème parce que l’arrondi du bas a été retracé à la fin et j’ai pas mal recoupé et donc égalisé. Le tissu de doublure lui est assez raide et moins coopératif. J’avoue que j’ai bien galéré et l’ourlet, malgré les repassages préalables, a été récalcitrant.
      Sous le pied de biche et sur la planche à repasser, c’était assez « sportif ». Sans parler de la chatte qui venait se lover dedans dès que je la repassais.

      Réponse
  5. Fanfreluche

    Oh la cape est magnifique et les photos fantastiques ! J’adore la capuche. Tu aurais effectivement pu participer au casting de Handmaid’s tale. Bravo pour ce superbe travail.
    Maintenant j’aimerais assez voir une photo de vos deux capes côte à côte.

    Réponse
    • Nathalie

      Merci beaucoup Fanfreluche!! Depuis le temps que je voulais sortir cette cape pour au moins faire des photos!! Ah oui il y a 20 ou 30 ans j’aurais pu participer au casting!! Mais là il y a prescription!!
      Promis on fera des photos de nous deux. Je suis en train de le travailler au corps pour qu’il porte sa belle cape..

      Réponse
  6. Christine Rhinn

    Wouah, la cape est superbe et te va très très bien. C’est une jolie pièce de ton dressing 🙂
    Bravo !!

    Réponse
    • Nathalie

      Ah merci beaucoup Christine!! Je me suis dit qu’elle serait parfaite dans nos bureaux, si le froid persiste et que le chauffage est toujours aussi .. défaillant (pour rester polie!!)

      Réponse
  7. Aurelie

    Cool la cape, elle est très belle !

    Réponse
    • Nathalie

      Merci beaucoup Aurélie!!!

      Réponse
  8. cyqlaf

    Salut à toi, ô petit chaperon rouge ! J’espère vous croiser fin décembre, non pas au fin fond des bois mais dans notre belle campagne alsacienne !

    Réponse
    • Nathalie

      Ah! Ah!! Merci pour le chaperon rouge, un de mes contes préférés et c’était le thème de notre faire-part de mariage..
      Je vais voir avec Fanfreluche si elle est dispo. Depuis qu’elle est en (pré-)retraite elle n’a la temps de rien faire!! En tout cas, il me semble qu’elle reste en Alsace en cette fin d’année. Je serai là aussi.

      Réponse
  9. atelierduphoenix

    Elle est tout simplement magnifique!!! Elle te va à ravir dans cette neige ❤

    Réponse
    • Nathalie

      Merci beaucoup!! Le temps était effectivement idéal pour faire des photos de cette cape! J’ai bien fait de pousser monsieur parce qu’aujourd’hui les températures remontent (enfin!) et la neige est en train de fondre..

      Réponse
  10. anaey

    très jolie cape, avec une belle ampleur. Le fait d’avoir désolidarisé la doublure de la cape est une très bonne idée. Le tombé est superbe. Bravo pour la réalisation de cette cape.

    Réponse
    • Nathalie

      Merci beaucoup Evelyne!!! Je la trouve encore un peu volumineuse mais je ne me sens pas de tout reprendre! Elle restera comme elle est.. Le mieux est l’ennemi du bien.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *